Installée au centre, Jennifer Paré est entourée d’amies qu’elle a initiées aux plaisirs de fabriquer certains produits ménagers et de beauté.

Fabriquer plus pour consommer moins

CHRONIQUE / Il y a plusieurs façons de faire sa part pour devenir autosuffisant et désengorger son bac de récupération. L’effort demande nécessairement de changer ses habitudes de consommation.

Le 23 février, après quelques expériences dans le laboratoire qu’est sa cuisine, Jennifer Paré a initié ses amis à sa passion pour la fabrication de différents produits corporels et de nettoyage.

Cette tendance est aussi une bonne façon de savoir ce qui compose nos produits. « Et quand on maîtrise bien la base, on peut les personnaliser selon nos goûts et nos besoins », mentionne Jennifer, qui a grandi entourée de parents sensibles envers les merveilles qu’offre la nature.

« J’ai été élevée par une mère grano. On a grandi dans le bois. Ma mère nous faisait des tisanes et des infusions de plantes », se remémore-t-elle, en riant.

D’ailleurs, pour Noël, la famille de Jennifer avait choisi de fabriquer les cadeaux. « Par exemple, ma mère nous a offert des champignons qu’elle avait fait sécher et qui sont délicieux dans les sauces et les soupes », poursuit la jeune femme de Chicoutimi.

Elle a gardé cette habitude tout au long de l’année, en offrant ses créations comme cadeaux d’hôte et d’hôtesse.

Bien qu’elle achète la plupart de ses ingrédients, la conceptrice utilise aussi des produits de la nature. « Nous avons plein de ressources accessibles dans notre région, dont le thé du Labrador », réfléchit celle qui prévoit aussi utiliser ses lilas et les pétales de ses rosiers dans ses savons du printemps.

Voici une partie de la panoplie d’ingrédients dont dispose Jennifer pour laisser aller son imagination et réaliser d’originaux produits corporels et de nettoyage.

Outre la crème corporelle, le baume pour les lèvres, le déodorant et le dentifrice, Jennifer fabrique aussi du savon pour la lessive, du nettoyant tout usage et des pastilles pour le lave-vaisselle. Elle puise principalement ses recettes sur Internet.

Quand on parle de tendance, on parle aussi d’opportunités d’affaires. « J’ai déjà suivi des ateliers dispendieux, sans qu’on puisse repartir avec les produits. Parfois, nous étions aussi de simples observateurs », critique-t-elle. C’est pourquoi elle a eu l’idée d’initier ses amis à sa passion. Comme ils sont parfois dispendieux et vendus en très grande quantité, Jennifer croit que la fabrication de produits, réalisée entre amis, est une bonne façon d’amortir les frais tout en s’amusant.

Les ingrédients qu’elle utilise se trouvent facilement dans les boutiques de produits naturels de la région et à la Réserve, une épicerie zéro déchet située à Jonquière.

Certains produits demandent un peu plus de connaissances. « J’adore faire du savon en barre, pour le corps et pour les cheveux, mais c’est plus complexe. Il faut, idéalement, suivre un atelier et être avisé sur certains produits plus dangereux à manipuler », ajoute-t-elle. Pour éviter la prolifération de certaines bactéries pouvant faire rancir nos produits, il est aussi primordial de faire stériliser nos récipients. « La vitamine E, l’huile de germe de blé et l’huile d’extrait de pépin de pamplemousse agissent aussi comme agents de conservation. »

Si on n’aime pas fabriquer nos produits, il est possible d’encourager les artisans de notre région qui en fabriquent. « On peut acheter local, comme les Savons Simone, qui sont faits au Saguenay, ou en consultant le Domaine Vert Jadis, d’Alma, qui offre des ateliers pour bien nous guider », conclut Jennifer.

Pour en savoir plus sur la fabrication de produits maison, Jennifer nous suggère quelques sites Internet, dont lestrappeus.es et coopcoco.ca.

Coups de coeur

• Nettoyant tout usage | Faire macérer des pelures d’agrumes dans du vinaigre pendant un mois, enlever les agrumes et ajouter un tiers d’eau à votre mélange pour finaliser votre nettoyant.

• Démaquillant | Moitié eau florale, moitié huile de votre choix (huile d’amande douce, de ricin, d’avocat, d’olive). Bien brasser avant d’utiliser.

• Savon à lessive | 1 tasse de savon de Marseille râpé, 2 tasses de bicarbonate de soude, 2 tasses de cristaux de soude, huile essentielle au goût. Utiliser une cuillère à soupe pour laveuse frontale et 2 cuillères à soupe pour une classique. Utiliser du vinaigre comme assouplissant.