Contenu commandité

Saguenay en neige

Plus qu’une fin de semaine de festivités

Le temps préféré des amateurs de neige est enfin arrivé. Le festival Saguenay en Neige bat son plein depuis maintenant plus d’une semaine, mais détrompez-vous, il ne s’essouffle pas en nombre d’activités! Le plaisir sera encore au rendez-vous lors de ces trois dernières journées du festival. Toutes les activités sont gratuites et se déroulent au parc de la Rivière-aux-Sables.

Vous pourrez y admirer la centaine de sculptures de neige créées par les différentes équipes qui ont participé au concours cette année. Vous découvrirez qui a remporté les grands honneurs pour cette 35e édition dans chacune des catégories, soit le volet scolaire, professionnel et amateur. Elles sont toutes plus impressionnantes les unes que les autres! 

Il y a aussi, en nouveauté cette année, la MaisoNeige, une création de Martin Thivierge et son équipe. Ce dernier, qui a d’ailleurs participé à la création de l’Hôtel de glace à Québec, a développé ce concept à Sainte-Rose-du-Nord. Il vous invite à la visiter tout au long de la fin de semaine. 

De plus, en entrant sur le site, vous apercevrez la sculpture géante, réalisée par Michel Fortin et son équipe, un incontournable du festival. Vous ne pourrez pas la manquer, elle mesure près de 25 pieds de haut!

Vendredi 8 février 

Lors de cette journée, ce sera un excellent moment pour aller patiner en famille ou encore profiter des glissades Sunwing.

En soirée, un événement bien spécial fera danser petits et grands. Le sepectacle La tournée Country Folk s’arrêtera au Pavillon Nikitoutagan. S’inspirant des tournées américaines qui regroupent des artistes le temps de quelques soirs, Country Folk rassemble les talents de trois artistes québécois très actifs dans la région, ainsi que leurs musiciens! 

On y retrouve le country de Karo Laurendeau, qu’on connaît d’ailleurs pour Aller-retour Country, le folk de Cynthia Harvey, celle que vous reconnaîtrez pour sa participation à la Voix, en plus des coups de cœur de Rob Langlois, qui est d’ailleurs bassiste pour Bodh’aktan. Leur complicité crée un spectacle dynamique, nouveau genre! Il débutera à 20 h.

Samedi 9 février

Le festival Saguenay en Neige profite de sa dernière fin de semaine pour célébrer en grand. Le samedi, une foule d’activités se dérouleront sur le site, qui ouvrira ses portes à 10 h. Dès l’ouverture du site les petits comme les grands pourront aller vivre des sensations fortes dans les glissades Sunwing. Il y aura aussi des ateliers sur la survie hivernale en forêt avec les scouts de Jonquière. Vous pourrez même essayer les techniques apprises, avec eux!

Dès 11 h, ceux qui détiennent un billet pour la loto-flocon pourront profiter du jumpaï, ce trampoline acrobatique où les participants sont attachés par des élastiques. Ce sera aussi l’heure de remettre vos patins pour profiter de l’anneau de glace. Les athlètes du pavillon sportif de l’UQAC vous feront également bouger, en plus de vous donner des conseils sur la prise en charge de votre santé. Ils resteront sur place jusqu’à 15 heures.

À midi, la tyrolienne de 200 pieds qui longe la Rivière-aux-Sables reprendra du service, ainsi que les trottinettes des neiges. Dès 12 h30, vous pourrez vous réchauffer dans l’igloo Amarula.

En après-midi, ça va bouger! L’animation Vitalité de Tim Hortons en plus des performances des Fous du roi commenceront dès 13 h. À 13 h 30,
c’est le départ du défi des mille flocons, cette course d’obstacles pour toute la famille. Les coureurs seront accompagnés par les mascottes du film La course des tuques! 

Le spectacle de Tristan Demers, On dessine! sera offert gratuitement aux participants au pavillon Nikitoutagan à 14 h. Entre atelier de création et spectacle pour enfant ce dernier surprend et amuse les petits comme les grands.

En soirée, on laisse la place à la célèbre soirée latine salsa Contigo, où on invite les gens à assister à des prestations, mais aussi à participer à des ateliers. Le tout se termine avec une soirée dansante, toujours au pavillon Nikitoutagan.

Dimanche 10 février

Ça va grouiller au parc de la Rivière-aux-Sables pour la dernière journée de l’événement. Comme la veille, la glissade et la patinoire seront ouvertes, pour tous ceux qui veulent jouer dehors. Aux mêmes heures que le samedi, les activités du jumpaï, des ateliers des scouts et des athlètes de l’UQAC, de la tyrolienne, de l’Igloo Amarula, des animations en plus du spectacle de Tristan Demers auront lieu au cours de la journée. Les mascottes de La course des tuques reviendront aussi amuser les enfants à compter de midi.

Pour les petits qui voudraient prendre un moment à l’intérieur, à 10 h se déroulera l’activité la Matinée des petits frileux DeSerres. On vous invite à bricoler en familles, avec les experts de chez DeSerres, dans le pavillon Nikitoutagan.

