Lire pour mieux vivre

CHRONIQUE / Qui a souvenir du hygge ?

Cela ne date pas de quelques décennies, mais bien d’à peine deux ou trois années. C’est impressionnant à quel point nous passons à autre chose rapidement.

Nous avions été frappés par ce tsunami du mieux-vivre. Tout le monde en parlait, les magazines de décoration, les psychologues et les influenceurs du Web ne juraient que par ce supposé mouvement danois.

On nous a fait croire que c’est comme ça que ça se passait au Danemark et qu’ils étaient vachement heureux.

Dans cette quête perpétuelle du bonheur, il n’en coûtait presque rien d’arriver au but, soit le prix du bouquin. C’est fou, nous étions à une lecture d’un bouquin du bonheur. Convaincue que peu de gens n’avaient jamais été aussi proches du nirvana.

Je me confie, j’ai moi aussi succombé à ce qui devait changer ma vie. Armée de mon petit bouquin, j’ai fait le tour de la maisonnée en mode hygge. J’ai teinté ma petite vie de cet art de vivre. Grosso modo, il fallait miser sur le confort, l’atmosphère et les petits bonheurs.

Après tout, c’est logique. Une poignée de chandelles et un jeté devaient améliorer ma vie. Belle naïveté !

Je vous rassure, la lune de miel ne s’est pas éternisée. J’ai quitté assez rapidement cette quête de vie, alors qu’une Québécoise résidant à Copenhague m’avait confié à quel point le reste du monde était la risée du Danemark.

Ce fut le seul et unique livre de quête du bonheur qui a fait son entrée dans ma maison, jusqu’au party de Noël du bureau. Je suis repartie avec un exemplaire du Le livre de l’ikigai.

Vu les résultats de ma tentative de hygge, ce livre trône fièrement sur ma pile de livres à lire.

Pour plusieurs, la nouvelle année a débuté sous le signe du rangement. La plateforme Netflix offre depuis quelques jours L’art du rangement avec Marie Kondo. Elle met la barre haute, cette Marie, en affirmant donner du bonheur grâce au ménage. Disons que nos sources de bonheur ne sont pas les mêmes. Sa méthode KonMari consiste à mettre de l’ordre non pas par pièce, mais par catégorie. Notre bazar devra être rangé selon un ordre bien précis de cinq catégories d’objets. Rien pour me motiver à faire le ménage.

Que ce soit le hygge, le ikigai ou la méthode pour plier les chaussettes de Marie Kondo, lancez-vous à fond. Si cela vous permet de vous motiver pour les 360 jours à venir. Allez-y ! Au final, vaut mieux essayer de devenir une bonne personne que d’être convaincu que nous le sommes déjà. Annie-Claude Brisson