Râto est bien fier d’avoir fait la rencontre de Charly, un petit caniche du Lac-Saint-Jean qui porte maintenant le titre de doyen des chiens du Québec.

Le chien doyen du Québec est au Lac-Saint-Jean

Le 29e congrès annuel de l’Association des médecins vétérinaires du Québec se déroule présentement au Palais des Congrès de Montréal.

« Aujourd’hui, on officialisera Charly, un petit chien d’Hébertville-Station, au titre de doyen des chiens du Québec », annonce Michel Pépin, docteur en médecine vétérinaire et responsable des communications à l’Association des médecins vétérinaires du Québec.

La propriétaire de Charly, Élaine Beauregard, tout comme l’Hôpital vétérinaire Carcajou, qui veille sur sa santé, recevront une plaque pour immortaliser ce prestigieux titre. 

Charly [à droite sur la photo] est un petit caniche de dix livres qui a eu 25 ans en février dernier. Il dépasse de dix ans l’espérance moyenne de vie de cette race. Par contre, avec les avancées en soins vétérinaires et la nutrition qui évolue sans cesse, on remarque que les chats et les chiens vivent de plus en plus longtemps. Charly est aussi le plus vieux chien à avoir été anesthésié pour un détartrage à l’été 2017 à l’Hôpital vétérinaire Carcajou d’Alma. 

On a souvent parlé de lui dans le journal Le Progrès. D’ailleurs, sa dernière publication remonte à février dernier alors qu’il faisait la rencontre de Râto, le petit chien journaliste qui a pris la relève de Picotte. Installé à Hébertville-Station, l’amical et bonasse Charly a accueilli Râto dans son garage en lui laissant même prendre place sur sa couverture près du poêle à bois. Râto ne s’est pas gêné pour prendre ses aises ! 

Adaptation

Évidemment, avoir un chien vieillissant demande parfois de s’adapter. Même s’il est en excellente santé, cet hiver, Charly était moins endurant pour sa promenade quotidienne. Pour lui faire prendre l’air, et rester active, sa famille s’est procuré une poussette. 

« Il marche en laisse, à côté de sa poussette, et quand il veut prendre une pause il s’arrête et nous fait savoir qu’il veut embarquer dedans », explique Mme Beauregard. La vedette du quartier ne cesse de surprendre tout le monde ! Il y a quelques semaines, Charly a même passé un séjour à son chalet qui nécessite de parcourir quelques kilomètres à motoneige. « Comme on passe beaucoup de temps dehors, il a passé une bonne partie de la fin de semaine et tout le trajet à motoneige dans son sac à dos, comme il a l’habitude de faire depuis qu’il est petit », poursuit Mme Élaine. 

En effet, quand il était chiot, Charly a été habitué aux promenades en poussette et en sac à dos grâce à Sandra, la fille d’Élaine qui avait alors trois ans et qui prenait son petit chien pour une poupée.


« Aujourd'hui, mon ami Charly reçoit un titre prestigieux! »
Râto

Visite

La famille de Charly n’a pas de secret à révéler pour expliquer la longévité de leur animal. Par contre, Élaine avoue que ce chien fait partie intégrante de sa vie. D’ailleurs Charly prévoit rendre visite à son ami Râto quand la température sera plus clémente. Il arrivera à bord d’une magnifique voiture d’époque que sa propriétaire s’affaire à terminer. Évidemment, on vous tiendra au courant de cette belle visite ! 

Charly

Rappelons que celui qui a bien failli porter le nom de Valentin est né le 14 février 1993. Il a été adopté quelques mois plus tard, par Élaine Beauregard dans une animalerie de St-Hyacinthe. À cette époque, l’endroit avant-gardiste faisait déjà stériliser ses animaux avant l’adoption. On demandait 500 $ pour adopter le mignon petit caniche. N’ayant pas les moyens de débourser une telle somme, l’animalerie avait accepté que leur cliente paie son chien en donnant un montant par mois. Aujourd’hui, après 25 ans, et n’ayant jamais eu de problèmes de santé majeurs, l’investissement en valait le coup ! Depuis 2013, Charly habite à Hébertville-Station auprès de Nicolas Thibeault, Élaine Beauregard et sa gardienne officielle Josée Bergeron.