«La semaine dernière, je vous faisais part de mon désarroi devant mon manque d'idée pour faire plaisir aux hommes de ma vie, dont mon cher papa. Jamais je n'aurais pensé que cette chronique ferait autant réagir.»

Merci, messieurs!

CHRONIQUE / Je n'ai jamais eu autant d'idées pour le cadeau de Noël de mon père. Il fallait bien que j'écrive une chronique sur le sujet pour avoir des suggestions.
La semaine dernière, je vous faisais part de mon désarroi devant mon manque d'idée pour faire plaisir aux hommes de ma vie, dont mon cher papa. Jamais je n'aurais pensé que cette chronique ferait autant réagir. Mais voilà que dès samedi matin, ma boite de courriels explosait de suggestions. De charmants lecteurs tentaient de me venir en aide. Vraiment, j'ai été étonnée de constater à quel point ces messieurs s'étaient appliqués pour moi.
Des outils, des articles pour la barbe, des suggestions lecture, des stylos, des vêtements; j'ai un droit à des tonnes d'idées. Certains lecteurs m'ont même partagé des liens Internet, avec des appréciations personnelles pour tel ou tel outil.
Nul doute, ces charmants messieurs ont fait toute une recherche pour me faciliter la tâche.
Imaginez-vous donc que le principal intéressé m'a lui-même envoyé des suggestions. Quand votre fille dévoile au grand jour sa détresse et utilise les médias pour lancer un appel à l'aide, j'imagine que ça fait son effet!
Si je remercie les lecteurs qui ont pris le temps de m'écrire, l'un d'entre eux m'a particulièrement touchée. Un homme de 68 ans, père de deux enfants, m'a affirmé que le plus beau des cadeaux était du temps.
«Ce que nous apprécions le plus est la présence de nos enfants», m'a-t-il écrit.
Il a sans doute raison. J'essaie d'ailleurs d'aller voir mon père régulièrement, mais lorsque je suis un peu trop longtemps sans lui rendre visite, je me sens un peu fille indigne. Et je sais que mon cher père apprécie mes petites visites d'après-midi, puisque lorsque je suis trop longtemps sans y aller, je reçois un petit message sur mon cellulaire.
Et quand je lui ai fait part du message que j'avais reçu concernant le temps en cadeau, il a trouvé que c'était une excellente idée. Il m'a d'ailleurs avoué qu'il avait du bois à fendre pour son foyer...