Spectacle aérien international de Bagotville

Des mesures d’urgence étoffées

Le volet sécurité occupe une place centrale dans l’organisation de l’événement afin de permettre à tous les spectateurs de vivre une expérience agréable. Pour arriver à déployer un événement aussi important que celui-ci tout en faisant de la sécurité une priorité, l’arrimage entre les différentes équipes d’urgence est primordial. Ainsi, en plus des plans d’urgence développés en amont à titre préventif, de nombreuses mesures de sécurité sont mises en place lors du spectacle pour que tout se déroule dans la quiétude et le plaisir du début à la fin.

Mesures d’urgence

Des exercices à grand déploiement, auxquelles participent les équipes d’urgence militaire et civile, sont organisés périodiquement sur la base militaire afin de répondre à toutes éventualités. Il en va de même pour la tenue du SAIB qui demande une logistique accrue. « Le partenariat avec la ville est très important pour consolider nos plans d’action et créer une belle synergie sur le terrain. Pour s’y faire, nous effectuons des exercices de table et établissons des scénarios afin d’être en mesure de réagir au pire. La Sûreté du Québec, le Service de Police de Saguenay, le Service de sécurité incendie, les équipes paramédicales, le CIUSSS, ainsi que la Société de transport à Saguenay, tous ces partenaires contribuent au bon déroulement du SAIB », explique le Capitaine Jean-Philippe Gaudreault, vice-président adjoint support aux opérations du SAIB. À ces équipes d’urgence s’ajoutent 350 militaires tous métiers confondus qui seront sous la tutelle des professionnels de la santé, des pompiers et des policiers. « Chaque édition, nous mettons à jour les cartes d’intervention, nous les ajustons quotidiennement afin de nous adapter selon les différents éléments qui sont sujets à changement, notamment les performances qui diffèrent toutes les années. Il s’agit de documents vivants qui sont toujours bonifiés en cours de route », ajoute le Capitaine Gaudreault.   

Une présence marquée sur le terrain 

Tout a été pensé pour faciliter l’accès au site et assurer une fluidité dans la circulation. En effet, 120 personnes seront dédiées à la sécurité des véhicules et à la circulation. En tout temps, le stationnement sera surveillé et des policiers militaires contrôleront le périmètre. Des navettes gratuites en partance de Jonquière, Chicoutimi et La Baie seront offertes aux visiteurs de 7 h 15 à 17 h 15 le samedi et le dimanche. Des équipes canines seront également présentes afin d’effectuer un contrôle sur les arrivages. 

Des mesures préventives pour diminuer autant que possible le nombre d’enfants disparus lors de l’événement ont été pensées par les équipes. Les parents sont invités dans un premier temps à inscrire leur numéro de téléphone sur l’enfant. Les organisateurs encouragent également les parents à prendre une photo de leur enfant lors de la tenue de l’événement, puisqu’en cas de disparition, cette photo serait projetée sur les écrans situés en périphérie des pistes. Finalement, comme  à toutes les années, une tente pour les enfants disparus sera érigée. 

Pour des raisons de sécurité, la Base de Bagotville doit interdire l’entrée de certains articles sur le site. De plus, tous les spectateurs qui franchiront les portes du Spectacle aérien international de Bagotville seront soumis à une fouille sommaire. Voici une liste des objets interdits : 

›    Les glacières;

›    Les bouteilles et/ou

    autres contenants en verre;

›    Tout breuvage alcoolisé;

›    Le cannabis

›    Les animaux de compagnie;

›    Les bicyclettes;

›    Les planches à roulettes;

›    Les patins à roues alignées;

›    Les scooters;

›    Les armes de toutes sortes;

›    Les tentes

›    Les équipements de cuisine;

›    Les drones;

›    Et tout autre objet jugé inacceptable. 


Capitaine Jean-Philippe Gaudreault, vice-président adjoint support aux opérations du SAIB (au centre) parlant de sécurité avec des membres de son équipe.