Adopter et prendre soin des animaux

Picotte

Adopter et prendre soin des animaux

CHRONIQUE / Quand Océann Lajoie a accueilli son tout premier animal, elle ne se doutait pas que les imprévus pouvaient coûter aussi cher.

« Ça faisait juste deux mois que j’avais mon cochon d’Inde quand il a fait un blocage urinaire », explique la jeune fille de 11 ans.

De faux chiots à donner en échange de votre identité

Picotte

De faux chiots à donner en échange de votre identité

CHRONIQUE / Dans les dernières semaines, plusieurs internautes ont partagé des annonces de chiots bouledogues français mis en adoption par de faux profils Facebook.

Nous avons correspondu avec trois de ces profils, dont la photo est toujours une belle jeune femme, afin de comprendre l’intention de ces personnes malveillantes.

Le plus vieux chien du Québec n’est plus

Picotte

Le plus vieux chien du Québec n’est plus

CHRONIQUE / Le 12 juin, Élaine Beauregard serrait Charly dans ses bras pour la dernière fois. Après 27 ans de vie commune, le temps était venu de lui faire ses adieux.

En quelques jours, l’état de celui qui portait le titre de plus vieux chien du Québec s’était dégradé à un point tel qu’il avait perdu toute qualité de vie.

Les défis de Charlotte

Picotte

Les défis de Charlotte

Tout a commencé en mars 2019, quand Ève Lessard gardait Charlotte, le teckel de ses parents. Pendant que ces derniers faisaient un voyage au Mexique, la créative jeune femme de 19 ans a eu l’idée de faire relever quelques défis à la docile Charlotte.

Ève a publié le résultat d’un premier défi, en photos et en vidéos, sur ses réseaux sociaux, dont son compte TikTok, alors que la mignonne petite saucisse tenait la pose avec de la nourriture sur le bout du nez. Il n’en fallait pas plus pour faire de cette bête du Saguenay une véritable vedette du Web.

Cannelle sauvée de la noyade

Picotte

Cannelle sauvée de la noyade

CHRONIQUE / Le 26 mai, Cannelle s’est égarée de chez elle. Quand Adélia, Juliette et Charles-Antoine l’ont repêchée dans la rivière Petite Décharge, à Alma, elle était en hypothermie.

La chienne teckel vit sur un terrain entièrement clôturé, mais ce soir-là, la porte du garage était restée ouverte et la petite bête s’est retrouvée à l’extérieur des limites du terrain sans trop s’en rendre compte. Du haut de ses 17 ans, sans ses accompagnateurs humains, elle était désorientée.

Le prix des animaux explose

Picotte

Le prix des animaux explose

CHRONIQUE / Dans la foulée de la crise de la COVID-19, le prix des animaux a explosé partout au Québec. Sur les sites de petites annonces, des chiots et des chatons à plus de 2000 $ se vendent comme des petits pains chauds. En quelques minutes, les réservations sont comblées.

Nous avons vu des croisements de bichon maltais et caniche à 6000 $ dans le secteur de Montréal ! C’est aussi spécial de voir qu’un cheval se vend 1500 $ depuis plus de 30 ans, alors que plusieurs n’ont même plus les moyens d’avoir un chien.

Des vêtements pour chats 100% régionaux

Picotte

Des vêtements pour chats 100% régionaux

Inspirée par ses chats, Nadia Pinet s’est lancée il y a un mois dans la couture pour confectionner des chandails à ses sphynx. Rapidement, les commandes se sont mises à affluer de partout au Québec.

« C’est ma fille de 11 ans, qui adore coudre, qui m’a donné envie de me lancer », raconte la femme de Laterrière.

Un groupe Facebook fait briller les entreprises d’ici

Picotte

Un groupe Facebook fait briller les entreprises d’ici

Le 10 mai, sur le groupe Facebook J’achète Québécois, J’achète local ! , une cliente satisfaite ventait la qualité des housses de protection Le Bon Chien, une entreprise québécoise se spécialisant dans les accessoires pour chiens.

