Travailleurs(euses) de la santé

Les travailleurs de l’ombre

Parce qu’ils sont sur la ligne de feu au quotidien, médecins et infirmières sont souvent le visage le plus commun de notre système de santé. Pourtant, sans diminuer l’importance de leur rôle, il faut reconnaître qu’ils auraient peine à accomplir leur travail sans l’apport précieux de dizaines de travailleurs qui, en coulisse, contribuent à assurer le maintien des divers services de santé.

Puisqu’ils œuvrent en milieu médical, ils s’exposent eux aussi aux différents virus et, tout comme leurs confrères, ils doivent respecter religieusement les différentes consignes sanitaires.

Qui sont-ils?

Ils et elles sont archivistes, techniciens en laboratoire, biologistes, diététistes et ergothérapeutes. Ils sont aussi ingénieurs, intervenants en soins spirituels, physiothérapeutes et préposés aux bénéficiaires. Psychologues et psychoéducateurs prennent soin de l’esprit, tandis que le technicien-ambulancier soigne le corps et le stabilise avant l’intervention des spécialistes.

Les techniciens en prothèse contribuent à vous redonner votre liberté de mouvement. Une armée de technologues voit au volet médical, social, à la réadaptation, tandis que le travailleur social aide à reprendre le contrôle de votre vie.

Tous ont étudié dans un domaine qui les passionne; chacun apporte son énergie, sa créativité à votre bien-être et au bon fonctionnement de l’ensemble des prestations en soins et services, de la simple clinique au centre hospitalier.

En chiffres

De 2015 à 2019, de nombreux professionnels de la santé ont vu leur effectif augmenter, notamment les infirmières praticiennes, les médecins, les pharmaciens, les sages-femmes, les chiropraticiens et les psychologues.

Les femmes continuent de jouer un rôle essentiel au sein de la main-d’œuvre de la santé — elles composaient plus de 95% de l’effectif total des assistants dentaires, des hygiénistes dentaires, des diététiciens, des sages-femmes et des orthophonistes.

Les assistants et hygiénistes dentaires, les inhalothérapeutes, les infirmières auxiliaires autorisées et les technologues en radiation médicale étaient également plus jeunes que la plupart des autres dispensateurs de soins — quelque 20 % avaient moins de 30 ans*.

Reconnaissance

Certains de ces professionnels ont un contact direct avec les patients. L’espace d’un instant, ils vous accueillent avec un sourire, se font rassurants et vous guident dans les procédures. Le fruit de leur travail permet au médecin de poser un diagnostic, comprendre une situation ou faire un suivi sur votre condition.

La contribution de ces travailleurs de l’ombre est essentielle. Leur tâche ne s’est pas amoindrie avec la pandémie, loin de là. Ils tiennent parfois à bout de bras un système de santé malmené par les circonstances.

Si vous connaissez ou croisez l’un/l’une de ces travailleurs, prenez le temps de dire merci. Un geste simple qui peut faire une différence dans la journée d’une personne qui œuvre à en faire une dans la vôtre!

*Institut canadien d’information sur la santé. Les dispensateurs de soins de santé au Canada, 2015 à 2019 — tableaux de données. Ottawa, ON : ICIS; 2020.