Et si on s’écoutait ?

CHRONIQUE / M’entends-tu ? Me comprends-tu ? Ce que je ressens est-il important pour toi ?

Jeudi dernier s’est tenue la Journée de l’écoute au Québec, sous le thème Et si on s’écoutait ? L’objectif était de souligner l’importance de l’écoute et de mettre en lumière les bienfaits de cette dernière dans nos vies.

Se sentir écouter peut désamorcer des crises, ouvrir des conversations nécessaires, nous permettre de ventiler, nous redonner espoir et créer des liens avec les personnes qui nous entourent.

Pratiquer l’écoute sans jugement permet de développer des relations d’aide et d’entraide dans nos milieux de vie.

Écouter, c’est aussi se déposer et prendre le temps d’aller à la rencontre de l’autre.

C’est à travers ces moments privilégiés que nous apprenons à mieux nous connaître. C’est à travers cette vulnérabilité qu’il nous est possible de faire preuve d’authenticité et de nous connecter sur qui nous sommes vraiment.

Comment être en écoute ?

• Accepter l’autre entièrement

• Être disponible

• Demeurer neutre et bienveillant

• Laisser l’autre s’exprimer sans l’interrompre

• Respecter les silences

• Témoigner de l’empathie

• Reformuler les propos pour s’assurer d’une bonne compréhension

• Démontrer son intérêt par des signes non verbaux

• Poser des questions ouvertes

• Ne pas juger

Pouvoir se raconter

Voilà ce qui est au coeur même de la vie de chacun. C’est ce qui nous rassemble. C’est le fil conducteur qui nous unit les uns aux autres.

Tous, nous souhaitons être entendus, valider dans nos émotions et savoir que notre monde émotif résonne pour l’autre.

Savoir dire et nommer les choses est à la base de la communication. Accueillir l’autre par l’écoute est, quant à elle, la voie ultime de nos relations humaines. Aimer, c’est écouter, c’est être attentif et s’intéresser à ce que les gens autour de nous peuvent vivre.

Notre humanité prend racine dans ce mouvement qu’est l’écoute réelle et dans notre regard bienveillant posé sur l’autre. « Quand tu m’écoutes, j’ai la chance de pouvoir me raconter, j’ai l’opportunité de mettre en mots ce que je ressens et trouver un peu de clarté dans mes émotions parfois écrasantes. Lorsque tu me fais cadeau de l’espace nécessaire et sacré que fait naître l’écoute, je peux avoir accès à mes propres ressources, je peux trouver en moi les solutions indispensables à mon cheminement et à mes prises de décisions. La tendresse et la douceur que provoque ton écoute en moi nourrissent mon estime et permettent de m’aimer un peu plus et, par conséquent, d’aimer en retour. »

Et si on s’écoutait ?

Et oui... si on s’écoutait ? N’est-ce pas là une belle et grande question que de se demander comment le monde pourrait être différent si on s’écoutait, comment notre monde serait meilleur si on était entendus ?

Je suis certaine que l’on peut tous répondre par la positive à cette demande.

Soyez à l’écoute de vous-même, de vos besoins et de vos émotions afin de pouvoir aller à la rencontre de l’autre et de l’accueillir à son tour.

Osez ouvrir la conversation avec vos collègues, vos amis, la famille et tendez l’oreille.

Prenez le temps de bien écouter et même voir au-delà des mots.

Vous serez surpris du bien-être que vous allez ressentir d’avoir pu permettre à l’autre de s’exprimer en toute liberté.

Être à l’écoute de l’autre, c’est faire preuve d’humanité.

Être à l’écoute de l’autre, c’est se détacher de soi pour être disponible.

L’écoute, ce n’est pas magique, c’est humain et c’est puissant !

Bonne écoute !

Annie Laviolette, responsable de service de communication, prévention et qualité

Centre de prévention du suicide 02

Si vous avez besoin de parler, vous pouvez rejoindre en tout temps la ligne d’écoute Tel-Aide Saguenay–Lac-Saint-Jean au 418 695-2433 (24/7, sans frais et anonyme).

Si vous avez envie d’offrir de votre temps et de recevoir une formation sur l’art de l’écoute, contactez Hubert Boudreault, superviseur de la salle d’écoute Tel-Aide, au 581 306-2397.