Les parcs nationaux fournissent des abris pour cuisiner et le bois pour se chauffer.

Découvrir la Laponie finlandaise

Depuis une vingtaine d’années, la Finlande a connu une énorme croissance touristique, surtout en Laponie, la région la plus au nord, où le nombre de touristes a été multiplié par trois. Au-delà des attrapes touristes liés au père Noël, on retrouve plusieurs trésors authentiques qui valent le détour. En voici quelques-uns.

Parcs nationaux et campings gratuits

Tous les parcs nationaux de la Finlande sont gratuits pour les utilisateurs. Mais ce n’est pas tout, car il est aussi possible d’y camper gratuitement.

Le parc fournit même des abris pour cuisiner et le bois pour se chauffer. Avec l’aménagement intensif des forêts pratiqué à la grandeur du pays, c’est dans les parcs nationaux que l’on peut vraiment voir la nature sauvage finlandaise. En Laponie, on peut notamment visiter le parc national Lemmenjoki, où l’on trouve un site traditionnel de rassemblement des rennes (caribous). Il est aussi possible de dormir à proximité dans des refuges aménagés.

Droit d’accès à la nature

Même si 75 % des forêts finlandaises sont sur des terres privées, il est possible de camper et de récolter des fleurs, des champignons ou des baies, dans toutes les forêts du pays. C’est ce qu’on appelle le droit d’accès à la nature, lequel fait partie de la constitution finlandaise. Ce droit vient toutefois avec son lot de responsabilités ; il faut pratiquer l’étiquette « sans trace » et laisser l’endroit dans le même état que lorsque l’on est arrivé.

BDV-petit chiffre coul:1 Tous les parcs nationaux de la Finlande sont gratuits pour les utilisateurs.

Le droit d’accès à la nature existe dans plusieurs autres pays d’Europe à divers degrés, notamment en Suède, en Écosse, en Islande, en Norvège, en Estonie, en Lituanie, en Lettonie, en Autriche et en République tchèque.

Participer au grand rassemblement des caribous

En Finlande, les caribous sont en semi-liberté. En fait, ils sont libres la majeure partie du temps, mais à l’automne, les propriétaires rassemblent les troupeaux pour abattre un certain nombre d’animaux, selon ce que leur permettent les quotas. Ce grand rassemblement est un élément culturel important chez les Samis, un peuple autochtone, alors que plusieurs éleveurs unissent leurs efforts, à bord de leurs quatre-roues, pour rassembler les caribous.

Les touristes peuvent vivre cette expérience haute en couleur, qui se déroule à la fin octobre. En tout temps, il est aussi possible de visiter des fermes de caribous partout en Laponie.

Courses de caribous

En travaillant de près avec les caribous, les éleveurs ont pu choisir, avec le temps, des individus plus dociles pour tirer les touristes dans des traîneaux. Ce concept est bien sûr fort populaire dans les différents attraits touristiques en lien avec le père Noël, mais les éleveurs font aussi des courses de caribous. Il existe même un championnat des coureurs, alors que plusieurs courses sont organisées tout au long de l’hiver !

https://paliskunnat.fi/reindeer/reindeer-races/

Développer un point d’ancrage majeur

Au cours des deux dernières décennies, la petite ville de Sirkka, qui compte à peine 1000 âmes, a su développer un complexe d’envergure internationale qui accueille maintenant plus de 750 000 touristes par année. Comment y sont-ils parvenus ? En développant le service aérien, notamment avec les voyagistes, qui amènent des groupes directement à la montagne, en provenance de l’Angleterre, de la France, de la Suisse et de l’Allemagne, entre autres. L’offre d’hébergement a aussi explosé, offrant désormais 25 000 lits, alors qu’on en retrouve seulement 18 000 dans la capitale, Helsinki. En plus de présenter une course de la Coupe du monde de ski depuis quelques années, grâce à des accumulations de neige hâtives, le centre a développé un créneau multiactivité, offrant des centaines de kilomètres de ski de fond, du chien de traîneaux, du fatbike, des sorties aux aurores boréales, de la pêche sur glace et presque toutes les activités inimaginables concentrées au même endroit.

BDV-petit chiffre coul:3 Il existe un championnat de courses de caribous, lesquelles sont organisées tout au long de l’hiver .

Au pays des aurores boréales

Situé au-delà du cercle polaire arctique, le soleil pointe à peine à l’horizon pendant les mois d’hiver. C’est alors une occasion idéale de voir des aurores boréales... même en plein jour.

Viande sauvage

Alors qu’il est illégal de vendre de la viande de bois au Québec, on retrouve de la viande d’ours, de caribou et d’orignal, en plus de la truite locale, au menu dans les restaurants finlandais. On peut même acheter des cannes de viande sauvage à l’épicerie et des chips de caribous, qui sont en fait de la viande séchée. Au-delà de la viande, les Finlandais aiment beaucoup récolter les champignons et toutes les baies disponibles en forêt.

Découvrir les Samis

Les Samis constituent l’une des nations nordiques qui ont domestiqué les rennes (caribous). Anciennement des nomades qui suivaient les troupeaux sur de très grandes distances, ils se sont sédentarisés au cours du dernier siècle. En Finlande, on retrouve 10 000 Samis, principalement en Laponie, où plusieurs d’entre eux sont toujours des éleveurs de caribous. À Inari, on retrouve notamment le parlement et le musée national des Samis, où l’on peut en apprendre davantage sur leur culture.

Au pays des chercheurs d’or

On retrouve plusieurs mines d’or artisanales en Finlande, et certaines sont même situées en plein coeur du parc national Lemmenjoki. Chaque année, la fièvre de l’or envahit les chercheurs d’or, les aventuriers et les touristes, qui peuvent aller tenter leur chance avec les experts. À Tankavaara, on retrouve même un musée des prospecteurs d’or !