Le Quotidien
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
En pause (partielle) depuis trois ans

Entre elle et lui

En pause (partielle) depuis trois ans

CHRONIQUE / J’aurais aimé dire, comme bien du monde, que la panne générale de Facebook, lundi, fut un beau répit ; que ça m’a permis de me reconnecter avec la « vraie vie », de découvrir que j’ai une conjointe et des enfants ; que ça m’a rappelé que ce n’est pas vrai que Donald Trump s’est fait voler l’élection, que le vaccin anti-COVID ne contient pas des puces contrôlées par la 5G et que les Hommes sont vraiment allés sur la Lune.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Une petite panne salvatrice

Entre elle et lui

Une petite panne salvatrice

CHRONIQUE / J’ai vécu l’une de mes journées les moins stressantes depuis longtemps, en début de semaine. Vous me voyez venir. Je parle, bien sûr, de la panne qui a paralysé les médias sociaux lundi.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Un répit bienvenu

Entre elle et lui

Un répit bienvenu

CHRONIQUE / Je ne sais pas pour vous, mais j’ai passé un bel été. Des fois, j’en arrivais à oublier la pandémie. Pas longtemps, mais ça faisait drôle de vivre normalement et se dire : « C’est vrai, il y a la pandémie ».
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Plutôt seul que mal accompagné

Entre elle et lui

Plutôt seul que mal accompagné

CHRONIQUE / Je n’ai pas une tonne d’amis. Je ne me les fais pas facilement. Non pas parce que je ne suis pas quelqu’un d’attachant, mais je suis plutôt quelqu’un qui ne s’attache pas facilement. Mais surtout, j’ai une grosse bulle, pas facile à percer.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Double personnalité

Entre elle et lui

Double personnalité

CHRONIQUE / Êtes-vous freiné dans vos sorties si vous n’êtes pas accompagné? Aller au cinéma ou au restaurant en solo, c’est hors de question pour vous? Peut-être que louer un ami serait la solution.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Ma première fois

Entre elle et lui

Ma première fois

CHRONIQUE / Je soupçonne ma collègue de chronique Patricia de m’en vouloir. Car demander à un journaliste qui soulignera ses 40 ans de carrière le 8 mai prochain quelle fut son entrevue la plus marquante, il y a de quoi donner des maux de tête, vous en conviendrez.
Normand Boivin
Le Quotidien
Normand Boivin
Les deux tours

Entre elle et lui

Les deux tours

CHRONIQUE / Les attentats du 11-Septembre n’ont pas que frappé mon imaginaire. Car trois semaines plus tôt, j’avais failli monter au sommet du World Trade Center avec ma conjointe et mes deux enfants. Je revenais tout juste d’un voyage à New York lorsque les terroristes d’Al-Qaïda ont frappé le cœur de l’Amérique.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Où étiez-vous il y a 20 ans?

Entre elle et lui

Où étiez-vous il y a 20 ans?

CHRONIQUE / Plusieurs se souviennent parfaitement de ce qu’ils faisaient, le 11 septembre 2001 en avant-midi. Certains peuvent dire sans problème où ils étaient, avec qui et pourquoi, lorsque les tours jumelles ont été frappées par des terroristes. Pas moi. J’étais à l’époque dans une zone spatio-temporelle. L’adolescence.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Barbouiller le minois des politiciens

Entre elle et lui

Barbouiller le minois des politiciens

CHRONIQUE / Êtes-vous passionnés par la campagne électorale fédérale qui bat actuellement son plein ? Bon, battre son plein, l’expression est un peu forte, puisqu’en plein été et sur fond de pandémie, il est un peu difficile pour les candidats de faire campagne comme il se doit.
L’après-OD de Julie Munger

Le Mag

L’après-OD de Julie Munger

Myriam Arsenault
Myriam Arsenault
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
En un an, la vie de Julie Munger a drastiquement changé. Depuis son passage à la populaire émission Occupation Double, la Saguenéenne à la personnalité pétillante surfe sur une vague de popularité qui lui apporte de bons et de moins bons côtés, admet celle qui entend néanmoins profiter pleinement des expériences qui s’offrent à elle.
Mélissa Viau
Le Quotidien
Mélissa Viau
Du primaire au secondaire

Libre@dos

Du primaire au secondaire

CHRONIQUE / Justine Potvin et Jade Beaulieu sont amies depuis la maternelle. Pendant leur dernière année au primaire, elles se sont aussi liées d’amitié avec Annabelle Ouellet. Les trois amies de 12 ans viennent tout juste de faire leur entrée à l’École secondaire Charles-Gravel de Chicoutimi-Nord, à la fin du mois d’août. Elles nous racontent ce passage important.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
Le réflexe médiatique

ENTRE elle et lui

Le réflexe médiatique

CHRONIQUE / La journaliste que je suis entretient une relation amour-haine avec Facebook. Depuis quelques années déjà, le média social est devenu le réflexe principal pour certains qui désirent partager une nouvelle. Facebook est un beau grand coffre rempli de sujets potentiels pour les journalistes, certes, mais surtout un rude rival lorsqu’on cherche l’exclusivité.
Un nouveau tronçon de sentier au pic de la Tête-de-Chien inauguré

Le Mag

Un nouveau tronçon de sentier au pic de la Tête-de-Chien inauguré

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Pour célébrer son 25e anniversaire, le parc national des Monts-Valin a investi 250 000 $ pour rouvrir un tronçon de sentier menant au pic de la Tête-de-Chien, à 575 mètres d’altitude, un sentier qui était fermé depuis le début des années 2000. Au menu, un spectaculaire aménagement de trottoirs, de passerelles et de belvédères qui permettent d’admirer des écosystèmes à la limite de leur aire de distribution.
Stéphane Bouchard
Le Quotidien
Stéphane Bouchard
Combien de vues as-tu?

