Grâce à l’imagination et la créativité de Steve Lessard et de sa fille Ève, Charlotte est devenue une brillante petite bête du Web.
Grâce à l’imagination et la créativité de Steve Lessard et de sa fille Ève, Charlotte est devenue une brillante petite bête du Web.

Les défis de Charlotte

Tout a commencé en mars 2019, quand Ève Lessard gardait Charlotte, le teckel de ses parents. Pendant que ces derniers faisaient un voyage au Mexique, la créative jeune femme de 19 ans a eu l’idée de faire relever quelques défis à la docile Charlotte.

Ève a publié le résultat d’un premier défi, en photos et en vidéos, sur ses réseaux sociaux, dont son compte TikTok, alors que la mignonne petite saucisse tenait la pose avec de la nourriture sur le bout du nez. Il n’en fallait pas plus pour faire de cette bête du Saguenay une véritable vedette du Web.

« Ève a grandi entourée de chiens. Elle a toujours habillé les chiens que nous avons eus. Elle les costumait et leur mettait des lunettes », raconte son père, Steve Lessard.

D’ailleurs, leur inoubliable Heidie a déjà été en vedette dans cette rubrique parce que les membres de sa famille souhaitaient dire combien cette compagne, provenant d’une animalerie de Jonquière, était exceptionnelle.

Dans le groupe Facebook Passion teckel Québec en français, lequel regroupe plus de 6000 propriétaires de teckel, M. Lessard publie souvent des photos de Charlotte qui tient la pose entourée de nourriture.

Celle qui vole littéralement la vedette cumule des milliers de mentions « J’aime » et des centaines de commentaires. Comme ses admirateurs en redemandent, M. Lessard publie au moins un exploit par semaine sur ses réseaux sociaux. « Bien des membres du groupe Passion teckel m’ont dit être incapables d’en faire autant avec leur teckel parce qu’ils sont trop têtus », rapporte le propriétaire de la petite chienne de 6 ans.

Charlotte connaît plusieurs consignes que la plupart des chiens ont une facilité à apprendre, comme « assis » et « couché ». Par-dessus tout, elle excelle dans la maîtrise du « reste ». « Il suffit de lui dire ‘‘reste’’ et on peut lui mettre autant d’aliments qu’on veut sur elle et même dans sa gueule, relate Steve Lessard. Avec le temps, les défis se sont graduellement corsés. Quand je la mets sur le divan, on dirait qu’elle sait qu’elle aura un défi à relever. »

Le jour où elle a tenu une tomate dans sa gueule, Charlotte venait de passer à un autre niveau ! Même si elle est gourmande, Charlotte est assez disciplinée pour ne pas manger la nourriture qu’on expose sur elle. « On la récompense avec des gâteries pour chiens, parce que certains aliments qu’on met sur elle, comme le chocolat, sont nocifs pour les chiens », rassure l’homme de Saguenay.

C’est avec ce premier challenge, en mars 2019, que Charlotte a fait son entrée dans le monde des réseaux sociaux.

En posant avec des aliments de certains restaurants et commerces de la région, Chalotte est passé sur la page Facebook de quelques entreprises.

Au-delà de son air photogénique, Charlotte est une petite chienne énergique qui marche environ 2,5 kilomètres par jour. Elle est affectueuse, pantouflarde à ses heures et réagit en jappant intensivement quand on sonne à la porte. Si elle se méfie parfois des étrangers, elle peut aussi devenir rapidement leur meilleure amie. C’est une petite bête intense et expressive adorée de sa famille. Bien qu’on mette souvent en garde les adoptants envers les animaleries, puisqu’il est difficile de connaître la provenance des animaux, la famille Lessard a vécu deux inoubliables adoptions dans ces endroits, Heidie en 2002 et Charlotte en 2014.

« Charlotte n’a jamais suivi de cours de dressage. Elle est autodidacte », conclut son maître en riant.