En moins de 12 heures, la publication avait généré 300 commentaires, 150 partages et 450 réactions, alors que le groupe compte plus de 230 000 membres. Ça n’en prenait pas plus pour sortir l’entrepreneur Pierre Thessereault de cette sombre période reliée au coronavirus, laquelle avait grandement affecté ses ventes.

À temps plein pour éduquer les chiens

Picotte

À temps plein pour éduquer les chiens

CHRONIQUE / Pendant le confinement, plusieurs personnes ont profité de cette période pour introduire un nouvel animal dans leur vie. C’est ce qui est arrivé dans la famille Villeneuve-Gagné, qui a accueilli Cosmo, un chiot yorkshire. Chaque membre de la famille participe, à sa façon, à son éducation.

D’autres disent avoir amélioré leur relation avec leur animal en jouant davantage, en faisant des promenades et en lui apprenant de nouveaux trucs. « Nous n’avons pas adopté pendant le confinement, mais une chance qu’on les a ! C’est plus facile de passer à travers », mentionne Lorie Boudreault.

Un cochon et un chien en deuil de leur humain

Picotte

Un cochon et un chien en deuil de leur humain

CHRONIQUE / Les jours de Robert David sont comptés. Depuis le 25 janvier, le cancer ronge son corps.

Le marginal en lui n’a jamais eu peur de mourir. « Ça fait 30 ans que j’attends d’aller rejoindre ma femme. Je suis serein. J’ai hâte de voir ce qu’il y a de l’autre bord », confie le septuagénaire.

Les poules pondeuses s’envolent

Picotte

Les poules pondeuses s’envolent

Confinés à la maison, à tenter de contrer la COVID-19, les gens cherchent des projets pour agrémenter leur quotidien, tout en rêvant d’être autosuffisants afin de réduire leurs visites à l’épicerie.

Depuis le début du confinement, partout au Québec, on remarque un engouement pour l’adoption de poules.

L’adoption de chiots complexifiée en région

Picotte

L’adoption de chiots complexifiée en région

Les familles qui ont réservé des chiots à l’extérieur et qui vivent dans des secteurs dont les entrées et les sorties sont contrôlées pour éviter la propagation de la COVID-19 cherchent des solutions pour aller chercher leur animal.

Il y a quatre mois, Kime Mailloux envoyait un dépôt pour réserver un chiot épagneul dans un élevage de Mirabel. La femme de La Baie prévoyait aller chercher son compagnon à la fin mai. Vu la situation, ce n’est pas sans tristesse qu’elle a choisi de reporter son adoption à la prochaine portée.

Faire cavalier seul

Picotte

Faire cavalier seul

CHRONIQUE / Depuis le 25 mars, en raison de la crise du coronavirus, les propriétaires d’un cheval en pension dans les centres équestres du Québec n’ont plus accès à leur animal, sans quoi ils risquent une amende.

De plus, les écuries doivent mettre sur pause toutes leurs activités et ne recevoir aucun visiteur, à part les gestionnaires et leurs employés.

Ouverture d’une nouvelle animalerie en pleine crise

Picotte

Ouverture d’une nouvelle animalerie en pleine crise

CHRONIQUE / Malgré la crise du coronavirus qui secoue le monde entier, Dominic Gaudreault a décidé d’ouvrir les portes de son animalerie à Saguenay. Après un an de travail acharné, rien n’allait le faire reculer.

« Actuellement, les animaleries sont considérées comme un besoin essentiel. Mon but est d’offrir un service à la population. Et c’est pour ça que j’ai devancé mon ouverture, qui était prévue le 1er avril », explique le propriétaire.

Moins de morsures et moins de virus

Picotte

Moins de morsures et moins de virus

Pour limiter la propagation de virus, tel que le coronavirus, on recommande aux humains de limiter tout contact avec des animaux, outre que ceux de leur foyer.

Même si l’Association des médecins vétérinaires du Québec rappelle qu’il n’existe aucune preuve à ce jour que les chats et les chiens puissent contracter ou développer la COVID-19, ces animaux, tout comme les objets, peuvent accidentellement transporter des particules virales expulsées par des propriétaires contaminés.

Des oeufs de poules végétariennes

PICOTTE

Des oeufs de poules végétariennes

CHRONIQUE / Après les oeufs oméga-3, les oeufs biologiques et les oeufs de poules en liberté, voici les oeufs de poules nourries avec une diète végétarienne.

