Annie-Claude Guay est massothérapeute et hypnothérapeute. Installée à Saint-Ambroise, au Salon Pur, elle utilise l'hypnose pour aider les enfants de 5 à 101 ans à atteindre leurs objectifs.

L’hypnose à vocation thérapeutique

CHRONIQUE / Massothérapeute depuis 14 ans, Annie-Claude Guay offre aussi un service d’hypnothérapie depuis 2015. Installée à Saint-Ambroise, au Salon Pur, cette dévouée massothérapeute et hypnothérapeute n’a jamais l’impression de travailler.

« Un ami m’a déjà dit que si je trouvais un travail que j’aimais, je n’allais plus travailler une seule journée dans ma vie », écrit-elle sur son site Internet hypnoseannieclaudeguay.com. De toute évidence, cette phrase l’a inspirée, puisque c’est exactement ce qu’elle fait.

Pour elle, c’est un plaisir de voir les gens renouer avec leur « jeune moi ». Même si elle a un grand sens de l’humour, et qu’elle adore rire, son objectif n’a rien d’une plaisanterie.

« Ce n’est pas une pratique que j’utilise pour faire rire. C’est bien clair avec mes amis, je n’hypnotise personne pendant une soirée ou un souper. Mon but premier est d’aider, de soulager et d’accompagner les patients vers un avenir meilleur », précise Annie-Claude. Passionnée par la vie, elle se plaît à voir briller les yeux des personnes qu’elle rencontre.

Ça ne prend pas un don pour hypnotiser les gens. Dans le cas d’Annie-Claude, elle a suivi sa formation à l’Académie Dolfino à Montréal. Outre l’hypnose, elle a plein de trucs pour aider ses clients à trouver le bonheur et savourer les petits plaisirs de la vie. C’est pourtant si facile de rendre un enfant heureux ou de faire disparaître son bobo avec un simple baiser. Pourquoi l’adulte n’y arriverait-il pas ? On devrait sans doute faire davantage confiance à notre intuition.

Annie-Claude accompagne les enfants de 5 à 101 ans, parce que peu importe notre âge, nous avons tous un enfant en nous. Elle peut ainsi aider à perdre du poids, à augmenter la confiance en soi, à éliminer les peurs et les limitations, à développer les aptitudes (scolaires, sociales ou professionnelles), à améliorer la performance sportive, etc.

L’hypnose peut nous aider à comprendre d’où viennent ces peurs extrêmes, cette agressivité et cette tristesse qui briment notre vie. « Même les enfants peuvent avoir le mal de vivre », rappelle Annie-Claude, qui utilise personnellement l’hypnose pour un paquet de situations. Elle se plonge dans cet état psychologique pour créer, bricoler et même pour accoucher ou aller chez le dentiste.

Déroulement d’une séance
Les séances d’hypnose que propose Annie-Claude durent environ 90 minutes. Les personnes qui la consultent doivent préalablement écrire une liste de choses qu’ils veulent améliorer. Aussitôt qu’on passe le seuil de la porte de son bureau, l’hypnothérapeute commence déjà à travailler dans le subconscient de ses patients en leur posant des questions où elle obtiendra des réponses affirmatives. « Ça va bien aujourd’hui ? », « Êtes-vous prêt à atteindre votre objectif ? », « Vous voulez que la rencontre d’aujourd’hui soit plaisante ? », et ainsi de suite.

« En répondant ‘‘ oui’’ à mes questions, la personne est déjà prête à ouvrir son inconscient », mentionne-t-elle. Évidemment, certains sujets sont plus réceptifs que d’autres.

L’inconscient
L’hypnose accède à l’inconscient (au jeune moi) pour modifier la perception du conscient. Mais qu’est-ce que l’inconscient, aussi appelé le subconscient ? « C’est ce qui enregistre tout depuis qu’on est dans le ventre de notre mère. Jusqu’à 5 ans, un enfant est toujours dans son inconscient. C’est la conscience qui finit par nous empêcher de faire certaines choses », explique Annie-Claude.

Sous l’effet de l’hypnose, on peut vivre de grandes émotions. « On peut même réaliser des rêves ! Guidée par la voix de mon ami Marc Bédard, j’ai chanté devant une foule au Centre Bell. J’y ai cru. Je l’ai vécu. J’ai été plusieurs semaines à ressentir cette énergie », se remémore l’hypnothérapeute.

500 patients
En trois ans, Annie-Claude a rencontré près de 500 patients qui ont eu recours à l’hypnose. La plupart atteignent leur objectif après une ou deux séances. « C’est très rare que quelqu’un ait besoin de faire plus de cinq ou six séances », remarque Annie-Claude.

Les enfants qui la consultent ont souvent des troubles de l’attention, des troubles de comportement. Ils sont hyperactifs ou manquent de confiance en eux. Chez les adultes, elle va surtout gérer les symptômes reliés à l’anxiété et à la dépression. Les résultats sont efficaces dès la fin d’une première rencontre et tout le monde repart avec des outils et des conseils pour poursuivre sa transformation à la maison.

Pour en savoir plus, visitez son site Internet ou sa page Facebook : Hypnose Annie-Claude Guay