Installée dans son atelier, Samaëlle Belley travaille à temps plein sur sa ligne de vêtement signée NOPĒ.

À temps plein dans son entreprise

CHRONIQUE / Depuis 2016, entre son rôle de mère et son travail d’éducatrice spécialisée, Samaëlle Belley possède son entreprise de confection de vêtements. Depuis quelques mois, elle a choisi de plonger à fond dans cette aventure entrepreneuriale.

Il y a un an, le Progrès l’avait rencontrée alors qu’elle préparait son inventaire pour le très convoité Salon de la Femme du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Encore cette année, même si elle s’apprête à vivre cet évènement en y mettant autant d’ardeur, son portrait d’entrepreneuse a grandement évolué.

Son entreprise n’est plus seulement un loisir. « J’en ai fait mon travail à temps plein depuis le mois d’août », lance fièrement l’entrepreneuse. En juin 2019, quand j’ai terminé mon année scolaire dans les écoles, je ne me doutais pas que j’allais prendre cette décision. »

Et comme sa vision d’affaires a changé, une restructuration s’imposait. Samaëlle signe maintenant ses confections sous le nom de NOPÉ. « Je voulais aller chercher un nom qui se rapproche plus d’une marque », poursuit-elle. Dorénavant, NOPÉ s’adresse uniquement à une clientèle adulte, contrairement à Confection Wanderlust qui offrait aussi des articles pour bébés. « NOPÉ, c’est une version améliorée de Confection Wanderlust. »

Ce cheminement autant professionnel que personnel fait de Samaëlle une entrepreneuse plus solide que jamais, qui rêve de charmer sa province avec des produits haut de gamme, faits au Saguenay.

Généreuse, celle qui signe les produits NOPÉ, aime donner et commanditer les sportifs du Québec, ce qui lui offre aussi une belle visibilité. Les photos de ses produits sont très professionnelles, tout comme sa façon de gérer la page Facebook de son entreprise à laquelle s’ajoutera très prochainement un site transactionnel.

La femme d’affaires est constamment à l’affût de formations, notamment en marketing. Au niveau de la production, elle utilise maintenant cinq machines à coudre pour confectionner ses produits vedettes qui sont des tubes (cache-cou) nordiques et en fibre de bambou.

Ses parents, d’anciens entrepreneurs ayant eu une boutique de sport pendant plusieurs années, n’ont pas hésité une seconde à encourager leur fille. « J’ai installé mon atelier dans leur ancien commerce, situé à Chicoutimi Nord, sur le boulevard Sainte-Geneviève », souligne-t-elle.

Les produits vedettes de NOPĒ sont des tubes (cache-cou) nordiques et en fibre de bambou.

INSPIRÉE PAR LE SPORT

Comme le sport prend une grande place dans la vie de Samaëlle, c’est par une belle journée d’été, alors qu’elle faisait son jogging matinal, qu’une idée lui est passée par la tête. « J’ai eu envie de me sentir libre à l’année en me consacrant seulement à mon entreprise », se remémore celle qui carbure aux changements et aux projets. Fière de sa décision, elle peut maintenant concilier le travail et la famille. Avec un enfant de deux ans et demi, la liberté de faire ses horaires lui procure un mode de vie plus agréable. « Le matin, on est moins à la course pour aller à la garderie. C’est un style de vie, plus sain. Je peux aussi inclure mon sport dans mon horaire. »

OBJECTIFS

Les vêtements griffés NOPÉ sont dans une dizaine de points de vente du Saguenay-Lac-Saint-Jean. L’objectif de Samaëlle est d’augmenter sa production et tripler ses points de vente. Pour rendre son objectif réel, elle a dû s’adapter. « J’ai changé ma stratégie de production pour réaliser mes produits par série. » Celle qui est à la fois couturière, gestionnaire, responsable du marketing et designer, aimerait éventuellement avoir un associé. Si un jour elle a besoin de faire faire de la sous-traitance, c’est certain qu’elle conservera son objectif premier qui est d’offrir un produit entièrement régional, ou du moins québécois. « Un jour, j’aimerais faire mes propres designs sur mes tissus avec des motifs de plein air, de vélo, de montagne et de tout ce qui intéresse les amateurs de moto de pêche et de VTT. Mes produits ne concernent pas juste les sportifs, mais bien tous ceux qui aiment être dehors », conclut-elle.

Ses prochaines sorties

• Le Salon du vélo et de course à pied les 28 et 29 mars à l’UQAC

• Le Salon de la femme du Saguenay-Lac-Saint-Jean du 24 au 26 avril 2020 au Centre des congrès - Delta Saguenay

Pour en savoir plus : www.facebook.com/NOPEATELIER/