Partageant un amour commun pour les chiens, Me Anne-France Goldwater a proposé à Paul Simard d’amener son chien Wifi sur le plateau de tournage.

Un psy du Lac à la télé avec Goldwater

CHRONIQUE / Le psychologue Paul Simard, natif de Saint-Félicien, sera de l’émission Goldwater à l’écoute dès cet automne, à Canal Vie.

Cette nouvelle émission de conciliation de couple propose des pistes de solutions pour les gens, ensemble ou séparés, qui vivent des problèmes de communication. « Certains couples étaient en processus de séparation et ils ont décidé de rester ensemble après leur passage à l’émission », remarque le psy.

C’est grâce à sa chaîne YouTube que les recherchistes de l’émission Goldwater à l’écoute ont communiqué avec Paul Simard. En octobre 2017, l’homme avait démontré son aisance devant la caméra en produisant une trentaine de vidéos pour démystifier les sujets les plus courants en psychologie. Il avait appelé cet événement le #PsychOctober. « #PsychOctober reviendra cette année avec une formule différente. Il prendra une tournure plus scientifique, avec des démonstrations », explique M. Simard.

Depuis 2011, Me Anne-France Goldwater est juge dans l’émission L’Arbitre sur la chaîne de télévision V. Les tournages de sa nouvelle émission ont débuté le 2 juin et se termineront d’ici la fin de l’été. « J’ignore quelle importance mon rôle aura, car je n’ai pas le contrôle du montage. Je ne sais pas comment ça va sortir », souligne le Dr Paul, qui est très fébrile devant cette nouvelle aventure.

Une fin de semaine par mois, le résidant de Québec se déplace dans des studios de Montréal pour enregistrer quelques émissions. Il fait aussi des rencontres Skype avec l’équipe pour se préparer et prendre connaissance des dossiers. Ensemble, Me Goldwater et le Dr Simard trouvent des plans de résolution de problème pour les couples inscrits. Ils aident à améliorer la dynamique, la communication et les émotions du couple.

En octobre 2017, Paul Simard avait démontré son aisance devant la caméra en produisant une trentaine de vidéos sur sa chaîne YouTube pour démystifier les sujets les plus courants en psychologie.

Alors que cette expérience l’émerveille, le psychologue doit faire preuve de modération face à son enthousiasme sur les réseaux sociaux. « Je ne veux pas heurter la propre souffrance de certains de mes contacts », réfléchit celui qui s’est donné la mission d’aider les gens là où personne ne les aide.

Paul Simard est un homme enjoué, mais toujours très connecté à son rôle professionnel. Même s’il modère toujours ses propos, il sait que l’émission risque de causer des tempêtes dans les médias sociaux. Il avoue que l’équipe se prépare à vivre ce genre de situation.

Tournage
Paul Simard découvre un monde qui lui était, jusqu’à ce jour, inconnu. « L’équipe de réalisation compte une vingtaine de personnes. Sur le plateau, on est tous soumis à un stress de performance, mais je suis impressionné de voir tout le monde qui s’encourage. Les journées de tournage commencent vers 8h30 pour l’habillage et le maquillage. Elles se terminent vers 18h », raconte le Dr Paul.

Il était là, le 22 août, pour vivre le lancement officiel de la programmation de Canal Vie. Le nouveau duo de la télévision partage un amour commun pour les chiens. « Me Goldwater m’a proposé d’amener mon chien Wifi sur le plateau, mais ce n’est pas un milieu propice pour lui. Je préfère le laisser dans une pension avec d’autres chiens », ajoute le maître de Wifi.

Célibat
Même s’il est un spécialiste de la vie de couple, le Dr Paul est célibataire. « Le célibat n’est pas une malédiction de la vie de couple. Un couple, ça se fait à deux, et la relation doit être en santé. Par exemple, je ne peux pas rester en couple avec une personne qui ne veut pas d’enfant, si, moi, j’en veux. Ce n’est pas cohérent. Pour fonctionner, ça prend 70% de complémentarité et 30% de différence », mentionne le psy.

Région
Même s’il réside à Québec depuis plus d’un an, Paul Simard revient régulièrement au Saguenay–Lac-Saint-Jean pour des rencontres individuelles, de couples ou de groupes. Il mise sur le développement des habiletés relationnelles et l’estime de soi. « Mes groupes empruntent la méthode de mise en action psychologique. Avec de brèves mises en scène, on représente les difficultés de vie des participants, qui sont résolues non pas avec du bla-bla théorique, mais avec une mise en action pour entrer au coeur de l’enjeu, plutôt que de l’observer analytiquement », conclut-il.

Si vous vivez un conflit dans une séparation qui semble insurmontable, Me Anne-France Goldwater vous invite à résoudre la situation gratuitement dans Goldwater à l’écoute. Quelques places sont encore disponibles.