Même si le consommateur a parfois des caprices qui frôlent l’impossible, les agriculteurs font des pieds et des mains pour se plier à ses exigences.

L’influence d’un chien adulte sur l’éducation du chiot

Picotte

L’influence d’un chien adulte sur l’éducation du chiot

Le 21 janvier dernier, plus d’un an après le départ de ses vieilles amies Grignotte et Picotte, le clan de Râto accueillait Toro, un chiot de 12 semaines.

Râto étant un chien qui communique bien avec ses semblables, nous avions hâte de voir de quelle façon il allait interagir avec son nouveau compagnon. Notre plus grand souhait étant d’avoir deux chiens équilibrés et harmonieux.

Consultation sur le comportement canin

Picotte

Consultation sur le comportement canin

CHRONIQUE / Depuis la mi-janvier, un nouveau poste a vu le jour à l’Hôpital vétérinaire du Boisé de Chicoutimi. Trois jours par semaine, Camille Boilard est mandatée pour aider les clients à mieux gérer les comportements de leurs chiens.

« Ça faisait longtemps que les clients nous demandaient des conseils à ce sujet », remarque Mme Boilard.

Un lapin en vie grâce aux soins vétérinaires

Picotte

Un lapin en vie grâce aux soins vétérinaires

CHRONIQUE / Quand Chantal Dallaire a fait la connaissance de son lapin, en 2012, ce dernier avait alors trois ans et vivait dans une cage grillagée avec une poule. Blessé par le volatile, le pauvre animal n’avait que de la moulée de poule en guise de nourriture.

Attendrie par ce petit animal, elle proposa au propriétaire de la fermette de prendre ce lapin pour lui offrir une meilleure vie. « Depuis ce temps, Chance vit en liberté dans ma maison. Il dort avec moi et à droit à son assiette de légumes tous les jours », précise la dame de Chicoutimi Nord.

Winnie lui sauve la vie

Picotte

Winnie lui sauve la vie

CHRONIQUE / Le 13 janvier 2017, rien ne va plus dans la vie d’Hélène Girard. Elle vient de prendre la douloureuse décision de faire euthanasier Gus, son compagnon canin des quatre dernières années.

En arrêt de travail depuis deux mois, dû à un épuisement, ce soir-là, en revenant chez elle, personne, ni même son petit chien, n’est là pour l’accueillir.

Un chien en piteux état mis en adoption

Picotte

Un chien en piteux état mis en adoption

CHRONIQUE / Le 22 janvier dernier, une chienne, de race boston terrier, est mise en adoption sur le site Kijiji. Sa famille demande 500$ malgré son état de santé lamentable. « La personne devra prendre un rendez-vous chez le vétérinaire, c’est pour ça que le prix n’est pas cher », peut-on lire sur l’annonce.

Touchée par ces photos démontrant un chien visiblement souffrant, avec des plaies sur plusieurs parties de son corps, Chantale Chagnon contacte l’annonceur et lui offre poliment d’aller adopter la chienne.

Charly fêtera bientôt ses 27 ans

Picotte

Charly fêtera bientôt ses 27 ans

Le 9 janvier dernier, Râto rendait visite à son ami Charly pour immortaliser quelques photos de lui. Le petit caniche d’une dizaine de livres, qui habite au Lac-Saint-Jean, fêtera ses 27 ans dans quelques jours, soit le 14 février prochain.

Celui qui a bien failli s’appeler Valentin a été adopté dans une animalerie en 1993, à l’âge de deux mois. Élaine Beauregard s’en souvient comme si c’était hier. « Je n’avais pas beaucoup d’argent et le propriétaire de l’animalerie m’avait fait une faveur. Je l’avais acheté en le payant sur plusieurs mois », se remémore-t-elle en riant.

Attention aux chiots d’usine

Picotte

Attention aux chiots d’usine

CHRONIQUE / Le 23 janvier dernier, l’émission J.E. diffusait un reportage sur les usines à chiens du Québec, mettant ainsi des images sur la reproduction abusive. Une ancienne employée d’une animalerie qui opère au Québec a reconnu deux usines qui fournissent des animaux à son ancien employeur.

