Jennilie, 4 ans, donne de la limonade aux clients qui passent Aux Jardins d’Alex et Jennie, à Laterrière. Ceux qui souhaitent bénéficier du service doivent se présenter de préférence le matin, en raison de la sieste bien méritée de l’après-midi!

Aux Jardins d'Alex et Jennie: une histoire de famille

Le kiosque maraîcher Aux Jardins d’Alex et Jennie, situé à Laterrière, est bien plus qu’un simple étalage de légumes. L’endroit est maintenant devenu une petite halte d’activités familiales où les clients peuvent faire le plein de produits frais et visiter le site, guidés par les deux jeunes vedettes des lieux, Alexi, 8 ans, et Jennilie, 4 ans.

Il y a trois ans, le petit kiosque de maïs de la Ferme HP Gagnon et fils, installé depuis plusieurs années en bordure des terres familiales, sur le boulevard Talbot, à Laterrière, a laissé place à une construction plus imposante, accompagnée d’une fermette et de jardins.

Les clients peuvent visiter le Sentier du maïs, à bord des petits wagons tirés par le tracteur d’Alexi, 8 ans, qui se fait un plaisir de conduire au travers du parcours aménagé dans un champ. Sa petite soeur, Jennilie, l’accompagne sur cette photo.

La transformation du kiosque a été impulsée par Karine Dumais, conjointe de Philippe Gagnon, copropriétaire de l’entreprise agricole avec son père, Clément Gagnon, qui représentent respectivement la troisième et deuxième génération de la ferme familiale.

Entrepreneure dans l’âme, celle qui a eu un salon de coiffure et un salon de toilettage mobile, et qui a touché à la gestion immobilière avec son conjoint, était à la recherche d’un nouveau défi, peu après la naissance de ses enfants, Alexi et Jennilie.

Les visiteurs peuvent s’amuser à prendre des photos et à s’improviser fermiers en posant derrière ce panneau! Karine Dumais, responsable du kiosque maraîcher, et Louise Maltais, conjointe de Clément Gagnon, posent ici derrière le panneau. Les deux copropriétaires de la Ferme HP Gagnon et fils de Laterrière, Philippe Gagnon et son père, Clément, prennent place de chaque côté. Jennilie et Alexi, enfants de Karine et de Philippe, complètent le portrait de famille.

La transformation du modeste kiosque de maïs, où quelques variétés de légumes étaient également vendues, s’est alors présentée comme un projet familial dans lequel les jeunes enfants pourraient être impliqués. C’est ainsi qu’est né Aux Jardins d’Alex et Jennie, nommé en leur honneur.

Et la jeune mère de famille n’a pas décidé de faire les choses à moitié. « Si je fais de quoi, je le fais à ma manière », lance-t-elle avec assurance, lorsque rencontrée lundi par Le Progrès, alors que le kiosque était bondé de clients qui choisissaient parmi la trentaine de variétés de légumes et autres produits locaux maintenant proposés.

Karine Dumais, responsable du kiosque maraîcher Aux Jardins d’Alex et Jennie, et Philippe Gagnon, copropriétaire de la Ferme HP Gagnon et fils avec son père, posent avec leurs enfants Alexi, 8 ans, et Jennilie, 4 ans. Le kiosque a d’ailleurs été nommé à leur honneur. À droite, Clément Gagnon et sa conjointe, Louise Maltais, complètent le portrait de famille.

Rien n’est laissé au hasard, de la décoration du kiosque à la présentation des légumes, ce qui donne à l’endroit tout du charme bucolique de l’achat chez le producteur que recherchent aujourd’hui plusieurs consommateurs.

Jennilie à la limonade
À un jet de pierre de la construction, Jennilie, du haut de ses 4 ans, sert de la limonade aux clients à partir de son propre petit kiosque, qui est entouré de tables à pique-nique et installé à côté de la fermette.

Jennilie aime également faire visiter la fermette aux clients, où ils peuvent rencontrer chèvres, lapins, poules et cailles.

« J’aime ça, servir les clients ! », s’exclame la fillette, tout en nous montrant fièrement les animaux de la fermette, en trimballant avec elle un chaton noir qui dormait paisiblement, quelques minutes auparavant.

« Il y a des personnes qui viennent juste pour la voir, souligne sa mère, et certains sont déçus lorsqu’elle n’est pas là ! »

Alexi pose fièrement avec un des lapins de la fermette.

Alexi derrière le tracteur
Son frère, Alexi, assurait par le passé le service du kiosque de limonade. Le garçon de 8 ans a cependant été « promu » chauffeur de tracteur cette année.

