Il y a un an, Isabelle Gingras, Marie-Ève Bezeau et Marie-Christine Lapointe ouvraient les portes du Zimm gym, à Arvida, un lieu chaleureux qui fait bouger les petits et les grands.

Des cours de Zumba en famille

Tous les samedis matin, le local de Zimm gym, à Arvida, se remplit de parents et d’enfants venus bouger au son de la musique entraînante.

« Comme la Zumba est un entraînement exigeant d’une durée d’une heure, et que ça doit rester amusant, les plus jeunes peuvent aussi jouer dans le coin bricolage », explique Isabelle Gingras, une des trois fondatrices de Zimm gym.

Zimm gym, situé au 2365, rue Mathias, a vu le jour il y a un an, grâce à trois mamans qui travaillaient à temps plein et qui souhaitaient rester actives avec leurs enfants. Passionnées par la danse, les amies de longue date sont devenues entrepreneures en démarrant leur propre entreprise dans l’ancien local du Club de boxe Saguenay d’Arvida.

Isabelle Gingras et Marie-Christine Lapointe sont enseignantes, alors que Marie-Ève Bezeau travaille pour l’Agence du revenu du Canada. « Notre mission est d’abord de répondre à un besoin, selon des horaires spécifiques, mais aussi de libérer notre esprit après le travail», mentionne Isabelle. Les trois propriétaires de Zimm gym se partagent la plage horaire des cours de Zumba pour offrir cinq cours différents de soir et de fin de semaine.

Elles projettent ajouter un sixième cours, soit la Zumba Kid. Les abonnés ont même accès à une gamme de vêtements pour enfants et adultes, afin de solidifier le lien qui les unit à ce lieu convivial où il fait bon se rassembler.

Comme la Zumba est exigeant, et doit rester amusant, les enfants peuvent aussi jouer dans le coin bricolage, pendant que leurs parents s’entraînent.

Toutes les semaines, le nombre de fréquentations du Zimm gym tourne autour de 400. « Même si on connaît un beau succès, je suis une enseignante passionnée et je ne me verrais pas lâcher l’enseignement pour me consacrer seulement à Zimm », confie Isabelle.

L’accueil de parents et d’enfants permet aux adultes de bouger sans avoir de remords ou être obligés de faire garder leurs petits qui partagent leur semaine entre l’école, la garderie et le service de garde. C’est aussi une façon d’inculquer l’importance et les bienfaits de bouger dès le plus jeune âge en montrant l’exemple. « La semaine passée, on a eu une maman qui est venue avec son bébé. Elle faisait les exercices au-dessus du bébé qui regardait partout. Comme la musique était très forte, on lui avait mis des coquilles sur les oreilles », poursuit Isabelle. La semaine suivante, la maman était de retour avec son aînée.

Pour faire leurs chorégraphies, les trois originales femmes s’inspirent de leurs forces et de leurs intérêts respectifs en ballet, en jazz, en hip-hop et en country. Pour conserver leur licence de Zumba, les instructrices doivent payer un montant par mois qui donne accès à un contenu musical inspirant pour rendre les cours dynamiques. Régulièrement, les conceptrices doivent imaginer de nouvelles chorégraphies.

« On offre aussi des prix très abordables et un concept qui n’oblige personne à venir selon un horaire fixe. Selon nous, le sport devrait être accessible », ajoute Isabelle. Pour répondre à la demande et alléger leurs tâches, les filles de Zimm gym ont engagé des employés pour leur venir en aide.

Louise Pedneault, la belle-mère d’Isabelle, offre le cours Zumba Gold, qui s’adresse à une clientèle souhaitant suivre une mise en forme tout en s’amusant entre amis. Cathy Lambert s’occupe du cours Zumba Strong, beaucoup plus exigeant, mais qui ne comporte pas de mouvement des hanches typiques aux danses latines.

Hommes

Même si la Zumba attire principalement les femmes, les trois associées travaillent fort pour aller chercher la clientèle masculine. Le cours Strong n’est pas axé sur la danse. Ce sont des mouvements permettant de tonifier le corps par des exercices musculaires et cardiovasculaires.

Depuis peu, Zimm gym offre aussi l’Essentrics, un programme de renforcement musculaire qui accentue la flexibilité et la force. D’ailleurs, les Canadiens de Montréal utilisent la routine Essentrics pour leurs étirements. C’est Marie-Ève qui a été formée pour ce volet.