Le Quotidien
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Une société de myopes

Entre elle et lui

Une société de myopes

CHRONIQUE / Je ne suis pas maniaque de technologies, mais je ne suis quand même pas un dinosaure. Je suis capable d’écouter la télé sur Internet avec Hélix, de brancher mon iPhone ou mon iPad sur la télé via Apple TV, de connecter mon ordinateur portable avec un fil HDMI, et je suis abonné à Netflix. Bref, je me débrouille comme la moyenne des gens. J’ai un iPhone 8 et mon prochain sera sûrement une version supérieure... pour prendre de bonnes photos.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Avec ou sans filtre

Entre elle et lui

Avec ou sans filtre

CHRONIQUE / J’ai changé mon cellulaire, il y a quelques jours. Jusque-là, rien pour écrire à sa mère, mais changer de cellulaire de nos jours est pratiquement devenu un événement. Comme bien des gens, la première utilité de mon cellulaire n’est plus de téléphoner, mais plutôt de prendre des photos. C’était d’ailleurs mon critère numéro 1 lorsque le gars de la boutique m’a demandé ce que je cherchais.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
En pause (partielle) depuis trois ans

Entre elle et lui

En pause (partielle) depuis trois ans

CHRONIQUE / J’aurais aimé dire, comme bien du monde, que la panne générale de Facebook, lundi, fut un beau répit ; que ça m’a permis de me reconnecter avec la « vraie vie », de découvrir que j’ai une conjointe et des enfants ; que ça m’a rappelé que ce n’est pas vrai que Donald Trump s’est fait voler l’élection, que le vaccin anti-COVID ne contient pas des puces contrôlées par la 5G et que les Hommes sont vraiment allés sur la Lune.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Une petite panne salvatrice

Entre elle et lui

Une petite panne salvatrice

CHRONIQUE / J’ai vécu l’une de mes journées les moins stressantes depuis longtemps, en début de semaine. Vous me voyez venir. Je parle, bien sûr, de la panne qui a paralysé les médias sociaux lundi.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Un répit bienvenu

Entre elle et lui

Un répit bienvenu

CHRONIQUE / Je ne sais pas pour vous, mais j’ai passé un bel été. Des fois, j’en arrivais à oublier la pandémie. Pas longtemps, mais ça faisait drôle de vivre normalement et se dire : « C’est vrai, il y a la pandémie ».
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Plutôt seul que mal accompagné

Entre elle et lui

Plutôt seul que mal accompagné

CHRONIQUE / Je n’ai pas une tonne d’amis. Je ne me les fais pas facilement. Non pas parce que je ne suis pas quelqu’un d’attachant, mais je suis plutôt quelqu’un qui ne s’attache pas facilement. Mais surtout, j’ai une grosse bulle, pas facile à percer.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Double personnalité

Entre elle et lui

Double personnalité

CHRONIQUE / Êtes-vous freiné dans vos sorties si vous n’êtes pas accompagné? Aller au cinéma ou au restaurant en solo, c’est hors de question pour vous? Peut-être que louer un ami serait la solution.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Ma première fois

Entre elle et lui

Ma première fois

CHRONIQUE / Je soupçonne ma collègue de chronique Patricia de m’en vouloir. Car demander à un journaliste qui soulignera ses 40 ans de carrière le 8 mai prochain quelle fut son entrevue la plus marquante, il y a de quoi donner des maux de tête, vous en conviendrez.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Les deux tours

Entre elle et lui

Les deux tours

CHRONIQUE / Les attentats du 11-Septembre n’ont pas que frappé mon imaginaire. Car trois semaines plus tôt, j’avais failli monter au sommet du World Trade Center avec ma conjointe et mes deux enfants. Je revenais tout juste d’un voyage à New York lorsque les terroristes d’Al-Qaïda ont frappé le cœur de l’Amérique.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Où étiez-vous il y a 20 ans?

Entre elle et lui

Où étiez-vous il y a 20 ans?

CHRONIQUE / Plusieurs se souviennent parfaitement de ce qu’ils faisaient, le 11 septembre 2001 en avant-midi. Certains peuvent dire sans problème où ils étaient, avec qui et pourquoi, lorsque les tours jumelles ont été frappées par des terroristes. Pas moi. J’étais à l’époque dans une zone spatio-temporelle. L’adolescence.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Barbouiller le minois des politiciens

Entre elle et lui

Barbouiller le minois des politiciens

CHRONIQUE / Êtes-vous passionnés par la campagne électorale fédérale qui bat actuellement son plein ? Bon, battre son plein, l’expression est un peu forte, puisqu’en plein été et sur fond de pandémie, il est un peu difficile pour les candidats de faire campagne comme il se doit.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Le réflexe médiatique

ENTRE elle et lui

Le réflexe médiatique

CHRONIQUE / La journaliste que je suis entretient une relation amour-haine avec Facebook. Depuis quelques années déjà, le média social est devenu le réflexe principal pour certains qui désirent partager une nouvelle. Facebook est un beau grand coffre rempli de sujets potentiels pour les journalistes, certes, mais surtout un rude rival lorsqu’on cherche l’exclusivité.
Stéphane Bouchard
Le Quotidien
Stéphane Bouchard
Combien de vues as-tu?

Entre elle et lui

Combien de vues as-tu?

CHRONIQUE / Exercer le métier de journaliste, c’est travailler avec mille et un professionnels de la communication. C’est avec eux que j’entretiens une relation amour-haine, relation qui est certainement réciproque.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
L’envers du décor

Entre elle et lui

L’envers du décor

CHRONIQUE / J’ai passé ma première semaine de vacances avec ma mère. On ne s’était pas vues depuis près d’un an. Inutile de dire que nos journées étaient chargées en activités et en placotage. Sauf durant une petite heure, en fin de journée, au cours de laquelle nous mettions nos médias sociaux à jour. Eh oui, il faut croire que ça fait maintenant partie de la routine de certains. Ma mère en profitait pour partager avec ses amis ses découvertes du jour, alors que je partageais de mon côté les belles choses aperçues durant la journée.
Stéphane Bouchard
Le Quotidien
Stéphane Bouchard
Le rituel des vacances

Entre elle et lui

Le rituel des vacances

CHRONIQUE / Je reviens de vacances avec 378 photos exactement. Comme à l’habitude, aucune d’entre elles n’a été publiée sur les réseaux sociaux. La nouveauté, cette année, c’est que je n’ai pas été seul à les prendre.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Heureusement, il y a Jean-Guy

ENTRE ELLE ET LUI

Heureusement, il y a Jean-Guy

CHRONIQUE / Cette semaine, j’aimerais vous parler de Jean-Guy. Jean-Guy, ce n’est pas un médecin qui sauve des vies ou un héros qui vient à la rescousse des personnes en détresse. Mais c’est un type d’hommes en voie de disparition et qui, à mon avis, est de plus en plus essentiel aujourd’hui.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Ça vaudra toujours la peine d’essayer

Entre elle et lui

Ça vaudra toujours la peine d’essayer

CHRONIQUE / Il avait 18 ans lorsqu’il a quitté, avec son sac à dos, le centre jeunesse où il avait passé toute son adolescence. Il avait des troubles du comportement, ce qui lui a valu un billet d’entrée au centre vers l’âge de 12 ans. Seule sa date de naissance lui donnait cette nouvelle liberté. Ce n’était pas parce qu’il était prêt à affronter le monde des grands.