Isabelle Tremblay, Aurélie Boulianne, Andréanne Tremblay Boudreau, Marilou Houle Minier et Koralie Brassard (absente) forment l’équipe d’Au bric à bac d’idées.

Des bacs pour amuser les enfants

Depuis 2016, Isabelle Tremblay est fière de voir son entreprise Au bric à bac d’idées prendre de l’expansion sur le territoire du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le but ultime de ce concept, spécialisé dans la location de bacs thématiques et de jeux éducatifs, est d’améliorer l’environnement dans lequel évoluent les enfants de 0 à 12 ans et de venir en aide aux intervenants qui les accompagnent.

« On débarque dans les garderies, les campings, les terrains de jeux et les services de garde avec des bacs organisés pour occuper les enfants toute une journée et pour guider les éducateurs avec un horaire bien détaillé », explique Isabelle Tremblay. Le matériel fourni peut convenir à plus d’une centaine d’enfants. Parmi la vingtaine de thèmes proposés, on retrouve, entre autres, le bac au camping, le bac des pirates, le bac des monstres charmants et le bac des apprentis cuisiniers.

Pour l’aider dans la logistique de son entreprise, l’éducatrice de Saint-Fulgence s’est entourée d’une équipe. « Dans mon entreprise, je peux compter sur l’aide de quatre employées, dont ma fille Andréanne, ma nièce Aurélie ainsi que Marilou et Koralie, qui étudient dans le domaine de l’éducation à l’enfance », poursuit-elle.

Au bric à bac d’idées offre aussi des éducatrices volantes pour faire des remplacements dans les garderies. « Les filles ont leur cours de RCR (réanimation cardiorespiratoire) à jour », précise l’employeuse. La créative entrepreneure conçoit aussi des sacs à surprises contenant des bricolages et des rabais dans différents commerces de la région convoités par les enfants. Pour chaque sac vendu, 0,50 $ est remis à la Fondation Jean Allard.

Au bric à bac d’idées est devenue une entreprise familiale où l’entraide fait partie des valeurs. Évidemment, pour la livraison, l’entretien, le nettoyage des jouets et les réparations, Isabelle Tremblay peut compter sur l’aide de son fils Jérémy et de son conjoint, Bobby Boudreau. « Quant à ma fille Noémie, qui détient un DEC en comptabilité, elle est mon adjointe au niveau de la comptabilité. »

Soucieuse de l’importance de la santé de ses employés, après avoir cumulé 120 heures de travail, elle leur offre un massage de trente minutes chez une massothérapeute professionnelle. « Le dos est précieux », mentionne celle qui connaît de graves problèmes à ce niveau.

Parcours

Installée à Saint-Fulgence, Isabelle Tremblay est éducatrice à l’enfance depuis près de 25 ans. Elle a travaillé en centre de la petite enfance et a eu sa garderie en milieu familial pendant plus de dix ans. Depuis 2015, elle est éducatrice au service de garde pour les écoles primaires de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

Pour la mère de quatre enfants, ce mode de vie a d’abord été une façon de concilier son travail et sa vie de famille. Même si ses enfants sont maintenant âgés de 16 à 25 ans, elle n’a jamais perdu cette fascination pour les petits. À peine a-t-elle entamé la quarantaine qu’elle est déjà grand-maman d’un petit-enfant, bientôt deux.

C’est en arrêt de travail, pour des problèmes de dos, qu’Isabelle s’est mise à réfléchir à des projets lui permettant de vivre une expérience entrepreneuriale. « Je me réveillais la nuit pour écrire mes idées », se remémore-t-elle. Entourée d’une famille d’entrepreneurs, elle savait que la flamme brûlait en elle et que le temps était venu de plonger dans ce genre d’aventure.

En septembre 2015, elle a suivi une formation en démarrage d’entreprise afin de réaliser son plan d’affaires. En mars 2016, son entreprise n’était pas encore démarrée qu’elle gagnait au régional dans sa catégorie au Défi OSEntreprendre. Elle a reçu une bourse pour concrétiser son projet, qui a officiellement vu le jour en juin 2016.

« Étant sur le terrain, je vois la réalité et je constate les besoins des éducateurs, qui doivent parfois s’occuper de divertir plus de 100 jeunes », remarque-t-elle.

Au bric à bac d’idées, de Saint-Fulgence, fabrique aussi des sacs à surprises en vente dans différents terrains de camping et commerces de la région.

La tête pleine d’idées, elle ajoute constamment de nouveaux services Au bric à bac d’idées. « Présentement, tout mon matériel est entreposé au sous-sol de ma maison, mais je rêve, un jour, d’avoir mon propre local », conclut-elle.