L’Association Saguenay à cheval gagne en notoriété

Mélissa Viau
Mélissa Viau
Le Quotidien
CHRONIQUE / Du haut de ses 11 années d’existence, l’Association Saguenay à cheval brille plus que jamais. Organisme reconnu par la Ville depuis 2018, voilà que Cheval Québec l’honore du prix Aramis 2019 dans la catégorie club équestre de l’année.

Les prix Aramis, décernés chaque année par Cheval Québec, soulignent l’engagement bénévole au sein de l’industrie équestre, de même que l’excellence des athlètes, chevaux, artisans, éleveurs, intervenants et officiels, en sport et en loisir.

Cette année, 47 finalistes et lauréats se sont partagé les 23 trophées. Étant donné la crise sanitaire, les prix Aramis 2019 ont été remis virtuellement. « En 2019, nous avons donné beaucoup de visibilité à notre sport en soulignant nos dix ans d’existence. C’est sans doute ce qui nous a permis de recevoir le prix Aramis pour le club de l’année », raconte la présidente de l’Association Saguenay à cheval, Kathleen Gagnon.

Quant au trésorier, Eric Lalancette, il s’est mérité le lauréat de l’ambassadeur en équitation de plein air. Il faut dire que M. Lalancette a pris l’initiative, l’an passé, de parcourir un audacieux trajet à dos de cheval, de La Baie à Saint-Hyacinthe. « Il a même écrit un livre, 15 jours à dos de cheval, qui représente son journal de bord de cette aventure », précise Mme Gagnon.

L’Association Saguenay à cheval fait partie des organismes reconnus par Ville de Saguenay, ce qui amène son lot de privilèges. « En plus d’être subventionné pour le roulement de notre club, on peut avoir des permissions spéciales pour circuler à cheval et faire des demandes d’aide. On nous prête du matériel et on nous fournit une salle pour notre assemblée annuelle », énumère la propriétaire d’un centre équestre situé à La Baie.

Beaucoup d’organismes tentent de se faire reconnaître par leur ville. La démarche est laborieuse. « On doit fournir nos ordres du jour et nos comptes pour que la Ville puisse étudier notre fonctionnement. On doit cadrer dans plusieurs critères. C’est beaucoup de paperasse », poursuit Mme Gagnon, qui a pu compter sur la précieuse aide de Dominique Teufel, secrétaire de l’association.

« Malgré ces reconnaissances, nous avons toujours besoin de recruter de nouveaux membres qui veulent s’impliquer, que ce soit pour offrir de nouvelles formations ou nous inviter chez eux pour une randonnée, participer à nos activités ou tisser des liens. Notre club est amical. On s’entraide et on s’adapte selon les compétences de chacun », mentionne Mme Gagnon.

Histoire

Il existe 59 clubs affiliés à Cheval Québec, dont l’Association Saguenay à cheval, qui compte une quarantaine de membres.

Le conseil d’administration de l’Association Saguenay à cheval est composée de Valéry Desbiens, directrice, Eric Lalancette, trésorier, Dominique Teufel, secrétaire, Caroline Gagné, vice-présidente, et Kathleen Gagnon, en bas à gauche, présidente.

La première rencontre de l’Association Saguenay à cheval a eu lieu le 13 juin 2009, alors que le fondateur, Claude Mercier, cherchait des gens pour s’impliquer bénévolement dans cette nouvelle initiative. Aujourd’hui, le conseil d’administration compte cinq personnes pour occuper les différents sièges.

« Il y a toutes sortes de façons de monter à cheval, notamment pour les compétitions. De notre côté, notre mission est de développer le côté loisir de l’équitation », explique la présidente.

L’inscription, au coût de 30 $ par année pour une famille ou 20 $ pour une inscription individuelle, fournit une assurance responsabilité, en plus d’offrir des activités, des ateliers et des conférences de toutes sortes.

Le calendrier d’activités de 2020 n’a pas été épargné par la COVID. De mars à juin, toutes les randonnées prévues ont été annulées. La première a eu lieu à l’écurie Markatou, appartenant à Kathleen Gagnon et à son conjoint, Marc Tremblay.

La mission étant de faire briller le loisir, l’Association Saguenay à cheval organise beaucoup de randonnées amicales dans le superbe décor du Saguenay.

Parmi ses fiertés, en septembre 2019, l’Association Saguenay à cheval recevait le traditionnel Week-end du randonneur, une activité provinciale qui a lieu annuellement dans une région différente. « Une centaine de personnes avaient répondu à l’invitation. On a fait deux jours de randonnée, dont le départ se faisait au Centre plein air Bec-Scie de La Baie. Le tout s’est terminé le dimanche avec une parade vers le quai de Bagotville », conclut Kathleen Gagnon.