C’est d’abord pour répondre aux besoins de ses enfants que Geneviève Bouchard a mis sur pied son entreprise Les Z’emballés. Évidemment, dans cette aventure entrepreneuriale, son conjoint Jérôme St-Jacques est d’un grand soutien.

Enseignante et entrepreneure

CHRONIQUE / Geneviève Bouchard, une Jonquiéroise de 29 ans, enseignante en adaptation scolaire et maman de deux bébés, trouvait que sa vie manquait de défis !

En plein congé de maternité, entre les siestes des petits, elle s’est lancée dans l’entrepreneuriat.

Geneviève Bouchard vient de démarrer son entreprise Les Z’emballés qui offre des accessoires pour bébés et des produits pour réduire l’emballage. Ayant des connaissances en marketing de réseau, en moins de deux mois sa page Facebook a charmé près de 400 internautes.

Emballages cadeaux faits pas les Z'emballés.

Quand sa mère lui a offert une machine à coudre usagée, personne ne se doutait de l’impact qu’aurait cet objet dans la vie de Geneviève. « Je me suis d’abord mise à répondre à mes propres besoins et à coudre pour mes enfants », souligne-t-elle. Sans formation en couture, elle demande conseil et fouille sur Internet.

Un mois avant Noël, elle annonce des emballages cadeaux faits de tissu, à vendre, sur la page Facebook de son entreprise. Surprise par la demande, elle a ensuite confectionné des petits sacs d’emballage pour les collations, pour les produits en vrac et pour le pain. « Je suis aussi en train de travailler sur un prototype de serviette hygiénique lavable, mentionne la couturière. Pour les bébés, je fais des doudous, des bavoirs, des boucles, des sacs imperméables pour les couches souillées et j’ai plein d’autres idées. »

Son garçon étant sur la voie de la propreté, ce dernier lui inspire d’autres produits tels que des sous-vêtements pour enfants agencés à ceux des parents.

Sacs réutilisables.

L’idée de se lancer en entreprise a germé quand elle s’est mise à poser des gestes concrets pour atteindre l’objectif zéro déchet. Les couches lavables ont réellement eu un impact sur la gestion de ses déchets. « Comme je m’intéressais aux produits faits au Québec, je suivais toutes les confectionneuses de couches sur mes réseaux sociaux », poursuit-elle. Pour convaincre les autres parents d’intégrer les couches lavables dans leur routine, elle s’est mise à offrir des ateliers d’initiation à ce produit.

En janvier 2019, elle découvrait l’entreprise Rose Coco, qui oeuvre dans la fabrication de couches lavables, et qui venait tout juste de voir le jour, fondée par deux sœurs natives de La Baie. Geneviève communique avec elles pour offrir de s’impliquer dans leur entreprise. Elle est alors engagée comme travailleuse autonome pour gérer les réseaux sociaux, le site Web, les achats en ligne et faire une multitude de tâches connexes.

Un an plus tard, inspirée par ces deux entrepreneuses, Geneviève a eu envie de s’investir dans sa propre entreprise, rêvant de poursuivre une collaboration différente avec Rose Coco.

Sacs réutilisables.

Parcours

Titulaire d’un baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire, c’est d’abord grâce à sa formation en techniques en réadaptation que Geneviève à découvert qu’elle voulait travailler avec les jeunes. « Nous avions fait un stage humanitaire au Pérou dans un orphelinat où l’on travaillait avec des enfants ayant de gros handicaps. C’est venu me chercher. Ils avaient toujours le sourire malgré les gros défis à relever », se remémore Geneviève. C’est alors qu’elle prend le chemin de l’Université du Québec à Chicoutimi. Dès sa sortie de l’université, elle part vers la Côte-Nord pour travailler avec des jeunes du secondaire vivant des difficultés d’apprentissage.

Au bout d’un an, comme son conjoint militaire ne pouvait pas se trouver du travail dans ce secteur, le couple s’installe à Jonquière et s’en suit la naissance de deux enfants. Son deuxième congé de maternité lui inspire le démarrage d’une entreprise.

Carrière

« Devenir maman est une grosse étape dans notre vie. On se remet en question. On se demande si on a fait le bon choix de carrière. On veut essayer autre chose. On a du temps », réfléchit la jeune entrepreneuse. Son entreprise

Bavoir et boucle.

Les Z’emballés comble ce besoin de transmettre aux autres ses trouvailles et ses créations pour faire une différence dans leur vie. Geneviève est de retour sur le marché du travail comme remplaçante en adaptation scolaire, pendant que son conjoint prend le relais du congé parental. « Comme je travaille à temps partiel, je peux continuer de faire de la couture et gérer mon entreprise. Je vois ça comme un passe-temps », conclut-elle.

Appel à tous

Comme la récupération fait partie de ses valeurs, Geneviève souhaite lancer un appel à tous. Elle est preneuse de toutes les nappes de Noël tachées, démodées ou brisées pour en faire des emballages cadeaux. Pour en savoir plus sur Les Z’emballés, ou pour contacter Geneviève Bouchard, visitez sa page Facebook et sa boutique en ligne (les-zemballes.myshopify.com).