Le corps dans toute sa splendeur

CHRONIQUE / Y a-t-il un endroit où vous retrouvez votre coeur d’enfant, où votre âge mental redescend à 10 ans, bien que vous en ayez 30, 40 ou 50? Moi, oui. Au parc aquatique.

Je fais partie de ces personnes qui veulent arriver à l’ouverture et qui supplient ses accompagnateurs pour faire une «dernière» glissade avant de partir. Et, si je suis avec des personnes assez compréhensives, je peux faire trois ou quatre dernières descentes avant qu’on me dise que le parc ferme ses portes. Et je cours pratiquement sur le site pour ne pas perdre une seule seconde.

Durant mes vacances, je me suis donc offert une petite journée à Valcartier. À moi, l’Amazone, la Cité des Donjons et la piscine à vagues. Du gros bonheur.

Je me souviens que lorsque j’étais plus jeune, disons lorsque j’avais une vingtaine d’années, ça me gênait, de me promener en maillot de bain devant autant de personnes, lorsque j’allais au parc aquatique. Je n’aimais pas ça, faire la file durant une heure, avec deux petits bouts de tissus pour cacher ce qu’il y a à cacher. Je me comparais avec les plus belles, je prenais chaque regard posé sur moi comme un signe de dégoût.

Ça faisait quelques années que je n’avais pas mis les pieds à Valcartier. Une fois la trentaine passée, on dirait que je me balançais de ce que les autres pouvaient bien penser de moi. Ça fait quand même du bien de ressentir ce laisser-aller.

D’ailleurs, s’il y a un aspect que je trouve intéressant dans ce genre d’endroits, mis à part les glissades d’eau, c’est bien la diversité corporelle. Des petits, des gros, des grands, des poilus, des blêmes, des jeunes, des vieux, des tatoués ; du corps humain dans toute sa splendeur, en veux-tu, en v’là!

Ça fait du bien de voir du vrai monde en maillot de bain. Ça fait changement des corps de rêve qu’on voit à la télé et dans les revues, et qui, à part nous encourager à aller au gym, ne font souvent que nous complexer.

J’ai aussi été étonnée de constater que la mode des maillots de bain «string» était également bien présente dans les parcs aquatiques. Vous savez, ces culottes de maillots qui laissent voir les belles pommes de fesses des filles. Bon, il y a des pommes un peu moins belles que d’autres, mais elles sont nombreuses, les adolescentes qui adoptent cette mode, qui disons-le, ne laisse pas beaucoup de mystère.

J’ignore si, adolescente, j’aurais voulu porter ce genre de maillot, mais, une chose est certaine, ma mère ne m’aurait jamais laissée sortir accoutrée de la sorte. Et me balader la fesse au vent devant mes parents ou des inconnus ne m’aurait sans doute pas mise très à l’aise. Mais bon, à chacun ses goûts.

Alors, pour ceux qui hésitent à passer une journée en costume de bain devant des milliers de personnes parce qu’ils sont un peu timides, dites-vous qu’il y en aura toujours des plus beaux que vous, mais aussi des moins beaux. Parce que, comme le dit l’adage, quand on se regarde, on se désole, mais quand on se compare, on se console.

Sur ce, bonne glissade! Et tenez bien votre costume de bain, car je ne vous garantis pas qu’il va rester en place toute la journée. Je peux malheureusement en témoigner.