Entre elle et lui

Combien de vues as-tu?

CHRONIQUE / Exercer le métier de journaliste, c’est travailler avec mille et un professionnels de la communication. C’est avec eux que j’entretiens une relation amour-haine, relation qui est certainement réciproque.
Afghanistan: espérer malgré tout

Spiritualité

Afghanistan: espérer malgré tout

Spiritualité
Le Progrès
C’est un pays à la culture fascinante, riche de poésie et de musique, et dont certains mets comme le Aushak, un dumpling manière Afghane, sont tout simplement délicieux. Pourtant, ce qui retient l’attention depuis trop longtemps, ce sont les grandes difficultés que rencontre sa population.
Bedaine et Binette, pour le bien-être des jeunes mamans

Le Mag

Bedaine et Binette, pour le bien-être des jeunes mamans

Myriam Arsenault
Myriam Arsenault
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Valérie Boivin connaît les défis que peut engendrer l’arrivée d’un enfant dans la vie d’une maman. Certes, il y a plusieurs beaux moments, mais il y en a aussi des difficiles, dont on parle moins souvent. Avec Bedaine et Binette, la kinésiologue de formation va au-delà de l’entraînement pour femmes enceintes et jeunes mamans. Elle est à la source d’une communauté tissée serrée qui vient briser l’isolement et s’attaquer au risque de dépression postnatale.
Patricia Rainville
Le Quotidien
Patricia Rainville
L’envers du décor

Entre elle et lui

L’envers du décor

CHRONIQUE / J’ai passé ma première semaine de vacances avec ma mère. On ne s’était pas vues depuis près d’un an. Inutile de dire que nos journées étaient chargées en activités et en placotage. Sauf durant une petite heure, en fin de journée, au cours de laquelle nous mettions nos médias sociaux à jour. Eh oui, il faut croire que ça fait maintenant partie de la routine de certains. Ma mère en profitait pour partager avec ses amis ses découvertes du jour, alors que je partageais de mon côté les belles choses aperçues durant la journée.
Une scoliose change la vie d’Olivia

Libre@dos

Une scoliose change la vie d’Olivia

Mélissa Viau
Mélissa Viau
Le Quotidien
Du haut de ses 12 ans, Olivia Campeau est déjà consciente de la chance qu’elle a d’être en santé et bien entourée. Opérée pour une scoliose, elle a sauté de joie quand son médecin lui a appris qu’elle pouvait recommencer l’école et le sport.
Spiritualité
Le Progrès
Spiritualité
Planterons-nous l’avenir?

Le Mag

Planterons-nous l’avenir?

CHRONIQUE / Ma petite-fille de 8 ans était fière de me montrer le bébé chêne qu’elle a reçu à l’école pour le planter chez elle. Les mots de la chanson de Vigneault que ses parents chantent à elle et à sa petite soeur au moment du dodo me sont alors remontés à la mémoire. « J’ai planté un chêne/Au bout de mon champ/Ce fut ma semaine/Perdrerai-je ma peine ?/Perdrerai-je mon temps ? »
Stéphane Bouchard
Le Quotidien
Stéphane Bouchard
Le rituel des vacances

Entre elle et lui

Le rituel des vacances

CHRONIQUE / Je reviens de vacances avec 378 photos exactement. Comme à l’habitude, aucune d’entre elles n’a été publiée sur les réseaux sociaux. La nouveauté, cette année, c’est que je n’ai pas été seul à les prendre.
Mélissa Viau
Le Quotidien
Mélissa Viau
Une histoire de vaccin

libre@dos

Une histoire de vaccin

CHRONIQUE / Cette semaine, je te présente un livre qui a marqué mon enfance et que j’ai dernièrement retrouvé dans une friperie. On y raconte comment Louis Pasteur a sauvé un enfant mordu par un chien ayant la rage, grâce à un vaccin.
Mélissa Viau
Le Quotidien
Mélissa Viau
Maïka et Francis disent non à la pollution

Libre@dos

Maïka et Francis disent non à la pollution

CHRONIQUE / Maïka Laprise et Francis Bolduc viennent tout juste de faire leur entrée au secondaire. En juin, avant de quitter l’école primaire Sainte-Bernadette de Jonquière, leur enseignante de sixième année leur a présenté les règles de base pour savoir s’exprimer et donner leur opinion respectueusement.
[MATIÈRE À RÉFLEXION] La puissance de l'éducation

Le Mag

[MATIÈRE À RÉFLEXION] La puissance de l'éducation

Le Progrès
Leur travail est de plus en plus scruté à la loupe, leur tâche se complique d’année en année, et leurs revendications syndicales font souvent grand bruit. Pourtant, les enseignants reprennent encore une fois le chemin des classes avec le désir de partager leurs connaissances aux étudiants, et les accompagner dans leur éducation. L’un d’entre eux, le professeur au Département des sciences de l’éducation à l’UQAC, Stéphane Allaire, a accepté de partager avec Le Progrès pourquoi l’enseignement le passionne toujours autant.