Cette femme, qui souhaite taire son nom, s’est déjà rendue à ces endroits du Centre-du-Québec pour acheter des chiots destinés à être revendus à l’animalerie où elle a travaillé jusqu’en 2019.

Elle tricote le sous-poil de ses chiens

LES ÉTOILES DE PICOTTE

Elle tricote le sous-poil de ses chiens

CHRONIQUE / Lors de la dernière mue de ses chiens, Emmanuelle Perron a brossé et gardé le sous-poil de son husky et de son berger belge. En y ajoutant le sous-poil du berger shetland de son oncle, elle a rempli un sac d’épicerie en plastique.

Par la suite, elle a confié son précieux sac à l’entreprise de Saint-Fulgence, Le Chevrier du Nord qui a transformé le sous-poil en écheveau.

Sensibiliser à la nouvelle réglementation

LES ÉTOILES DE PICOTTE

Sensibiliser à la nouvelle réglementation

CHRONIQUE / Stéphanie Fortin et Lucie Jean, deux employées du Refuge des animaux de Chicoutimi, accueillaient le 11 janvier dernier les citoyens de Saguenay à leur kiosque, installé à Place du Royaume.

« On fait principalement la promotion de la nouvelle réglementation de Saguenay qui demande maintenant aux propriétaires de chats de munir leur animal d’une médaille, comme on le fait avec les chiens », mentionne Stéphanie Fortin. Les propriétaires de chiens nous disaient souvent qu’ils trouvaient injuste qu’ils soient les seuls à payer pour la gestion des animaux, alors qu’ils constatent que les chats occupent une grosse partie de notre travail au Refuge. »

La malsaine envie de vouloir tout apprivoiser

Les étoiles de Picotte

La malsaine envie de vouloir tout apprivoiser

CHRONIQUE / J’adore les animaux. Malgré cet amour profond, je dois vous avouer que j’en ai tué plusieurs.

Depuis toujours, je me bats avec cette envie malsaine de tout apprivoiser. Petite fille de campagne, j’ai grandi en capturant des insectes de toutes sortes, des têtards, des oisillons, des œufs volés dans les nids… Bref, des choses faciles à cacher dans ma chambre.

Un chien miracle à Saint-Henri-de-Taillon

Picotte

Un chien miracle à Saint-Henri-de-Taillon

CHRONIQUE / Le 21 décembre, après quatre heures de route, Isabelle Fortin et David Lachance débarquent à Saint-Henri-de-Taillon, au Lac-Saint-Jean, avec leur chien Kinou, pour un party réunissant les membres de la famille d’Isabelle.

Vers la fin de la soirée, malgré la supervision de l’animal, le petit berger shetland se retrouve dehors pour faire ses besoins et n’ayant pas de repères, il s’égare sur un territoire inconnu.

Râto n’oubliera jamais son passé

Chroniques

Râto n’oubliera jamais son passé

CHRONIQUE / Râto passera son temps des Fêtes 2019, bien au chaud, dans sa famille qui l’a adopté il y a presque quatre ans.

Évidemment, chaque année, à cette période, nous avons une petite pensée pour sa vie qui a chamboulé en 2015, alors qu’il avait été abandonné en plein village du Lac-Saint-Jean.

Ces chevaux mis au chômage

Picotte

Ces chevaux mis au chômage

CHRONIQUE / Plusieurs personnes sont dérangées par la présence de chevaux dans les parades, les spectacles et les lieux publics bondés de gens, soi-disant parce que ce sont des endroits trop stressants pour ces bêtes.

Va-t-on finir par oublier ce qu’est un cheval ?

La place privilégiée réservée aux animaux

Picotte

La place privilégiée réservée aux animaux

CHRONIQUE / Tous ceux qui ont des animaux se sont déjà fait reprocher de trop investir de temps et d’argent dans le bien-être de leurs chevaux, leurs chiens ou encore leurs chats.

Dérangés par cette place privilégiée qu’occupe un animal, certains iront jusqu’à penser que cette attention se fait au détriment des vies humaines.