Valérie Maltais a fait la connaissance de Catherine David en mai dernier lors du Roll The Bones à Montréal. Les deux passionnées de moto tentent d’importer le concept urbain Sasquatch Oneland au Saguenay.

Un rallye de moto pour les mordus du Saguenay

CHRONIQUE / Le 27 octobre prochain, les motocyclistes du Saguenay sont invités à fêter la nordicité de leur région en enfilant leurs fourrures pour terminer la saison de moto en beauté.

En équipe de trois à cinq personnes, on vous propose de participer au Sasquatch, un rallye de moto Instagram présenté par Oneland. Le rendez-vous se fera au Harley-Davidson de Jonquière vers 11 h. Vous aurez 2 h pour relever des épreuves que vous devrez immortaliser à l’aide de votre cellulaire et partager sur Instagram. Les thématiques des photos seront gardées secrètes jusqu’au jour de l’événement.

Les équipes qui seront déguisées, qui auront un nom d’équipe et un logo, auront des points supplémentaires. Le but est de laisser aller sa créativité et de s’amuser dans un événement simple et festif.

Bienvenue aux motos de tous les genres, à deux roues ou à trois roues, et même aux scooters et mobylettes. « Les genres d’épreuves auxquelles on peut s’attendre c’est de devoir, par exemple, trouver une œuvre d’art représentant la région ou se prendre en photo en respectant une thématique d’eau », mentionne Valérie Maltais, l’organisatrice du Sasquatch Oneland Saguenay.

Après avoir relevé tous les défis suggérés, vous serez attendus à La Voie Maltée de Jonquière pour visionner le compte rendu des équipes et déterminer les gagnants. « La Voie Maltée a embarqué tout de suite quand je leur ai parlé de cet événement. Il me reste à aller chercher quelques prix de présences pour gâter les participants », souligne Valérie.

La première édition du Sasquatch Oneland Saguenay aura lieu le 27 octobre prochain. Les crinqués de moto, qui veulent s’inscrire, doivent le faire via la page Facebook de l’événement.

Le but est de faire briller notre région tout en s’amusant et en bravant une température qui risque d’être peu clémente !

« Ce rallye a comme mission de fêter notre froide région et démontrer combien il faut être crinqué pour investir tant d’argent dans un loisir qui se pratique seulement quelques mois par année », explique Valérie. Les inscriptions, sans frais, doivent se faire avant l’événement. Pour en savoir plus, visitez sur la page Facebook de l’événement : www.facebook.com/events/537 449 853 353 725.

Instigatrice

Le rallye Sasquatch Oneland est une idée de Catherine David, une Montréalaise passionnée de moto. Cofondatrice de la plateforme Oneland, elle est aussi à la barre de l’émission Filles de moto et elle écrit dans le magazine Revolution.

« En 2016, je regardais les manteaux de fourrure que ma tante et ma grand-mère m’avaient donnés et je cherchais une façon de donner un sens à ces animaux morts », réfléchit Catherine. Par une froide journée de novembre, elle enfile son manteau de poil et propose à ses amis d’en faire tout autant pour une randonnée à moto au cœur de Montréal. « Je pensais qu’on allait être huit. À ma grande surprise, nous étions une trentaine de personnes », lance la motocycliste.

L’année suivante, le Sasquatch Oneland voit officiellement le jour et une cinquantaine de personnes se présentent vêtues de fourrures synthétiques et recyclées. Certains avaient même déguisé leur moto en y mettant des bois d’animaux. « Comme se promener à moto à Montréal est un peu plate à cause de toutes les lumières et tous les arrêts, et que j’adore jouer, l’an passé nous avons ajouté une portion rallye », poursuit-elle. Le Sasquatch Oneland Montréal 2018 aura lieu le 3 novembre prochain. « Cette année, on va aussi envoyer des défis et des questions supplémentaires sur les cellulaires des participants », précise l’instigatrice du rallye qui s’inspire beaucoup des jeux d’évasion.

Le Sasquatch Oneland Montréal 2017 a réuni une cinquantaine de motocyclistes et promet un succès encore plus grand cette année.

Le Sasquatch Oneland s’arrêta en Abitibi et au Saguenay le 27 octobre. Il aura lieu à Montréal le 3 novembre et d’autres régions restent à confirmer.