Patricia Rainville

Faites vos recherches, qu’ils disent

CHRONIQUE / Avertissement : ce qui suit contient une bonne dose de sarcasme !

Ça doit être épuisant d’être conspirationniste à l’ère des médias sociaux.

Depuis des semaines, voire des mois, on les voit aller contre le masque, contre le vaccin, contre les médias, contre la pandémie de COVID-19, contre les décisions du gouvernement.

La Terre entière se joue de nous, à les entendre et à les lire.

Ils « font leurs propres recherches » et partagent des informations non vérifiées, des vidéos de quelques secondes dans lesquelles on voit bien ce qu’on veut voir et des études de pseudo-experts mises en ligne sur YouTube.

Si le véhicule de communications d’un expert en épidémiologie est sa chaîne YouTube, ça donne un indice sur sa pertinence, vous ne trouvez pas ?

Mais lorsqu’on est conspirationniste, on estime que les revues scientifiques et les grands médias de ce monde sont les marionnettes des gouvernements, qui veulent mener le pauvre citoyen par le bout du nez, et qu’on ne peut pas s’y fier. Alors, on se rabat sur YouTube.

Honnêtement, je les plains, ces conspirationnistes. Penser que le monde vit dans un complot digne d’un film de science-fiction doit être éreintant. Toujours croire que chaque décision du gouvernement n’est prise que pour mieux contrôler, ça doit être absolument fatigant et, surtout, extrêmement démoralisant.

Mes préférés sont les anti-masques. Aux dernières nouvelles, selon eux, le masque peut nous empêcher d’alimenter correctement notre cerveau en oxygène. Pauvres chirurgiens qui doivent le porter durant des heures plusieurs fois par semaine... Leur cerveau doit être atrophié, à force d’avoir ça au visage.

Il sert aussi à exercer un pouvoir de contrôle sur l’individu, apparemment. C’est vrai qu’une population masquée, c’est beaucoup plus facile à contrôler...

«Une dictature»

C’est un premier pas vers une dictature, disent certains.

Allez donc faire un tour en Corée du Nord, pour voir ce que c’est, une dictature. Ah non, c’est vrai, vous ne pouvez y aller sans avoir l’autorisation du gouvernement nord-coréen et pour y faire du tourisme, si vous réussissez à être admis sur le territoire, vous y serez accompagné d’un guide, qui vérifiera toutes les photos que vous prenez. Et ces photos devront être prises dans des sites prévus à cet effet.

Ça, c’est une dictature, Mesdames et Messieurs.

Porter un masque, c’est juste tannant. À moins que ce soit vrai que la petite bande de métal qui y est inséré pour ajuster le tissu au nez est un dispositif de traçage ? Oui, je l’ai entendue, celle-là.

En parlant de masques. Vous avez certainement vu les manifestations anti-masques et les journalistes qui y ont été apostrophés. Une journaliste de TVA a été enlacée contre son gré par deux joyeux lurons aux visages découverts.

Il paraît que c’était son chum et son beau-frère et que toute cette histoire était un grand coup monté...

Eh bien, coup de théâtre ! Imaginez-vous donc que ce n’était pas son chum, finalement. À moins que le test d’ADN que j’ai exigé pour en avoir le coeur net était lui aussi truqué. Qui sait ?