Entreprises d'ici

Soulagez votre acouphène grâce à la synergie de quatre professions

Selon Statistique Canada, environ le tiers des Canadiens ont déjà été affectés par un acouphène au cours de leur vie. Ce symptôme se décrit comme une perception d’un son dans l’oreille ou dans la tête en l’absence d’une source sonore externe. Pour environ 90 % des gens atteints d’acouphène, une baisse auditive est l’élément déclencheur. L’équipe multidisciplinaire du Centre de l’Audition et Acouphène comprend sous le même toit toutes les professionnels nécessaires pour déceler, évaluer, comprendre et soulager ce symptôme de plus en plus courant.

Un bilan complet 

L’acouphène se présente de différentes façons. Sa tonalité, son bruit et sa localisation varient d’une personne à l’autre. Afin de bien le comprendre, il est important de consulter un audiologiste. Celui-ci pourra premièrement dresser un portrait de l’état du système auditif et de la santé auditive du client, tout en évaluant les besoins associés à la perception d’un acouphène. Il offre au patient un plan de traitement adapté aux besoins, ce qui peut comprendre, par exemple, des mesures en acouphène et un plan d’enrichissement sonore.

Une amélioration de l’audition 

Pour la majorité des gens souffrants d’un acouphène, le symptôme provient de l’oreille et est associé à une baisse d’audition. On conseille à ces personnes de rencontrer des audioprothésistes qui pourront leur proposer un produit de correction auditive et d’enrichissement sonore adapté selon leurs besoins. Les patients pourront en faire l’expérimentation et voir l’amélioration résultant de l’amplification. Cela apporte également des bienfaits au niveau psychologique, alors que le port d’appareils vient diminuer le stress relié à la surdité et de ce fait même, celui causé par l’acouphène.

Le côté médical 

Le Centre de l’Audition et Acouphène accueille également cinq oto-rhino-laryngologistes (ORL). Ces médecins prennent en charge tous les patients dont l’origine de l’acouphène est d’ordre médical. Ce symptôme pourrait être dû à un problème de l’oreille comme un bouchon de cérumen, une infection ou une otite ou un désordre vasculaire. Puisque l’acouphène est un symptôme et non une maladie, il est important de le faire évaluer afin de s’assurer qu’il ne dissimule rien de plus grave. Dans plusieurs cas, l’acouphène ne pourra être guéri complètement. Toutefois, les solutions proposées par les différents professionnels peuvent venir l’atténuer ou le camoufler. Il est donc faux de penser qu’il n’y a rien à faire pour un acouphène, car des outils intéressants existent!

L’approche psychologique

Un acouphène peut provoquer plusieurs problèmes. Le fait que la personne ne puisse apprécier le silence peut incommoder son humeur, sa concentration, son sommeil et bien plus, ce qui peut amener son lot de stress et d’anxiété. Depuis quelques années, un neuropsychologue spécialisé en acouphène travaille au Centre de l’Audition et Acouphène afin d’aider les patients à s’adapter et à accepter leurs symptômes. Il peut proposer la thérapie cognitivo-comportementale qui cible, entre autres, la restructuration des pensées automatiques reliées à l’acouphène. Avec ces nouveaux outils, le patient peut briser le cycle négatif dans lequel il se trouve et retrouver sa qualité de vie, en ayant une perception plus neutre de l’acouphène.

Saviez-vous qu’un acouphène peut être reconnu par des organismes payeurs, tels que les Anciens Combattants du Canada, comme problème associé à une surdité professionnelle?

Informez-vous auprès d’un professionnel du Centre de l’Audition et Acouphène.