Aidez-moi, mon animal est malade

On l’a tous déjà fait. Avoir un petit bobo, faire une recherche sur Google et finir par croire qu’il nous reste trois jours à vivre. Les animaux ne sont pas épargnés par ces diagnostics erronés.

Dans la salle d’attente d’une clinique vétérinaire, ça jase beaucoup. On s’informe sur les problèmes des autres bêtes. Il y a toujours quelqu’un qui sait ce que votre animal a et comment le soigner. Tout le monde est bon pour tirer des conclusions avant que l’animal ait rencontré le vétérinaire. Certains clients entrent donc dans la salle de consultation en précisant quelle médication utiliser, et ce, avant même que le professionnel de la santé animale ait eu le temps d’ouvrir la bouche.

Quand on s’inquiète sur la santé de son animal, et qu’on demande l’aide de la communauté Facebook, on peut rarement s’attendre à de bons conseils. D’ailleurs, vous remarquerez qu’aucun professionnel ne commentera ce genre de publication. Ce questionnement, face à un problème de santé d’un animal, lu sur Facebook, est souvent accompagné d’une photo disgracieuse de vomi, de crotte ou de boutons purulents… Même un vétérinaire ne peut pas se prononcer juste en regardant une photo de crotte. 

Comment se fait-il que des gens sans aucune formation arrivent à donner des conseils pour soigner votre animal ? Et pourquoi plusieurs les croient-ils aveuglément ? Avouons que c’est assez paniquant de voir son animal malade. On a besoin de se faire rassurer, on se sent impuissant, bref, on aimerait bien avoir une baguette magique pour le guérir. Mais écouter les conseils de tout le monde est loin d’être sécuritaire. Le mieux est d’appeler dans une clinique vétérinaire pour parler à une personne formée comme technicienne en santé animale. Cette personne pourra alors vous donner quelques conseils et vous rassurer. Cet appel ne vous engagera pas automatiquement à prendre rendez-vous. 

Argent 

Si les gens décident de demander l’aider de Facebook pour soigner leur animal c’est aussi pour sauver de l’argent. Ils anticipent qu’une somme astronomique s’imposera et qu’ils n’auront pas les moyens financiers pour absorber la facture. Si le but est de sauver de l’argent, le cri de détresse lancé sur Facebook est une très mauvaise idée, car vous risquez de poser des gestes qui aggraveront la situation, mettant même la vie de votre animal en danger.

Médicaments

Toujours pour sauver de l’argent, beaucoup de propriétaires d’animaux font l’achat de médicaments sur Internet ou à des endroits autre qu’une clinique vétérinaire. Ces produits à bon prix, souvent périmés, peuvent même être mortels. C’est le cas de certains produits antiparasites. Si une visite en clinique s’impose, juste pour obtenir un vermifuge, c’est aussi pour s’assurer que votre animal soit en bonne santé pour recevoir le médicament. 

Pires publications lues sur Facebook

Comme il vaut mieux en rire qu’en pleurer, voici donc deux publications et les réponses obtenues sur différents groupes Facebook réunissant d’attentionnés propriétaires d’animaux. Attention! Ne suivez pas ces conseils !

Question : Quelqu’un sait ce que ma chienne pourrait avoir… Elle a vomi ce matin et elle n’a pas trop l’air de «filer». La couleur de son vomi est vraiment bizarre je trouve. (Je vous épargne la photo qui accompagne cette question.)

Réponses des internautes : 

«Donne-lui du yogourt.»

«Donne-lui de l’eau de riz.»

«Donne-lui des Gravol.»

«Donne-lui une cuillérée à soupe de Pepto-Bismol aux heures.»

«Mets-le à jeun 24 heures.»

«Il doit avoir un blocage d’intestin causé par un corps étranger.» 

Au bout du compte, imaginez le combo lorsque le vétérinaire posera la question « qu’avez-vous donné à votre animal pour tenter de le soulager ? » Ce cocktail risque de compliquer le travail. 

Question : Est-ce qu’il y a un moyen de se procurer un vermifuge sans être obligé de payer une consultation chez le vétérinaire ?

Réponses des internautes : 

«Tu peux en commander à bon prix sur Internet.»

«Pour les chiens apparemment que les graines de citrouille agissent bien et elles sont naturelles comme vermifuge.»

«Une petite gousse d’ail dans le rectum, ça agit très vite pour les chiens.»

«Va voir un fermier, il t’en donnera.»

«Le noyer noir est très efficace.»

Pauvre bête pognée avec sa gousse d’ail qui, faut-il le rappeler, est toxique pour les chiens. De plus, si vous ne donnez pas le bon dosage d’un médicament acheté n’importe où, le résultat peut être catastrophique. Vous serez obligé, d’une manière ou d’une autre, de vous rendre chez le vétérinaire parce qu’aucun de ces remèdes n’aura fonctionné. Pire, vous aurez peut-être rendu votre animal doublement malade. Tout ça pour sauver quelques dollars…