Travailleurs(euses) de la santé

Qui était Florence Nightingale?

C’est en hommage à Florence Nightingale que la Semaine nationale des soins infirmiers a vu le jour (initialement sous le nom de Journée internationale des infirmières, célébrée le jour de sa naissance). Mais qui donc était cette grande dame?

Italienne de naissance, Florence voit le jour le 12 mai 1820 dans la ville du même nom, fille d’une riche famille britannique. Son père se charge de son éducation et lui apprend plusieurs langues ainsi qu’une base en mathématiques. Alors qu’elle n’a que 17 ans, une épidémie de grippe frappe le sud de l’Angleterre. L’adolescente se consacre pendant quatre semaines à des soins intensifs aux malades de son entourage, jouant le rôle « d’infirmière, gouvernante, soutien moral et médecin ». La même année, elle dit avoir entendu l’appel de Dieu lui demandant d’œuvrer à son service.

Infirmière et militante

Florence Nightingale n’a pas inventé la profession d’infirmière; mais c’est elle qui en établira et popularisera les codes. Pour cela, il lui faudra cependant affronter ses parents, qui ne voient pas d’un bon œil qu’une fille de famille noble se consacre à la profession d’infirmière… Surtout dans un hôpital, qu’on réservait à l’époque aux pauvres.

La mort d’un malade dans l’infirmerie d’un workhouse l’amène à devenir la militante principale de l’amélioration des soins médicaux dans les infirmeries et participer activement à la réforme des Poor Laws, qui va bien au-delà des soins médicaux. Ensuite, ayant été témoin de la mort d’un malade en raison de l’incompétence d’une soignante, elle décide d’instituer une formation d’infirmière, puis de fonder elle-même un établissement de soins où travaillerait un équivalent protestant aux sœurs soignantes catholiques.

Les maths pour comprendre

Sa passion pour les mathématiques pousse Florence à établir des statistiques sur les décès des soldats durant la guerre de Crimée, démontrant que, plus que les blessures, ce sont les conditions de vie insalubres et l’alimentation médiocre de l’hôpital qui font le plus de victimes. Ses nombreux rapports sont à l’origine de changements en profondeur dans la prestation de soins aux malades.

Nightingale passe le reste de sa vie à encourager l’établissement et le développement de la profession d’infirmière et à la faire évoluer vers sa forme moderne.

Source : Wikipedia.