Solo met en vedette Han Solo et son fidèle complice Chewbacca, à l'époque de leur rencontre.

« Que la Force soit avec toi! »

L’oeuvre cinématographique de Star Wars s’enrichit avec la sortie en salle d’un nouvel épisode, Solo. Star Wars a déjà plus de 40 ans, et l’engouement pour cette saga, devenue un phénomène planétaire, continue de grandir. On a d’abord attribué son succès aux défis technologiques que son créateur, George Lucas, avait eu à surmonter. Mais il y a nécessairement autre chose de bien plus profond. Car aujourd’hui encore, l’épopée interstellaire ne cesse d’interpeller des personnes de différentes générations.

La popularité de la saga s’explique probablement par sa dimension spirituelle, qui repose sur le concept de la Force. À la fois énergie qui unit tout être vivant, la Force est aussi le principe de vie des Jedis, les seuls capables de la percevoir et d’en faire usage.

Une voie d’accomplissement ou d’anéantissement personnel.

Le mode de vie des Jedis et leur philosophie rappellent à plusieurs celles des moines. D’autres vont même jusqu’à comparer Yoda, le maître Jedi, à François d’Assise, par son existence isolée et détachée de tout bien.

Parmi les concepts empruntés au domaine religieux, la chute vers le mal et la rédemption sont présentées à travers l’histoire du grand Jedi Anakin Skywalker. Celui-ci, présumément « Élu » de la Force, devait rétablir l’équilibre entre le bien et le mal. Séduit par le pouvoir et le désir de tout contrôler, même la mort, il y perdra son humanité et sera asservi à une machine. Ce sont ses sentiments pour son propre fils qui le pousseront à se sacrifier en lui sauvant la vie, ce qui assurera à ce Jedi déchu sa rédemption.

On peut facilement établir ici un rapprochement avec cet enseignement de Jésus : « Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi la trouvera. Que servira-t-il donc à l’homme de gagner le monde entier, s’il ruine sa propre vie ? Ou que pourra donner l’homme en échange de sa propre vie ? » (Mt 16,25-26).

Présente en toute personne
Plus intéressantes encore sont les perspectives tout à fait différentes et significatives sur le plan de la foi chrétienne, notamment dans les épisodes VII et VIII (2015, 2017). Particulièrement cet aspect où les Jedis n’ont plus l’exclusivité de la Force. Dorénavant, elle peut jaillir en toute personne, les plus petits, les exclus et les ignorés. Elle n’est pas un héritage génétique. Elle n’est la propriété de personne, ni d’un groupe, ni de castes. La Force s’adresse à toute personne dont le coeur est ouvert à la justice et à la paix.

Résonne en ces quelques mots toute l’espérance chrétienne. Le salut que Dieu offre à toute personne. La naissance d’un enfant fragile et vulnérable est le signe d’une espérance nouvelle pour toute l’humanité. Qui sont les premiers à l’apprendre ? Des bergers, des hommes pauvres et socialement exclus, ceux et celles qui ont soif de justice et de liberté.

Quant à la populaire formule « Que la Force soit avec toi », la réponse est peut-être « et avec votre esprit » !

Frédéric Tremblay

Institut de formation théologique et pastorale

f.tremblay@iftp.org