L’associée de Caroline Leclerc, Anick Picard, ne voit pas d’inconvénients à ce que Delima, qui s’intègre bien au décor, ait sa place dans l’équipe de Rose Bon Bon.

Au travail avec Delima

Depuis le 3 septembre, Delima travaille à la Boutique Rose Bon Bon, nouvellement installée dans les anciens locaux du Sears, près de Place du Saguenay.

Son rôle n’est pas d’accueillir les clients et encore moins de mettre leurs achats dans leur sac.

La chienne de 7 ans, croisée golden et caniche royal, adore suivre Caroline Leclerc partout. Ce qui implique qu’elle l’accompagne quatre jours par semaine à sa boutique. « Delima va principalement être dans mon bureau au deuxième étage », précise Caroline.

Avec ce déménagement, Rose Bon Bon, qui fêtera bientôt ses 23 ans, aura plus de latitude quant à sa petite employée canine. « Au centre d’achat Place du Royaume, un règlement nous interdisait de circuler avec des chiens, ce qui me limitait quand j’amenais discrètement Delima dans mon bureau », mentionne Caroline.

Avant de penser à amener Delima à sa boutique, la femme d’affaires a d’abord demandé l’avis à son équipe formée de neuf employés. Celle qui a l’habitude des voyages a remarqué qu’en Europe et aux États-Unis, les chiens cohabitent avec les humains, même dans les lieux publics.

Plusieurs commerces du Québec adhèrent à cette ouverture d’esprit. « Dernièrement, je suis allée dans un très beau café de Montréal et j’ai vu un bol d’eau dans un coin. Le proprio m’a indiqué qu’une dizaine de personnes par jour venaient dans son café avec des chiens de petite taille. Il les accommode parce que leur présence est sympathique et conviviale », poursuit-elle.

Comme tous les employés se sont dits enchantés de côtoyer Delima quotidiennement, sa propriétaire a ensuite fait l’annonce sur Facebook.

« J’ai lu tous les commentaires. La plupart étaient positifs. »

Caroline a tout de même dû rassurer certains qui s’inquiétaient concernant les allergies ou les désagréments de magasiner avec un chien dans les jambes.

Il faut savoir que Delima est propre, calme, docile, ne jappe pas et s’adapte très bien aux nouvelles situations.

De plus, elle ne perd pas son poil, sa fourrure est hypoallergène – ce qui signifie moins allergène – et elle est régulièrement toilettée. Témoignant de son tempérament exceptionnel, Delima a cinq gardiens officiels, lesquels se montrent intéressés pour prendre soin d’elle lorsque sa famille s’absente plusieurs jours.

« Ce ne sont pas tous les animaux qui sont dociles pour ce mode de vie. Ça prend un bon jugement. C’est pourquoi j’ai demandé l’avis de la toiletteuse de Delima, qui est aussi éducatrice. Elle m’aidera à apprendre à mon chien à ne pas aller dans certaines zones du magasin. »

Comme le but n’est pas d’avoir une charge de travail supplémentaire et que la présence du chien doit rester un plaisir, ce privilège sera autorisé uniquement à Delima.

« Je passe plus de temps à la boutique que chez moi. En ayant mon chien avec moi, je n’ai pas de pression et d’obligation à retourner chez moi. Ce qui est beaucoup moins stressant », conclut la fondatrice de Rose Bon Bon.

Réflexion

Quand on observe la cohabitation entre les chiens et les humains, on remarque que certains duos, comme Delima et Caroline, sont littéralement fusionnés.

On peut se demander si certains spécimens canins ont une prédisposition génétique pour leur dévouement et leur confiance envers une personne.

À moins que ce soit le fait d’être constamment intégré dans la vie de cette personne.

Depuis toujours, la plus grande qualité du chien est sa capacité à s’adapter. Pourtant, aujourd’hui, des milliers de chiens n’arrivent pas à s’adapter au mode de vie des humains, qui travaillent pour la plupart huit heures par jour. On pointe du doigt la génétique, mais notre mode de vie fait aussi partie de l’équation.

Destruction, malpropreté, anxiété de séparation, comportements dangereux ; bien des chiens se ramassent en refuge parce que leur famille ne trouve pas de solution.

Chez Mira, quand on place un chiot en famille d’accueil, les familles s’engagent à ne pas laisser l’animal seul plus de quatre heures par jour et à l’amener avec eux partout, y compris au travail.

Delima s’intègre drôlement bien au décor de Rose Bon Bon.

Est-ce la recette pour avoir un chien exceptionnel ? Si on se fie à Delima, c’est une formule plus que gagnante !