Enfin prête!

CHRONIQUE / Enfin ! À quelques jours de Noël, je crois bien avoir repris le dessus sur tout ce que le temps des Fêtes implique. Je l’annonce haut et fort, j’ai surmonté la montagne de préparation. Pour être honnête, je ne crois pas que j’aurais dit la même chose, il y a quelques semaines ou même il y a quelques jours.

Heureusement, la vie étant ce qu’elle est, on arrive tous, au même moment, au 24 décembre. Certains plus amochés que d’autres, j’en conviens.

En ce moment, je suis bien fière et surtout soulagée de penser que presque tout est prêt. Le sapin rayonne au salon, les présents et les chats s’y accumulent en dessous alors que la visite se fait attendre.

C’est cette partie du temps des Fêtes que j’adore. C’est littéralement l’entre-deux. On profite de l’ambiance des Fêtes sans se retrouver totalement au coeur du tourbillon de la ribambelle de soupers et de soirées.

C’est simple ! J’aime le temps des Fêtes, mais sans le stress qui lui est trop souvent accolé.

La cuisine est certainement mon élément préféré de cette période. J’adore cuisiner pour la famille et les amis.

Quelques semaines avant les Fêtes, je planifie les repas et je débute la cuisine. Tout y passe, les desserts, les classiques et quelques recettes de plus par-ci par-là pour être certaine que nos convives ne meurent pas de faim.

Assez ironique pour un enfant unique, dont le mari passe la moitié de l’année à l’extérieur de la maison et sans enfant.

Disons que j’ai rarement l’occasion d’entreprendre de grands projets de cuisine. Alors, quand c’est possible, je m’y lance à fond pour mon plus grand bonheur.

J’ai débuté le mois passé en préparant les traditionnelles conserves des Fêtes en compagnie de ma cousine adorée. Chaque année, on dédie une journée de nos vies follement chargées à la gelée de poivrons, à la gelée de champagne et au confit d’oignons.

C’est simple, j’adore recevoir. Je prends le temps de fouiller dans mes nombreux livres de cuisine et magazines. Je ressors les dizaines de recettes que j’ai ramassées au cours des derniers mois.

Préparer la table en choisissant la nappe, les serviettes de table et la vaisselle, ça fait également partie de l’expérience.

Pour vous dire à quel point j’adore cela, je réussis même à me casser la tête en sélectionnant les plats de service.

Les horaires de travail de notre couple étant peu collaborateurs, cette année, je devrai mettre de côté mon plaisir de recevoir.

À quelques jours de Noël, je compte bien préparer quelques recettes que j’apporterai dans les diverses réunions de famille.

N’ayant pas le plaisir de recevoir cette année, je me fais le devoir d’être une hôte qui n’arrivera pas les mains vides.

Tenez-vous le pour dit, il faudra m’inviter pour découvrir mes succulentes conserves !