Râto a fait la rencontre de la sympathique Julie Girard, factrice à Alma, qui souhaite sensibiliser la population face aux dangers des facteurs face aux chiens dont l’environnement est mal géré.

GÉRER SON CHIEN POUR LA SÉCURITÉ DES FACTEURS

Julie Girard est factrice depuis 14 ans. Quotidiennement, elle parcourt entre 14 et 21 kilomètres sur le territoire d’Alma. Comme la plupart de ses collègues, elle s’est déjà fait mordre par un chien.

Pour se défendre, Mme Girard utilise parfois son trousseau de clés pour faire fuir l’animal ou encore son paquet de courrier pour faire mordre le chien dans les lettres plutôt que sur son corps. « À la suite d’une morsure, il y a des blessures physiques, mais aussi psychologiques », souligne-t-elle. C’est pourquoi la femme du Lac-Saint-Jean est très proactive pour protéger ses collègues en prévenant et en réduisant les accidents reliés à son métier.

Ville d’Alma a pris l’initiative d’installer des autocollants aux boites aux lettres des résidences ayant des chiens.

« L’hiver, on fait de la sensibilisation face au dégagement des entrées et des escaliers, qui sont la principale raison des blessures des facteurs. L’été, ce sont les morsures de chiens », remarque Mme Julie. Si un facteur juge que le chien est trop menaçant, il peut refuser de livrer le courrier. À la suite d’une morsure ayant percé la peau, le facteur doit respecter un protocole qui l’oblige à contacter la police et à se rendre au CLSC pour recevoir les soins nécessaires.

Pendant tout l’hiver, les facteurs entretiennent involontairement une relation malsaine avec les chiens qui les observent par les fenêtres de leur résidence. « En jappant, le chien est convaincu qu’il nous fait fuir, mais il développe aussi une forme d’anxiété face aux étrangers », poursuit-elle.

Quand le beau temps s’installe, et que tout le monde est en vacances, le chien bénéficie lui aussi de plus de liberté. Il est le seul à connaître sa mission, alimentée par la frustration de voir quotidiennement un étranger qu’il ne peut pas atteindre. Croyant être une menace, il attend juste le bon moment pour enfin mordre sa victime. « Il n’a jamais fait ça avant, c’est la première fois », lanceront les maîtres du chien qui iront jusqu’à excuser leur animal en mettant la faute sur le facteur.

Pour cette campagne de sensibilisation, menée par Postes Canada, Julie Girard a accepté de devenir porte-parole du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle est bien fière de faire partie d’un comité qui a pris l’initiative de pousser la campagne annuelle un peu plus loin. « Cette année, à Alma, on a fait 1000 trousses qu’on remet aux propriétaires de chiens. En plus des recommandations de Postes Canada, la trousse comprend un autocollant à apposer sur les boites aux lettres pour nous rappeler les maisons qui ont un chien », conclut la factrice.

+ RECOMMANDATIONS DE POSTES CANADA:

- Garder l’animal à l’intérieur de la résidence, dans une cour clôturée.

- Attachez-le loin de l’entrée ou de la boite aux lettres. 

- N’attachez pas le chien à la boite aux lettres ou dans les escaliers extérieurs.

- Ne donnez pas au chien accès à la porte-moustiquaire.

- Ne laissez pas d’excréments d’animaux sur la route du facteur.

+ QUELQUES TRUCS

• Pendant votre absence, ne laissez pas votre chien avoir accès aux fenêtres face à la rue, surtout si celles-ci sont ouvertes, laissant accès aux moustiquaires. Ainsi, vous éviterez que votre animal développe de mauvais comportements face aux étrangers qui passent devant chez lui. 

• Lors de votre départ, installez plutôt votre chien dans une pièce ou dans sa cage en lui laissant la radio ou la télé pour éviter qu’il focalise sur les bruits ambiants.

• En apprenant à relaxer, au lieu de surveiller la maison, votre chien aura moins envie de faire ses besoins et de faire de mauvaises associations face à son environnement. 

• Lorsque vous êtes présent, associez quelque chose de plaisant à la sonnette de la porte, comme par exemple, un jouet ou un biscuit.

• Changez l’émotion de votre chien s’il a peur face aux étrangers. Si vous êtes joyeux, au lieu d’être fâché et de le réprimander, votre animal se mettra dans le même état que vous. 

+ ASSURANCES

Est-ce que votre assurance habitation est au courant que vous avez un chien ? Si votre animal cause un accident ou blesse un individu, cette assurance peut couvrir les frais encourus. Par contre, certaines races de chiens sont plus difficiles à faire assurer. Si vous n’êtes pas assuré, un incident risque de vous coûter très cher.