Olivier Bernard, le Pharmachien, a raconté être la cible de menaces, d’attaques et de tentatives d’intimidation.

Argumenter, c’est tellement 2004!

CHRONIQUE / « Le monde est tellement fru. » Voilà ce que j’ai répondu à mes parents en plein souper dominical.

Du haut de ma trentaine d’années, je ne peux réellement vous dire comment ça se passait autrefois. Toutefois, j’ai l’occasion de constater comment ça se passe aujourd’hui.

Comme bien des gens, au quotidien, je navigue – beaucoup trop – sur différents sites Internet. Je dois vous avouer que j’ai la fâcheuse habitude de me faire violence. Voyez-vous, j’ai cette tendance à cliquer pour accéder à tous les commentaires au bas des publications.

Doux Jésus, vous êtes intenses !

Parfois, je pousse l’enquête bien personnelle à un autre niveau. Je clique sur votre profil, je regarde les derniers liens partagés et les photos présentées. Pourtant, vous êtes si souriants ! En passant, vos petits-enfants semblent adorables. Vous leur parlez comme vous le faites sur Facebook ? J’imagine que non...

Chaque fois, je me demande la même chose : « Êtes-vous aussi fâchés, intenses ou menaçants dans la vraie vie ? »

Dans le cadre de mon travail, c’est rarement les gens contents qui trouvent l’accès à ma boîte courriel.

« Erreur ou manque de rigueur », « Votre travail est incomplet », ou « Vous n’avez certainement pas fait de recherches ».

Voilà quelques-uns des messages reçus dans les dernières semaines. Je vous rassure, cela s’entremêle à d’autres messages plus agréables.

J’imagine que cela fait maintenant partie du métier. Après une décennie, dans le domaine, je me rappelle que, bien souvent, le sujet vous touche personnellement. J’ose à peine imaginer ce qu’un grand journaliste ou une vedette comme Marie-Mai peut bien recevoir comme messages.

Dernièrement, l’animatrice Véronique Cloutier a publié une story sur son compte Instagram. Elle répondait à plusieurs dames qui s’interrogeaient sur le sort de ses sourcils à la suite d’une émission télévisée.

Avouons que c’est effronté ! Questionner une vedette qui reste inconnue à monsieur et madame Tout-le-Monde. Madame Cloutier, on veut savoir ce qui se passe avec vos sourcils !

En début de semaine, le Pharmachien – qui, je vous rappelle, existe dans la vraie vie – a raconté être la cible de menaces, d’attaques et de tentatives d’intimidation.

En juillet dernier, Olivier Bernard a écrit un article relatant les « connaissances scientifiques actuelles au sujet de la vitamine C injectable et [a émis] certains doutes quant à une démarche politique de la Coalition avenir Québec (Youri Chassin, député de Saint-Jérôme) en ce sens ».

Depuis, des personnes tentent de faire disparaître l’émission qu’il anime, écrivent à son diffuseur et incitent les gens à porter plainte à son ordre professionnel. La menace va aussi loin que de boycotter les livres de sa conjointe, India Desjardins.

Force est d’admettre que, de nos jours, nous avons oublié comment discuter, argumenter, débattre et raisonner. Pas le temps pour papoter. On sort l’artillerie lourde et on tire à boulets rouges !

Collectivement, n’oublions jamais que ce qui est écrit sur les réseaux sociaux n’échappe pas à la justice. Et même si ce n’est pas criminel, gardons en tête que nos propos ne sont pas toujours appropriés.