Des enfants écrivent des contes de Noël

CHRONIQUE / Le 23 novembre dernier, Râto, le chien du journal Le Progrès, visitait l’école Des Quatre-Vents de Chicoutimi-Nord dans le cadre de ses conférences relatant son histoire. Après son passage dans la classe de quatrième année de madame Corinne Blackburn, les 25 élèves ont eu l’idée de composer des histoires inspirées de Râto, le petit chien abandonné. Ensuite, les enfants devaient lire toutes les histoires afin de s’entendre pour nommer cinq finalistes. « Sur les cinq finalistes, la classe a voté pour choisir les grands gagnants qui verront leur texte publié dans le journal », explique Mme Corinne. Les élèves ont tellement aimé l’expérience qu’ils sont déjà prêts pour d’autres défis d’écriture.

Râto le nouveau chien de Noël

« Il était une fois un petit chien de Noël qui s’appelle Râto. Il vit au pôle Nord. Au pôle Nord, le 24 décembre, il y a toujours une belle neige qui tombe. Cette neige, elle est assez collante pour faire des batailles de boules de neige. 

Revenons à Râto. Râto est un petit chien brun clair avec les dents du bas sorties. Ses oreilles sont un peu croches et il a un museau noir. Râto est un chien patient, tranquille, gentil et positif. Le père de Râto est le chien Noël. Le chien Noël est comme le père Noël, mais pour animaux. Râto veut devenir le nouveau chien Noël alors il va demander à son père s’il peut l’accompagner pour la prochaine distribution des cadeaux. Mais son père ne veut pas. Alors Râto décide de faire tout ce que ses parents lui demandent pour être gentil. Il commence à aller aider les lutins dans l’atelier. Les lutins n’ont pas fini d’emballer les cadeaux alors il décide d’emballer les cadeaux avec les lutins. Alors son père vient le voir et lui dit qu’il va pouvoir venir avec lui. 

Finalement, Râto est dans le traîneau et il regarde les maisons illuminées. Quand son père va porter les beaux cadeaux, Râto va avec lui pour manger les petits biscuits et la gamelle de lait et il dépose un petit message disant Joyeux Noël ! » 

— Élodie Bilodeau, 9 ans, école Des Quatre-Vents

Dessin d'Élodie Bilodeau, 9 ans, de l'école Des Quatre-Vents

***

Râto est nerveux

« C’est la veille de Noël. Une douce neige tombe du ciel. Il fait noir et froid. Dehors, les lampadaires illuminent les rues de la ville. 

À l’intérieur de la maison grise vit Râto, un chien âgé de deux ans, les dents du bas de la mâchoire dépassent sa bouche, des beaux yeux bruns, des oreilles pointues, les griffes bien pointues et un pelage brun chocolat. Le petit Râto n’a peur de rien et il veut tout faire. Il est gentil, aimable et aime se faire câliner ! 

Toutes les veilles de Noël c’est la même chose. Il veut ses cadeaux, mais nous ne sommes pas Noël. Nous sommes le 24 décembre ! Son maître lui donne une canne de Noël. BERK ! C’est trop sucré ! Il veut absolument ses cadeaux. Le sapin est décoré, la dinde est prête, les bas de Noël sont accrochés, mais les cadeaux ne sont pas installés. Il va voir où son maître cache les cadeaux. Les cadeaux ont disparu. Ce n’est pas possible ! Il cherche, cherche et recherche, mais aucune trace des cadeaux. 

Alors une idée lui vient à l’esprit. Si les cadeaux ne sont pas dans la maison, ils sont peut-être chez le père Noël ! Donc le petit Râto va chez le père Noël. Toc ! Toc ! Toc ! Cogne le petit chien à la porte du père Noël. En attendant que le père Noël arrive, Râto regarde autour de lui. Des cannes de Noël géantes, BEURK, des lutins de Noël, une fabrique de jeux, bref tout ce qu’il faut pour fêter Noël. Le père Noël ouvre la porte au petit chien. Le père Noël ne remarque pas le petit chien et Râto en profite pour rentrer dans la maison aux couleurs de Noël. Il remarque les cadeaux de son maître, il les prend et repart chez lui. Il l’a échappé belle !

Finalement, le maître du petit chien lui demande d’aller se coucher. Il pense que le jour d’après arrivera plus vite.

De bonnes heures passent avant que le père Noël arrive. Le père Noël met les cadeaux du petit chien dans le bas de Noël. Le petit chien se recouche. Ce matin, c’est Noël ! Il va réveiller Mélissa, ouvre ses cadeaux et…. C’est un os ! Ça fait longtemps qu’il veut avoir un os ! Il le croque, il sent le bœuf. MIAM ! Voilà comment s’est passé le Noël de Râto. » 

— Léanne Girard, 10 ans, école Des Quatre-Vents

Dessin de Léanne Girard, 10 ans, de l'école Des Quatre-Vents