Marie-Hélène lors de la randonnée pédestre à l’Île d’Ellesmere, en Arctique, en 2000, avec la fondation Sur la pointe des pieds.
Marie-Hélène lors de la randonnée pédestre à l’Île d’Ellesmere, en Arctique, en 2000, avec la fondation Sur la pointe des pieds.

Fondation Sur la pointe des pieds

Un événement qui a des ailes

Valérie Lefebvre - Rédactrice publicitaire
Valérie Lefebvre - Rédactrice publicitaire
Le Quotidien
Il faut remonter en 2000 pour retracer les débuts du Rase-O-Thon Marie-Hélène Côté qui souligne cette année son 20e anniversaire. C’est en effet à cette époque que Marie- Hélène Côté, alors atteinte du cancer, se rasa les cheveux, véritable pied de nez à la maladie. Un geste symbolique qui fût ensuite repris par son père en 2001, dans le but de remercier la fondation Sur la pointe des pieds laquelle s’était avérée révélatrice et bénéfique pour sa fille.

Chaque année depuis, le Rase-O-Thon Marie-Hélène Côté de la fondation Sur la pointe des pieds continue de changer la vie de centaines de jeunes atteints du cancer, de milliers de parents et de dizaines de milliers de leurs proches, grâce à de courageux participants qui acceptent de mettre leur tête à prix pour la cause. Cette année encore, ils seront nombreux à se rassembler, le 2 mai prochain, à l’aréna de St-Bruno.

 « Après le décès de Marie-Hélène, nous avons souhaité continuer à nous impliquer, car nous étions convaincus que l’expédition organisée par la fondation Sur la pointe des pieds avait complètement transformé notre fille. J’ai donc décidé de rassembler quelques amis avec l’idée d’amasser des sous à remettre à la fondation. Puis, l’animatrice d’une station régionale, Caroline Duchesne, a décidé de mettre elle aussi sa tête à prix si elle réussissait à ramasser 15 000 $.
Les gens ont ensuite commencé à m’appeler pour me demander s’ils pouvaient venir se faire raser à la maison. En seulement quelques heures, notre terrain était bondé de gens de la communauté, nous étions environ 150 personnes. En tout, nous avons eu une quarantaine de rasés et c’est à partir de ce moment que nous avons décidé de mettre sur pied un comité avec l’appui de la fondation », raconte avec émotion Réjean Côté.

Si la première édition du Rase-O-Thon a permis d’amasser la somme de 800 $ par Réjean Côté et sa conjointe Dominique Larouche, les dons récoltés les années suivantes n’ont cessé de croître, passant à 23 250 $ dès la deuxième année.  Au fil des années, ce sont plus de 2 millions de dollars qui ont été amassés par plus de 1300 participants.

Un événement rassembleur 

Pour cette 20e édition, l’objectif est d’amasser une somme record et de continuer à faire vivre la fougue et l’audace de Marie-Hélène à travers la fondation. « Notre fille était une rassembleuse et une fonceuse et sa lutte contre le cancer n’a pas été de tout repos, car elle a vécu trois récidives en seulement un an et demi. Après avoir été en isolement à la suite d’une rechute, Marie-Hélène a entendu parler de la fondation Sur la pointe des pieds et a décidé de s’inscrire. Par contre, notre fille était plus du genre à avoir peur d’une mouche alors nous nous demandions vraiment comment elle allait vivre l’expérience en plein air. À notre grande surprise, l’expédition a été le voyage de sa vie et lui a permis de s’épanouir à nouveau et de faire des rencontres marquantes », confient Dominique et Réjean.  

Si vous souhaitez vous aussi faire partie de l’aventure, inscrivez-vous dès maintenant et venez vivre l’expérience humaine et rassembleuse qu’est celle du Rase-O-Thon !  Vous pouvez également encourager un participant en effectuant un don via le www.pointedespieds.com 

Un geste symbolique qui change littéralement des vies! 

Dominique et Réjean, Rase-O-Thon 2017.