Tous les ans, Sabrina Tremblay et sa famille louent un chalet en Gaspésie. Maiden, âgée de 12 ans, redevient un petit chiot tellement elle aime ces voyages.
Tous les ans, Sabrina Tremblay et sa famille louent un chalet en Gaspésie. Maiden, âgée de 12 ans, redevient un petit chiot tellement elle aime ces voyages.

Le bonheur de voyager avec ses animaux

Mélissa Viau
Mélissa Viau
Le Quotidien
Les chiens adorent nous suivre partout. Cette proximité est beaucoup plus saine pour eux que de rester seuls à la maison de longues heures.

Voyager avec son animal est aussi une excellente façon de développer un lien positif avec lui. En fait, c’est la meilleure des écoles. Pourvu qu’on soit capable de trouver des solutions pour le garder dans un bon état mental et physique, sans jamais négliger sa sécurité ou celle des autres.

Certains endroits offrent même de petites attentions pour les visiteurs canins. Que ce soit un bol d’eau ou un biscuit, ça fait plaisir à l’animal, mais encore plus à l’humain, qui n’est pas toujours bien accepté avec son chien.

Dans la famille de Râto, la voiture a été aménagée pour les chiens. Une spacieuse housse protège le véhicule, tout en délimitant l’espace des humains. Cette façon de se déplacer, sans être déconcentré par les animaux, est beaucoup plus sécuritaire. Si plusieurs accidents sont causés par la déconcentration reliée à un cellulaire, il faut savoir que les chiens peuvent aussi distraire le conducteur et mener à des accidents.

La voiture, lorsque l’animal la voit comme un lieu positif, devient en quelque sorte son repère.

Cet endroit est devenu si agréable pour Râto qu’il préfère se réfugier dans un véhicule à l’ombre lorsque sa famille travaille sur le terrain et qu’elle n’est pas disposée à le surveiller. Il peut aussi y passer la soirée lorsqu’on est à un endroit qui n’accepte pas les chiens ou pour ne pas importuner les gens. L’heure de la rentrée n’est donc pas affectée par le besoin d’aller s’occuper des chiens confinés à la maison.

Maiden

Au chalet

Sabrina Tremblay, de Saint-Ambroise, adore voyager avec Maiden, sa belle femelle croisée golden retriever avec qui elle partage sa vie depuis 12 ans. « Je l’amène partout où je sais qu’elle va être bien, souligne-t-elle. Tous les étés, depuis cinq ans, ma famille et moi louons un chalet en Gaspésie. Ma soeur amène aussi son chien. »

Habituée de se promener en voiture, Maiden est calme et s’adapte rapidement aux nouveaux endroits qu’elle découvre. « Par contre, c’est difficile de trouver des chalets qui acceptent les chiens », poursuit Sabrina.

Du haut de ses 12 ans, Maiden est encore en pleine forme. « Quand on arrive au chalet, on dirait qu’elle redevient un chiot tellement elle a de l’énergie. Ça lui fait du bien aussi de changer d’air », remarque l’attentionnée propriétaire.

Cette année, la famille de Sabrina a loué un chalet deux semaines plutôt qu’une. « À cet endroit, comme plusieurs chalets les acceptent, les chiens jouent tous ensemble. J’aimerais qu’il y ait plus de place où on a le droit d’amener nos chiens », conclut-elle.

En Camping

Tous les étés, depuis huit ans, Josey Savard et son conjoint, Yan Larouche, font du camping avec leurs chiens. Évidemment, ces voyages demandent une certaine logistique pour ne pas déranger personne et assurer le confort des bêtes. « On les fait baigner quand il n’y a plus personne dans l’eau. On les tient toujours en laisse et on s’assure de leur faire faire leurs besoins avant de courir avec eux vers la plage, raconte Josey. Quand on part, on les installe dans leur cage, dans la roulotte, à l’air climatisé et avec de la musique. »

Ayant longtemps eu trois chiens, cette année, leur équipe est montée à quatre. Cet été, le couple a voyagé dans notre belle région, le Saguenay–Lac-Saint-Jean. « Au Québec, c’est difficile de voyager avec des chiens. Ça demande beaucoup de planification et le nombre de chiens tolérés est parfois limité. Le voyage le plus facile à planifier avec des chiens était en 2018, dans les provinces maritimes », se remémore Josey.

Friska, Amarok, Josey Savard, Foly, Séléna Larouche, Flanelle et Yan Larouche ont passé un bel été à parcourir le Saguenay–Lac-Saint-Jean en camping.

Pour planifier ses voyages, Josey se réfère aux sites Internet partoutavecmonchien.com et emmenetonchien.com.

Il est possible de suivre leur charmante équipe, qui pratique des sports canins, sur sa page Facebook, Équipe de sport canin Jos-Yan.