Travailleurs(euses) de la santé

Premiers états généraux en 25 ans

Comment se porte la profession infirmière? Quel avenir se profile devant elle? Pour répondre à ces questions et aider le gouvernement du Québec à améliorer la prestation de services en santé, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) tiendra les 20 et 21 mai, les états généraux de la profession infirmière. L’événement, tenu sous forme virtuelle, ne constitue pas une prise de conscience face aux activités de l’ordre, mais bien de la profession comme telle.

« Avant la pandémie, on avait conscience de l’existence de problèmes affectant la profession, la pandémie les a exacerbés », indique le président de l’OIIQ, Luc Mathieu. « L’événement devait avoir lieu l’an dernier pour coïncider avec le 100e anniversaire de l’Ordre. Cependant, la pandémie nous a forcés à reporter la tenue des états généraux à cette année. »

Trois grands thèmes

L’événement clôture une série d’activités de consultation tenue depuis 2020, et visant à préparer le terrain à la réflexion à venir, à laquelle des intervenants du milieu de la santé, du gouvernement et de la population sont attendus. Trois grands thèmes seront abordés:

  • Savoirs infirmiers et compétences infirmières: mieux y recourir pour mieux soigner;
  • Innovation et spécialisation infirmières: une voie pour les soins d’avenir;
  • Formation infirmière: pour relever les défis du 21e siècle.

Au cours de ces discussions, la détérioration des conditions de travail, le rôle des infirmières et leur formation seront abordés.

Des lendemains meilleurs

« Des recommandations seront formulées à l’intention des institutions de santé, d’éducation et politiques à l’issue de ces deux journées de travail », explique M. Mathieu. « La formation d’un comité de suivi permettra, nous l’espérons, d’assurer l’intégration de ces mesures dans la pratique. »

L’événement sera public, gratuit et comprendra un volet citoyen. Pour plus de renseignements, consultez l’onglet « Événement » au oiiq.org.