Pour Isabelle Dufour et Stéphanie Morel, l’expression du cordonnier mal chaussé ne tient pas la route. Organisées et méthodiques, elles ont une façon de se présenter aussi impeccable que le résultat de leur travail.

Entretenir des lieux et des liens

En juillet, Isabelle Dufour et Stéphanie Morel fêteront la première année de leur entreprise Entretiens Privilège SagLac. Leur mission est d’entretenir des lieux, mais aussi de bâtir des liens de confiance avec leur clientèle.

Même si les débuts n’ont pas été faciles, les deux associées sont fières de gagner leur vie grâce à leurs forces entrepreneuriales, mais aussi grâce à leur sympathique personnalité. Elles comptent maintenant une trentaine de clients réguliers divisés à parts égales entre des entreprises et des particuliers.

Avant de se lancer dans l’entrepreneuriat, les deux Jonquièroises ont travaillé pendant quatre ans dans le domaine de l’entretien, pour un patron. « Nous avons utilisé cette expérience comme un apprentissage majeur dans notre vie. Nous avons souvent manifesté à notre patron de l’époque que nous désirions nous intégrer plus à l’entreprise pour l’améliorer, en rajeunissant son image et en offrant un plus vaste éventail de services. Ce projet n’a jamais abouti », raconte Isabelle Dufour.

Il y a un peu plus d’un an, quand elles ont fait la rencontre de gens du Saguenay, bien implantés dans le milieu des affaires, elles ont cru que le moment était idéal pour se lancer. « On leur a parlé de notre projet de démarrage d’entreprise, et, rapidement, ils nous ont proposé deux gros contrats en échange d’une petite part de notre entreprise », se remémorent Stéphanie et Isabelle. Emballées par la proposition, les deux femmes ont donc lâché leur emploi, prêtes à s’investir dans leur rêve. 

Détermination

Soudain, l’entente n’était plus la même. Leurs futurs associés voulaient 50 % de l’entreprise, sans investir temps ou argent. 

Découragées et sans emploi, Isabelle et Stéphanie ont refusé ce partenariat non équitable. Poussées par leur détermination, elles ont frappé aux bonnes portes. « On a eu le support de l’organisme Femmessor, qui nous a permis de rencontrer des fiscalistes, des avocats et une brochette de spécialistes qui nous ont aidées à mettre le tout en place », poursuivent-elles. 

Constatant que le milieu de la conciergerie manquait d’image, elles ont fait identifier leur véhicule, Isabelle a créé le logo, et elles portent fièrement des vêtements aux couleurs leur entreprise. Pour elles, l’expression du cordonnier mal chaussé ne tient pas la route. Organisées et méthodiques, elles ont une façon de se présenter aussi impeccable que le résultat de leur travail. 

Isabelle Dufour et Stéphanie Morel sont fières du succès de leur entreprise en entretien.

Portraits

Âgée de 27 ans, Isabelle cumule les diplômes universitaires en psychologie et en administration. Elle rêve de voir d’autres services se greffer autour des Entretiens Privilège SagLac. Quant à Stéphanie, 32 ans, depuis qu’elle est toute petite, elle se voyait devenir une femme de ménage, mais à la fin de ses études secondaires, ce choix de carrière n’était pas très prisé. Adorant aider les gens, elle s’était donc dirigée en soins infirmiers. Après dix ans, elle a finalement réorienté sa carrière vers son premier choix qu’est l’entretien ménager. « J’aide encore les gens, mais d’une autre façon », précise-t-elle. 

Couple

Isabelle et Stéphanie forment un couple depuis près de cinq ans. Avant d’être amoureuses, elles ont été amies. « On a aussi travaillé ensemble dans sept emplois différents, dont le tourisme et l’entretien », soulignent-elles. 

Sachant que le match était parfait pour démarrer leur entreprise, elles ont hésité à se présenter comme étant un couple, de peur qu’on les juge. « Finalement, on s’est dit que notre entreprise devait être bâtie sur de la confiance et la transparence. On ne pouvait pas cacher ça », explique Stéphanie. 

Loin de devoir encaisser des préjugés, c’est plutôt des liens d’amitié qui se forment. « Dernièrement, après avoir fait l’entretien de sa résidence, une famille nous a invitées à rester pour souper », mentionnent-elles en riant. Elles sont adorées de tous, tellement que même les enfants réclament leur visite !

Projets

Le nom de leur entreprise en dit long sur leur vision d’affaires. Leurs clients reçoivent constamment des petits privilèges et des cadeaux, tels que des vitres lavées, des fleurs et des petites attentions de toutes sortes. 

Remarquant que les gens manquent de temps pour l’entretien de leur voiture, Stéphanie, qui adore nettoyer les voitures, aimerait aussi offrir ce service. Quant à Isabelle, elle aspire, un jour, à investir dans un immeuble à logements qui porterait aussi le nom de Privilège. 

Dans un avenir rapproché, les deux femmes d’affaires espèrent être assez occupées pour engager des employés. « On aimerait conserver le concept de travailler en duo, surtout au point de vue de la sécurité », conclut Stéphanie.