Peggy est devenue la mannequin officielle des vêtements et des accessoires d’Élégant et bien éduqué.

Des vêtements pour cochons conçus dans la région

Quand elle a adopté son premier cochon miniature, en 2015, Caroline Lamarre s’est rapidement rendu compte qu’il manquait d’accessoires pour ces animaux.

« Il n’existait pas grand-chose pour eux dans les animaleries, au niveau des manteaux et même des harnais », précise la femme de Saint-David-de-Falardeau.

Les propriétaires de cochons utilisaient du matériel conçu pour les chiens ou ils commandaient leurs équipements sur des sites Internet américains. « Par contre, les vêtements et harnais pour chiens sont difficiles à mettre aux cochons, car ils n’aiment pas beaucoup se faire manipuler, surtout au niveau des pattes », poursuit Caroline. 

Cet animal est aussi très sensible au soleil, et il a besoin de protection. On peut utiliser de la crème solaire, mais aussi des vêtements. 

Comme elle est très débrouillarde, l’adoptante de Peggy a donc ressorti sa machine à coudre et elle s’est mise à l’ouvrage pour lui faire des harnais et des manteaux sur mesure. « Quand les cochons sont petits, on les a dans nos bras. C’est facile! Mais en grandissant, ça prend de nouveaux moyens pour les déplacer. Le harnais est donc indispensable », remarque celle qui cohabite maintenant avec deux cochons dans sa maison. 

Contrairement à Jules, Peggy adore se faire toucher. Heureusement, car elle est devenue la testeuse officielle des créations de Caroline. « Ce n’est pas évident de faire tenir un vêtement sur un cochon parce que ça bouge beaucoup, et ils ont une physionomie particulière, surtout au niveau du cou », précise la designer. 

Après quelques essais et erreurs, elle avait un patron parfait de manteau et de harnais pour toutes les tailles. 

Au début, la fabrication du manteau se voulait à des fins pratiques. « Par exemple, si on doit amener notre cochon chez le vétérinaire en plein hiver, c’est certain qu’il va avoir froid », poursuit-elle. 

Mais Caroline a rapidement dû répondre à la demande. Certains veulent des noeuds papillon, des vêtements plus chics et même des petites robes pour leur cochon!

Élégant et bien éduqué

Au départ, lorsque Caroline a adopté ses cochons, son objectif était d’apprendre plein de trucs à cet animal qu’on dit extrêmement intelligent. Finalement, ses cochons lui ont plutôt inspiré le démarrage d’une entreprise qu’elle a baptisée Élégant et bien éduqué. 

Mère de cinq enfants âgés de 7 à 18 ans, l’entrepreneure a installé son atelier au sous-sol de sa résidence, là où elle louait jadis un appartement. L’endroit est agréable pour créer, et elle peut concilier le travail et la famille en y allant à son propre rythme. 

Même si elle note déjà de la compétition ailleurs au Québec, Caroline souhaite prendre sa place tranquillement. Présentement, elle fait de la publicité uniquement sur Facebook et sur des groupes de propriétaires de cochons.

Élevage

Caroline Lamarre a d’abord connu les cochons d’élevage puisque son chum a déjà travaillé dans une porcherie. Jamais le couple ne pensait un jour en avoir deux dans leur maison! 

Leur amour pour ces bêtes n’aurait jamais pris autant d’ampleur s’ils n’avaient pas été encadrés par Marie-Claude Bouchard, qui possède un élevage de cochons miniatures à Shipshaw. « Marie-Claude m’a aidée au niveau de l’éducation de mes cochons. Parfois, j’étais très découragée », confie Caroline. 

D’ailleurs, tous les cochons, adultes et bébés, qui partent de l’élevage de Marie-Claude, sont maintenant munis d’un harnais Élégant et bien éduqué.