Des mamans pas gênées

CHRONIQUE / J’ai déjà pensé que la pudeur, c’était une question générationnelle. Quand j’étais petite, toutes les mamans se déshabillaient en public, alors que les nageuses comme moi se cachaient dans les cabines.

Pas question pour moi de montrer l’ombre d’un sein, même s’ils étaient absents. J’aimais mieux jouer la cascadeuse pour cacher une pomme de fesse. 

Même chose des années plus tard dans mon cours d’aquamaman. La majorité des femmes enceintes préféraient se changer dans les cabines. On avait à peu près toutes le même âge. Mon raisonnement tenait la route. Les Y étaient définitivement moins à l’aise avec la nudité en public.

Mais non ! J’avais sous-estimé l’effet post-accouchement.

À mon premier cours de natation avec bébé, les jeunes mamans ne se cachaient plus. S’il y a trois mois à peine je tenais à me changer derrière une porte, je me surprenais à me mettre nue devant mon casier. 

Il faut dire aussi qu’avec un bébé, on n’a pas le temps de faire des pieds et des mains pour camoufler un bout de peau. Aucune mère n’oserait laisser son poupon seul pendant qu’elle se change dans une miniature cabine.

L’allaitement aide aussi à briser cette gêne féminine. Si on est une maman qui sort le moindrement de la maison, allaiter en public est inévitable. Et souvent, tu n’as pas le temps de niaiser avec des foulards d’allaitement.

Si bien des mamans n’ont plus de problème avec la nudité (on ne parle pas de se pavaner en costume d’Ève dans la rue quand même), plusieurs ressentent un malaise à la vue de celle-ci. Ce n’est pas de leur faute. C’est prouvé que notre cerveau traite plus rapidement la nudité. C’est-à-dire qu’une personne à l’épaule dénudée va être remarquée plus rapidement qu’une autre plus habillée. Le cerveau aurait été conçu ainsi pour favoriser la reproduction. Donc, ne vous choquez pas quand votre conjoint se détourne pour regarder un décolleté ou des biceps. Ça serait biologiquement normal. Et contrairement aux hommes, qui réagissent plus vite à la peau féminine que masculine, les femmes traitent la nudité avec la même rapidité quelque soit le sexe. Pas plus équitable qu’une femme !

Mais est-ce qu’encadrer la nudité dans les vestiaires unisexes va véritablement améliorer la société et mettre fin à ces malaises ? Je ne suis pas une experte et je ne peux définitivement pas parler pour les hommes. 

Plus jeune, toutes ces mamans pas gênées m’ont permis de voir à quoi nos corps allaient ressembler dans 20 ans. Ça venait heureusement diversifier nos images corporelles. Parce qu’il n’y avait pas juste des top-modèles à la piscine du quartier !