Roxanne Gervais, travailleuse de rue, Martine Côté, présidente du conseil d’administration du Service de travail de rue de Chicoutimi, et Janick Meunier, directrice générale de l’organisme. 
Roxanne Gervais, travailleuse de rue, Martine Côté, présidente du conseil d’administration du Service de travail de rue de Chicoutimi, et Janick Meunier, directrice générale de l’organisme. 

Travailleurs(euses) de la santé

Des ressources accessibles à l’écoute des besoins du milieu

Sophie Richard - Rédactrice publicitaire
Sophie Richard - Rédactrice publicitaire
Le Quotidien
Pour les travailleurs de rue, il n’y a pas de journée typique; le quotidien se compose des interactions avec la clientèle desservie lesquelles peuvent prendre la forme d’accompagnement, de discussion, d’intervention, de référencement, de sensibilisation ou de prévention. Chaque jour, les travailleurs de rue se rendent disponibles auprès de ceux et celles qui en émettent le besoin, sans jugement et sans discrimination, contribuant ainsi, par leur présence et leurs actions dans la communauté, à supporter le réseau de la santé.

« Nos champs d’intervention sont très vastes. Ça va de la sécurité alimentaire à l’accompagnement médical, la distribution de matériels de prévention comme les condoms ou les trousses d’injections, l’aide au logement; il n’y a pratiquement aucune limite à ce que l’on peut faire », explique Janick Meunier, directrice générale du Service de travail de rue de Chicoutimi.

En opération depuis plus de 25 ans, l’organisme offre ses services aux hommes et femmes âgés de 12 ans et plus, du lundi au vendredi de 8h30 à 23h. Actuellement, ils sont sept travailleurs de rue à assurer le service au bureau de la rue Tessier, à Chicoutimi, mais aussi dans les rues, un volet essentiel pour maintenir la proximité avec le milieu et assurer l’accessibilité des services.

« Habituellement, les gens sont contents de nous voir, confie Roxanne Gervais, travailleuse de rue. Ils savent que nos services sont volontaires, gratuits et confidentiels. On n’est pas là pour s’imposer. On respecte le rythme de chacun. L’objectif, au fil des rencontres, au fil des interventions, c’est de créer des liens de confiance. On veut que les gens se sentent libres de faire appel à nous lorsqu’ils en ressentiront le besoin », soutient-elle.

Et ils sont nombreux à le faire; l’organisme reçoit des demandes variées et tente au mieux d’y répondre, référant parfois la clientèle à d’autres organismes lorsque nécessaire. « On s’adapte vraiment aux besoins du milieu», soutient Mme Gervais. « On travaille beaucoup en amont pour voir venir les problèmes et être en mesure de fournir le soutien nécessaire », complète Janick Meunier.

Actuellement, l’organisme reçoit notamment beaucoup de demandes d’aide au logement.

« Le contexte est très difficile en ce moment. Les logements abordables se font de plus en rares. Pour un ex-détenu en réinsertion sociale ou pour un jeune de 18 ans qui vient de sortir des services de protection de l’enfance et la jeunesse, et qui ne peuvent fournir de références, ce n’est pas évident », explique la directrice générale, citant deux des clientèles marginalisées auprès desquelles travaille son équipe.

D’autres petits et grands enjeux sociaux occupent aussi les travailleurs de rue. Différents programmes et projets ont notamment été mis sur pied au cours des dernières années pour prévenir l’itinérance, diminuer le taux de criminalité ou la transmission des ITSS. Parmi les projets ayant vu le jour, on pense notamment à la clinique de proximité qui offre un traitement de substitution aux personnes présentant une problématique de dépendance aux opioïdes. Les travailleurs de rue jouent également un rôle essentiel au niveau de la prévention. En 2020, ce sont près de 82 000 seringues qui ont notamment été distribuées, diminuant ainsi les risques de transmission du VIH et de l’hépatite C.

Le Service de travail de rue de Chicoutimi travaille d’ailleurs en étroite collaboration avec le CIUSS Saguenay – Lac-Saint-Jean ainsi que Ville de Saguenay afin d’offrir des services gratuits qui répondent aux besoins des individus.