Jonathan Desjardins, de Desjardins Environnement, a fait naturaliser ce rat de Norvège, trouvé dans le grenier d'une maison de Saguenay, pour démystifier la grosseur de ces bêtes.

Le rat, allié et ennemi du système d'égout

CHRONIQUE / Au Québec, ce ne sont pas des Tortues Ninja qui vivent dans le monde merveilleux des égouts, mais plutôt des bêtes habiles et rusées qu'on appelle les rats de Norvège. Ces rats n'hésiteront pas à trouver les failles pouvant les conduire dans un nid plus douillet, tel qu'une maison.
Sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Desjardins Environnement reçoit environ une vingtaine d'appels par année concernant des rats qui entrent dans les maisons par le système d'égout. « C'est souvent lorsque le clapet, à l'entrée des égouts de la ville, est défectueux que ce genre d'incident arrive », explique Jonathan Desjardins, de l'entreprise Desjardins Environnement. Le rat peut ensuite suivre les conduits de plomberie et se rendre jusqu'à la toilette. Habile grimpeur, il peut monter plusieurs étages par la tuyauterie. « À Montréal et à Québec, c'est plus fréquent, car il y a plus de monde, et le réseau d'égout est plus âgé », poursuit M. Desjardins.
Ce petit charognard a tout de même son rôle à jouer dans les égouts puisqu'il fait le ménage des lieux et débouche les conduits en mangeant des excréments et même du papier de toilette. « À New York, si on éliminait complètement les rats, les égouts boucheraient instantanément », précise le directeur des opérations chez Desjardins Environnement.
Si vous tentez de piéger un rat et qu'il reconnaît le danger, il sera impossible de le piéger une deuxième fois. « Le rat a deux façons de réagir face au danger. Soit qu'il fait le mort ou qu'il se sauve. Un de mes collèges s'est déjà fait arracher un bout de cuir après ses bottes capées en touchant, avec sa botte, à un rat qui faisait le mort », se remémore Jonathan Desjardins.
Une fois dans la maison, le rat restera bien sage le jour et reprendra ses activités la nuit afin de se nourrir. Sachez qu'il risque de dérober rapidement le sac de patates, car il adore ça! Outre l'odeur de son urine et de ses excréments, cet excellent rongeur peut faire beaucoup de ravages et créer des portes d'entrée pour d'autres vermines. Il est aussi porteur de maladies et de parasites.
Le chat peut être un bon allié pour chasser les rats, mais encore faut-il qu'il soit un audacieux chasseur. En plus d'être assez imposant et agressif, le rat se faufile rapidement dans des endroits souvent inaccessibles pour le chat. Un chat arrivera à contrôler la population de vermines, mais il ne pourra jamais colmater la porte d'entrée.
Prévention
Si vous avez des odeurs persistantes et remarquez la présence de mouches à drain - petite mouche noire ressemblant à la mouche à fruits - dans votre commerce ou votre maison, vous pouvez suspecter un problème de tuyauterie.
Les exterminateurs recommandent de travailler en prévention avant que les problèmes, comme la présence de rats, s'aggravent. Les exterminateurs vont d'abord confirmer ce trouble avec un test de fumée. Si la boucane entre dans la bâtisse, c'est qu'il y a une fuite.
Une fois la problématique ciblée, il existe des moyens efficaces pour dératiser les lieux ou prévenir la présence des rats. Tous les ans, à titre préventif, Saguenay utilise un poison (rodenticide), non pas pour dératiser ses conduits d'égout, mais pour gérer la population de rats. Évidemment, plus les conduits sont désuets, plus les risques d'infiltration de rats dans les plomberies résidentielles, industrielles et commerciales sont élevés.
Propreté
Ce n'est pas une question d'insalubrité qui pousse le rat à s'installer dans un endroit. « Le rat n'entre pas dans une bâtisse parce qu'elle est sale », remarque Jonathan Desjardins. Il y entre simplement parce qu'il en a la chance.
Soit parce qu'il y a de la nourriture à proximité, une défectuosité dans la tuyauterie, un réseau d'égout désuet ou une simple ouverture. Un rat a été capturé dans le grenier d'une maison récente de Saguenay, dont l'évent de toit avait été mal installé.
Comme le rat capturé était le premier spécimen à visiter les lieux et que le client a prévenu rapidement les exterminateurs, le problème a été rapidement réglé. Jonathan Desjardins a fait naturaliser l'animal pour démystifier la grosseur de cette bête.
Un peu plus sur le rat de Norvège
À l'état sauvage, le rat de Norvège, aussi surnommé rat surmulot, rat gris ou rat d'égout, a une durée de vie moyenne de 12 mois. Il mesure en moyenne 46 centimètres du bout du museau au bout de la queue. La femelle atteint sa maturité sexuelle à trois mois, et le temps de gestation est de trois semaines. Elle peut avoir trois à cinq portées de six à 12 bébés par année, mais seulement une vingtaine d'entre eux survivront.