D'une fille à l'autre

Mes amis imaginaires

CHRONIQUE / Un collègue me disait, cette semaine, que s’il devait envisager un changement de carrière, il songerait à suivre son cours pour devenir camionneur. J’ai été quelque peu surprise d’entendre ça, car s’il y a un travail que je ne voudrais pas faire, c’est bien celui-ci. Voyez-vous, je n’aime pas particulièrement conduire. J’irais jusqu’à dire que je vois les longs trajets comme une épreuve de la vie.

J’arrive d’ailleurs de Montréal, où je suis allée passer quelques jours. La route et moi, on n’est pas les meilleures amies du monde. Et je préfère encore conduire jusqu’à Chibougamau que jusqu’à Montréal. Les routes désertes me font beaucoup plus de l’œil que les autoroutes. À vrai dire, ce n’est pas tant la route que j’ai en horreur, mais, évidemment, ceux avec qui je la partage.

D'une fille à l'autre

Un aller simple pour sauver le monde

CHRONIQUE / J’ai la vacance facile.

Dès que je ne dors pas dans mon lit, que ma vie se résume au contenu d’une valise ou que je n’ai pas de vaisselle à faire, je me considère en vacances. Vous comprendrez que dans mon cas, faire l’épicerie relève presque de l’aventure.

D'une fille à l'autre

Le fruit défendu

CHRONIQUE / Comme environ 99 % des Québécois, dernièrement, le mari et moi avons opté pour l’activité numéro 1 au Québec, à ce moment-ci de l’année. Vous savez, cette activité qui envahit notre fil d’actualité Facebook tel un statut politique au lendemain du résultat de lundi soir. Vous avez deviné ? La fameuse journée aux pommes !

Entre amis, nous avons mis le cap, au courant des derniers jours, vers l’île d’Orléans. J’avoue, comme environ 99 % des gars, mon mari n’a pas été consulté quant au choix de ladite activité. Par contre, ça, c’est une autre histoire…

D'une fille à l'autre

Cours, mon prince

CHRONIQUE / J’ai souvent eu l’impression que les filles s’adaptaient plus facilement aux passe-temps de leur chum que le contraire. Du moins, sur une longue période. Je ne parle pas du gars qui accepte d’accompagner sa douce aux pommes ou de celui qui se rend à une soirée costumée. Généralement, les garçons essaient de faire plaisir à leur blonde. Du moins, ils le devraient. Comme les filles devraient essayer de faire plaisir à leur chum, à leur blonde ou à n’importe qui qui partage leur vie. Enfin bref, vous comprenez ce que je veux dire.

Je suis tout de même chanceuse, j’ai un prince qui accepte la plupart des activités que je lui propose.