Charlie Vaillancourt vient de faire couper ses longs cheveux afin de les offrir à la fondation DonEspoir Cancer.

Cancer: Une couette pour mamie

CHRONIQUE / Charlie Vaillancourt vient de faire couper ses longs cheveux afin de les offrir à la fondation DonEspoir Cancer. Ce geste de générosité a été fait pour soutenir sa mamie, Monique Bernard, qui a vaincu quatre cancers.

« Quand j’ai parlé de mon projet de don de cheveux à mes amies, plusieurs disaient qu’elles ne donneraient jamais leurs cheveux », remarque Charlie, qui surnomme affectueusement sa grand-mère MamiMo. C’est sa mère, Alexandra Larouche, qui avait vu une fille sur Facebook qui avait fait ça. « Je ne voulais pas faire le Défi têtes rasées (Leucan), mais couper ma couette, ça me tentait », se remémore Charlie.

« Au début de l’été, sa couette, qui devait mesurer 20 centimètres, n’était pas assez longue. C’est elle qui m’a redemandé de mesurer à nouveau ses cheveux à la fin de l’été, et ils étaient de la bonne longueur », explique Alexandra. Il y a quelques jours, la famille s’est donc rendue chez la coiffeuse pour faire couper la couette et égaliser la coupe de Charlie. Ensuite, les cheveux ont été envoyés par la poste à Montréal, au programme DonEspoir Cancer.

Si Charlie est aussi sensible à cette cause, c’est sans doute parce que, dans les quatre dernières années, elle a vu la mère de son père, Jérôme, traverser trois cancers – son premier combat datant de plus de 25 ans. « Même si MamiMo n’était pas malade et qu’elle était en forme, elle a quand même perdu ses cheveux. Pendant un an, elle a porté une perruque », souligne la jeune fille de 11 ans.

Pour Mme Monique, la perte de ses cheveux a été un véritable drame. « J’étais une blonde aux cheveux frisés. La chirurgie au sein m’avait fait perdre une partie de ma féminité, et les traitements m’enlevaient une autre partie de ma féminité. La coquette en moi ne l’a pas pris », poursuit la douce grand-maman.

Ensemble, Charlie Vaillancourt et MamiMo (Monique Bernard) tournent le dos au cancer et regardent en avant.

Profitant de ce qu’on lui offrait, elle avait choisi une perruque synthétique qui valait plusieurs centaines de dollars. « Les prothèses capillaires, faites de cheveux naturels, sont beaucoup plus dispendieuses que les synthétiques », précise-t-elle.

« La mère d’une de mes amies a eu le cancer. Elle a aussi perdu ses cheveux, mais elle aussi, elle est guérie, et ses cheveux ont repoussé », confie Charlie.

Actifs et impliqués, tous les ans, Charlie, sa petite soeur, Ariane, et leurs parents, Jérôme et Alexandra, participent aux Jeux de Saint-Lambert. « Il y a plusieurs épreuves comme le lancer du poids, la course à pied et le saut en longueur. Ça coûte 30 $ par famille, et l’argent va aux recherches sur le cancer », ajoute Charlie.

Malgré les embûches, l’intrépide MamiMo n’a jamais cessé de voyager et de s’amuser. Elle a profondément travaillé sur elle-même pour transformer ces épreuves en quelque chose de positif, et ses petites-filles en ressortent grandies. « Sans doute parce que Charlie et Ariane ont toujours su la vérité. On leur présentait la situation avec rigueur et franchise », souligne Mme Monique, qui est en pleine forme et qui savoure chaque instant.

Même si elle vit avec un seul poumon, elle marche et nage plusieurs fois par semaine.

« Ma petite-fille a posé un geste du coeur, un don de soi, de ses beaux cheveux blonds, pour que d’autres puissent en profiter. Ensemble, on tourne le dos à cette épreuve et on regarde en avant », conclut Monique Bernard.

Génétique
Après s’être posée bien des questions et trouvé injuste que, malgré ses bonnes habitudes de vie, elle soit foudroyée par tant de cancers, Mme Bernard a dernièrement passé des tests de génétique. Elle a appris que le fil conducteur des cancers multiples serait dû à la mutation d’un gène dont elle est porteuse. Comme ce gène augmente les risques de cancer des ovaires et du sein, la courageuse femme a décidé, au début de l’été, de travailler en prévention en se faisant retirer volontairement les ovaires, afin d’éviter un autre cancer.

DonEspoir Cancer
Depuis 2005, le programme DonEspoir Cancer récolte des dons de cheveux et remet gratuitement des perruques naturelles aux enfants québécois atteints de cancer. Les donneurs peuvent aussi joindre une note d’espoir à leur don de cheveux. C’est l’entreprise Perruques RL Moda qui fabrique les perruques.

Les cheveux acceptés doivent être propres, secs et ne pas avoir été en contact avec le sol ; avoir une longueur minimale de huit pouces (20 cm) ; et être regroupés sous forme de couette, maintenue par des élastiques aux deux extrémités, et déposés dans un sac de Ziploc.

Les cheveux décolorés, gris, traités chimiquement, teints d’une couleur naturelle, dégradés ou avec des mèches sont acceptés.

Les cheveux trop endommagés, non attachés, mouillés ou colorés d’une couleur vive seront refusés.