Le Quotidien
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Un peuple sans voix

Entre elle et lui

Un peuple sans voix

CHRONIQUE / Les États-Unis se targuent d’être une grande démocratie. On ne peut que leur donner raison. Mais l’onde de choc créée par la récente décision de la Cour suprême d’invalider un jugement vieux de presque 50 ans légalisant l’avortement montre que malgré tous les remparts que les pères fondateurs ont mis en place pour éviter d’être soumis à la volonté d’un dictateur, le système a ses limites.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
L’exclusion par les inclusifs

Entre elle et lui

L’exclusion par les inclusifs

CHRONIQUE / Qu’est-ce que vous diriez si, ce matin, je proposais qu’on raye de notre vocabulaire médical quatre cancers : de l’utérus, de la prostate, des testicules et des ovaires. Pas parce qu’on a réussi à les éradiquer, mais pour remplacer tout ça par un seul type de cancer : le cancer des organes reproducteurs.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Morosité ambiante

Entre elle et lui

Morosité ambiante

CHRONIQUE / Je suis allé magasiner une voiture, cette semaine. Je ne sais pas si c’est la morosité ambiante à cause du ralentissement économique ou bien les cordes qui tombaient du ciel, mais si j’étais allé m’acheter un cercueil, je pense que j’aurais eu plus de plaisir.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Tartuffe se porte bien

Entre elle et lui

Tartuffe se porte bien

CHRONIQUE / Le monde entier s’indigne lorsqu’on apprend le contrôle que les talibans exercent sur l’habillement des femmes. Cache tes cheveux, mets des gants, couvre ton corps et ton visage. Et on pousse l’odieux à leur faire croire que c’est Dieu qui le demande quand on sait très bien que cette loi écrite par des hommes est un moyen de les contrôler et d’empêcher les autres hommes de les convoiter.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Épaules nues et jupes courtes

Entre elle e tlui

Épaules nues et jupes courtes

CHRONIQUE / Adolescente, j’ai été avertie plus d’une fois par les professeurs et la direction de mon école secondaire concernant mon habillement. Je ne respectais pas toujours le code vestimentaire. Disons que j’aimais bien tester ses limites.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Les dinosaures

Entre elle et lui

Les dinosaures

CHRONIQUE / Je ne me souviens pas de la dernière fois que j’ai fait un chèque. Depuis qu’on peut contrôler toutes nos finances en ligne, les quelques centaines de dollars en papier que je traîne dans mon portefeuille sont ma sécurité en cas d’urgence et je paie partout où je le peux avec mon iPhone, via Apple Pay, et je fais mes dépôts, lorsqu’un rare chèque arrive, avec la caméra de mon téléphone.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Pas le choix de planifier

Entre elle et lui

Pas le choix de planifier

CHRONIQUE / Depuis quelques années, la planification annuelle des vacances estivales ne représente pas vraiment un casse-tête puisque je les passe en majorité dans la région, étant saisonnier sur un terrain de camping au Lac.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Jamais trop de Gaspésie

Entre elle et lui

Jamais trop de Gaspésie

CHRONIQUE / Peut-être que ma patronne ne sera pas contente, mais j’ai réservé mes petits projets de vacances estivales, bien que lesdites demandes de vacances n’aient pas encore été approuvées...
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Risqué, mais on peut faire mieux

Entre elle et lui

Risqué, mais on peut faire mieux

CHRONIQUE / Au début de sa retraite, qui a malheureusement coïncidé avec la fin de sa vie, mon père s’était passionné pour l’affaire O. J. Simpson. On était au milieu de la décennie 90, Internet n’existait pas pour le commun des mortels et il suivait ça à la télé américaine.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
À quand un accès aux salles de cour?

Entre elle et lui

À quand un accès aux salles de cour?

CHRONIQUE / J’ai toujours été fascinée et intéressée par l’actualité judiciaire. J’ai déjà songé à prendre des vacances pour aller m’asseoir dans une salle de cour, histoire de suivre un procès qui m’intéressait. À la retraite, je vais peut-être faire partie de cette petite gang de gens qui passent leur journée dans les palais de justice, seulement dans le but de passer le temps.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Une vieille loi dépassée

Entre elle et lui

Une vieille loi dépassée

CHRONIQUE / On dit que les Québécois sont les plus fêteux du Canada. Aucun doute là-dessus. Mais pas au monde. J’arrive d’Espagne avec ma blonde et l’un de mes fils et quelle ne fut pas ma surprise de le voir sortir dans les bars un soir et revenir presque au lever du jour.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Les menstruations décomplexées

Entre elle et lui

Les menstruations décomplexées

CHRONIQUE / Je profite de l’absence de mon cher co-chroniqueur Normand, qui se la coule douce en vacances, pour vous parler d’un sujet qui me titille depuis longtemps. Je lui en avais déjà glissé un mot, mais je n’avais pas senti une grande ouverture de sa part.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Jeanick, cette femme d’exception [VIDÉO] 

