Jacques Tremblay, Roch Murray et Michel Fortin.

Saguenay en neige

Un travail d’équipe essentiel pour la Géante

Pour la sixième année consécutive, c’est Michel Fortin, Roch Murray et Jacques Tremblay qui se sont chargé de la sculpture géante, un incontournable du festival. D’une hauteur de 24 pieds, elle est immanquable sur le site, car elle dépasse toutes les autres créations. Il a fallu à M. Fortin et son équipe 455 heures de travail réparties sur 17 jours pour finaliser ce produit colossal. Ils ont utilisé 111 tonnes de neige, soit l’équivalent de 25 chargements de camion en neige!

Elle représente un Inuit qui pêche. Il se penche sur son trou et aperçoit au fond, une sirène. La sculpture est accompagnée d’un poème, qui raconte la légende sur le pêcheur. Tous les hommes de sa famille auraient tenté de trouver une sirène et il serait le premier à y être parvenu. La légende ainsi que le texte ont été inventés par M. Fortin. Il souhaitait qu’elle soit simple pour que tout le monde la comprenne au premier coup d’œil.

Une réalisation de cette taille a bien sûr son lot de défis. M. Fortin et son équipe ont dû analyser les points d’appui, afin de s’assurer que la forme tienne malgré toutes les conditions climatiques comme le soleil, la neige, le vent, etc. Une autre difficulté rencontrée est la température, puisque le mercure est descendu sous -30 degrés Celsius souvent lors des jours de conception. «Le froid, c’est bon pour la neige parce qu’elle durcit, mais c’est moins bon pour les sculpteurs qui passent leurs journées dehors», note M. Fortin. Il soutient qu’après quelques jours, son équipe s’est habituée et que c’est devenu moins difficile.

M. Fortin souligne qu’il ne serait jamais arrivé à ce résultat sans le travail de ses coéquipiers, en qui il a pleine confiance. Cela fait maintenant plus de 10 ans qu’ils travaillent ensemble. «Roch Murray et Jacques Tremblay, ce sont des gens qui ont un œil de lynx, ils sont très aguerris. Même si c’est moi le concepteur, tout au long de la création ils me donnent leur avis et on fonctionne toujours par consensus», continue-t-il. Son équipe l’a aidé tout au long de la réalisation et leurs commentaires ont permis au sculpteur de voir des imperfections qu’il n’aurait pas pensé.

M. Fortin est un habitué du festival. Il compte un peu plus d’une vingtaine de participations à Saguenay en Neige, dont six sculptures géantes. Il considère toujours cette tâche comme une marque de confiance de la part des organisateurs, même si elle amène une certaine pression!