Conduisant seul son petit tracteur, qui tire quelques wagons ornés de personnages colorés, il fait visiter aux clients le Sentier du maïs, un parcours aménagé dans le champ de blés d’Inde. Ceux qui le désirent peuvent même poursuivre la visite vers le nouveau poulailler construit non loin de là. « On va aux poules. Le matin, je vais prendre les oeufs et nettoyer les poules », explique avec maturité le jeune garçon, qui s’occupe des dizaines de poules en liberté que l’on peut apercevoir depuis le boulevard.

Si l’endroit est devenu le terrain de jeu estival des deux enfants, leurs parents, eux, ne chôment pas pendant cette période. « Même s’ils sont avec nous, on les voit moins l’été. Mais au moins, l’hiver, on a plus de temps en famille », se console leur père, Philippe Gagnon.

+

UN ACHALANDAGE QUI NE CESSE DE CROÎTRE

L’achalandage du kiosque maraîcher Aux Jardins d’Alex et Jennie de Laterrière ne cesse de croître depuis son ouverture. Le nombre de clients a pratiquement doublé en cette troisième saison, les consommateurs recherchant de plus en plus des produits frais et locaux.

La première saison d’ouverture du nouveau kiosque avait amené, sans étonnement, une augmentation exponentielle de l’achalandage, comparativement au nombre de clients qui arrêtaient au petit kiosque de maïs qui se trouvait auparavant en bordure du boulevard Talbot.

Lors de la deuxième saison, l’achalandage a ensuite doublé. Les consommateurs ont continué d’affluer encore cette saison, la croissance frôlant les 45 %, jusqu’à maintenant, par rapport à l’année précédente.

Clément Gagnon, copropriétaire de la Ferme HP Gagnon et fils, l’entreprise à laquelle est relié le kiosque maraîcher, refuse cependant d’attribuer cette augmentation uniquement à une simple mode qui attire les clients à la recherche d’une expérience d’achat chez le producteur.

«C’est avant tout la bonne qualité qui attire les gens. La beauté, ça n’apporte pas à dîner!, lance-t-il en rigolant, alors que sa conjointe, Louise Maltais, et lui étaient à pied d’oeuvre afin de donner un coup de main au kiosque. Les consommateurs recherchent des produits qui sont bons et frais.»

Le secret du goût de la trentaine de variétés de légumes cultivés par la Ferme HP Gagnon et fils repose dans la qualité des terres familiales, souligne M. Gagnon. «Nous avons un bon terroir. Dans les années 1950, ces terres étaient cultivées par les soeurs Augustines de Chicoutimi. C’est là qu’il y avait les jardins où étaient cultivés les légumes pour les malades à l’hôpital.»

Le producteur constate que les préoccupations environnementales amènent également de plus en plus les clients vers les kiosques maraîchers, conscients que ces produits frais et plus goûteux ne traversent pas des centaines, voire des milliers, de kilomètres, avant de parvenir jusqu’à eux.

Si les responsables de l’entreprise familiale se réjouissent de cette augmentation de la clientèle, ils doivent cependant mettre les bouchées doubles afin de répondre à la demande. Des travailleurs mexicains sont d’ailleurs à l’oeuvre dans les champs de l’entreprise pour prendre soin des cultures et récolter les légumes.

L’achalandage grandissant amène d’ailleurs Karine Dumais, responsable du kiosque, à avoir plusieurs projets en tête afin de maximiser le potentiel du site. Déjà, des pommiers ont été plantés, et un verger devrait être accessible d’ici quelques années.

Clément Gagnon, copropriétaire de la Ferme HP Gagnon et fils, de Laterrière

+

PORTES OUVERTES DANS DES FERMES DU QUÉBEC

Le kiosque maraîcher Aux Jardins d’Alex et Jennie, de la Ferme HP Gagnon et fils, est l’établissement hôte dans la région de la journée Portes ouvertes sur les fermes du Québec organisée par l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec, qui a lieu dimanche, le 9 septembre, de 10h à 16h.

Plusieurs activités familiales seront proposées au kiosque maraîcher pour l’occasion. Jeux gonflables et énigmes pour les enfants dans le Sentier du maïs animeront notamment l’endroit. Une centaine de fermes à travers la province accueillent les visiteurs sur leurs installations et offrent des activités gratuites lors de cette journée spéciale.

Horaire

Pour le reste de la saison, le kiosque maraîcher est ouvert jusqu’à la fin du mois de septembre, tous les jours, de 10h à 18h. L’accès à la fermette et aux visites du site est gratuit.