Entre elle et lui

Jeanick, cette femme d’exception [VIDÉO] 

CHRONIQUE / Ceux et celles qui ne savent toujours pas qui est Jeanick Fournier doivent vivre dans une grotte. Si elle était déjà assez connue sur la scène culturelle du Saguenay–Lac-Saint-Jean, son nom est désormais bien inscrit dans le temple de la renommée régional. Et ce n’est pas terminé, puisqu’on la verra et on l’entendra certainement encore plus. Tant mieux, elle mérite tous les éloges.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
La plus belle fête chrétienne

Entre elle et lui

La plus belle fête chrétienne

CHRONIQUE / À l’école primaire, je me souviens lorsque la maîtresse nous avait demandé, pendant le cours de religion, quelle était la plus belle fête chrétienne. Moi, et sans doute tous les autres, j’avais répondu Noël. Sans blague, y a-t-il une plus belle fête que Noël pour des enfants ?
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Des sensibilités discutables

Entre elle et lui

Des sensibilités discutables

CHRONIQUE / L’autre jour, j’ai croisé un travailleur judiciaire originaire d’Amérique du Sud. Je dis originaire, car visiblement, son visage et le nom qu’il portait sur son uniforme me confirmaient que ses ancêtres ne sont pas nés à Rouen au 17e siècle comme les miens. Au lieu de suivre les traces de Jacques Cartier, ils avaient probablement suivi la route de Christophe Colomb et des Conquistadores. Ça ne lui enlève rien, bien au contraire. Il était sympathique et j’avais envie de jaser avec lui, de lui demander ses origines. Il était probablement né ici, car il parlait français sans accent. En fait non, il avait un accent québécois, mais un Québécois d’une autre région. D’ailleurs, il était venu en renfort ici, c’était l’une de ses premières visites au Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Nous serons tous vieux, un jour ou l’autre

Entre elle et lui

Nous serons tous vieux, un jour ou l’autre

CHRONIQUE / « Finis les examens médicaux et visuels pour les conducteurs de 75 ans » a été le texte le plus lu sur nos plateformes, la semaine dernière. Jusque-là, rien de bien dramatique. Mais c’est lire les commentaires des internautes sous les différentes publications de cet article qui m’a fait dresser le poil sur les bras. Du bel âgisme comme on en voit trop souvent.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Vendre n’importe quoi

Entre elle et lui

Vendre n’importe quoi

CHRONIQUE / Sans être un fan des réseaux sociaux, à part Messenger qui me permet de communiquer en privé avec qui je veux par texte ou vidéo, je suis fasciné par certains services qu’ils offrent. Et Marketplace en fait partie. Pas que je suis un adepte ; je ne l’ai pas encore utilisé personnellement. Mais j’ai quand même pu constater que c’est drôlement pratique.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Direz-vous bye-bye au masque?

Entre elle et lui

Direz-vous bye-bye au masque?

CHRONIQUE / Serez-vous de ceux qui jetteront avec plaisir leurs masques à la poubelle lorsqu’ils ne seront plus obligatoires dans les lieux publics ou de ceux qui, plus prudents, continueront de le porter ? Êtes-vous de ceux qui, comme moi, l’oublient encore dans la voiture en allant payer votre plein d’essence ou de ceux qui oublient plutôt de l’enlever une fois de retour en sécurité dans l’auto tellement vous vous êtes habitués ?
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Sauvez La Tournée

Entre elle et lui

Sauvez La Tournée

CHRONIQUE / Alors que les masques tombent et qu’on s’apprête à retrouver notre vie normale, voilà qu’on apprend qu’on risque de ne pas revoir le bateau La Tournée sillonner le lac Saint-Jean après deux ans de cale sèche.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
S’affranchir des dictateurs

Entre elle et lui

S’affranchir des dictateurs

CHRONIQUE / Dans les années 70, au plus fort de la Guerre froide, il y avait beaucoup de manifestants dans les rues. Ce n’était pas pour le climat, c’était pour le désarmement. Effrayés par l’équilibre de la terreur et la perspective d’une guerre nucléaire totale en raison de la course aux armements et les tensions entre l’Occident et l’URSS, les pacifistes demandaient la diminution des budgets militaires.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Vous souvenez-vous du 12 mars 2020?

Entre elle et lui

Vous souvenez-vous du 12 mars 2020?

CHRONIQUE / Il y a deux ans jour pour jour, le premier ministre Legault s’adressait aux Québécois lors d’une conférence de presse qui deviendra une bien longue tradition. Il demandait à tous ceux et celles revenant de voyage de s’isoler durant 14 jours et annonçait que les événements intérieurs de 250 personnes étaient proscrits. Les premières mesures d’une liste interminable qui s’allongera durant deux ans. Qui l’eut cru ?