Envie de voir quelque chose de nouveau? À compter de 13 h 30, il y aura une démonstration de voitures téléguidées. Ces modèles réduits tenteront de terminer un difficile parcours extérieur.

Pour clôturer l’événement, le tirage de la loto-flocon sera effectué à 15 h 30 sur le site du festival. Près de 12 000 $ en prix seront remis aux gagnants. Bonne chance! 

Saguenay en Neige, c’est un rendez-vous pour toutes les familles, alors que les activités sont gratuites, diversifiées et amusantes! En fin de semaine, c’est au parc de la Rivière-Aux-Sables qu’il faut se retrouver pour l’événement de l’hiver. Plaisir garanti! Rendez-vous sur la page Facebook Festival Saguenay en neige ou visitez le site Internet saguenayenneige.com pour plus d’informations.

Saguenay en neige

Un travail d’équipe essentiel pour la Géante

Pour la sixième année consécutive, c’est Michel Fortin, Roch Murray et Jacques Tremblay qui se sont chargé de la sculpture géante, un incontournable du festival. D’une hauteur de 24 pieds, elle est immanquable sur le site, car elle dépasse toutes les autres créations. Il a fallu à M. Fortin et son équipe 455 heures de travail réparties sur 17 jours pour finaliser ce produit colossal. Ils ont utilisé 111 tonnes de neige, soit l’équivalent de 25 chargements de camion en neige!

Elle représente un Inuit qui pêche. Il se penche sur son trou et aperçoit au fond, une sirène. La sculpture est accompagnée d’un poème, qui raconte la légende sur le pêcheur. Tous les hommes de sa famille auraient tenté de trouver une sirène et il serait le premier à y être parvenu. La légende ainsi que le texte ont été inventés par M. Fortin. Il souhaitait qu’elle soit simple pour que tout le monde la comprenne au premier coup d’œil.

Une réalisation de cette taille a bien sûr son lot de défis. M. Fortin et son équipe ont dû analyser les points d’appui, afin de s’assurer que la forme tienne malgré toutes les conditions climatiques comme le soleil, la neige, le vent, etc. Une autre difficulté rencontrée est la température, puisque le mercure est descendu sous -30 degrés Celsius souvent lors des jours de conception. «Le froid, c’est bon pour la neige parce qu’elle durcit, mais c’est moins bon pour les sculpteurs qui passent leurs journées dehors», note M. Fortin. Il soutient qu’après quelques jours, son équipe s’est habituée et que c’est devenu moins difficile.

M. Fortin souligne qu’il ne serait jamais arrivé à ce résultat sans le travail de ses coéquipiers, en qui il a pleine confiance. Cela fait maintenant plus de 10 ans qu’ils travaillent ensemble. «Roch Murray et Jacques Tremblay, ce sont des gens qui ont un œil de lynx, ils sont très aguerris. Même si c’est moi le concepteur, tout au long de la création ils me donnent leur avis et on fonctionne toujours par consensus», continue-t-il. Son équipe l’a aidé tout au long de la réalisation et leurs commentaires ont permis au sculpteur de voir des imperfections qu’il n’aurait pas pensé.

M. Fortin est un habitué du festival. Il compte un peu plus d’une vingtaine de participations à Saguenay en Neige, dont six sculptures géantes. Il considère toujours cette tâche comme une marque de confiance de la part des organisateurs, même si elle amène une certaine pression!

Saguenay en neige

Une équipe de Valloire toujours au rendez-vous

Encore une fois cette année, le festival Saguenay en Neige a le plaisir d’accueillir les grands gagnants du concours international de sculpture sur neige de Valloire. L’équipe composée de Guillaume Pillard et de ses alliés Daniel Nicod et Gilles Alex est venue démontrer ses talents aux Saguenéens en participant à la compétition dans la catégorie professionnelle. Saguenay en Neige est très fier de cette entente qui permet d’accueillir ces sculpteurs, mais qui envoie aussi des sculpteurs de notre région participer à la compétition de l’autre côté du globe. Cet accord agit comme un projecteur outre-mer pour l’événement, ce que l’organisation considère formidable.

Les gagnants du concours de Valloire sont accompagnés cette année par un ambassadeur, Pascal Veuillet. Il viendra faire la promotion de la compétition d’envergure internationale de Valloire dans les écoles, en plus de rencontrer les jeunes artistes pour parler de sa carrière. Saguenay en Neige travaille avec lui pour développer des projets avec des étudiants dans les prochaines années, comme des échanges, ce qui permettrait de découvrir l’art de la sculpture sur neige d’une nouvelle façon!

Cette collaboration a pour but de créer des échanges entre les artistes, partager nos cultures en plus de permettre aux deux organisations de développer de nouvelles forces et expériences. C’est grâce à cette dernière qu’en janvier dernier, une des équipes qui a grandi à Saguenay en Neige, soit celle de Françis Bourgeois, Jimmy Blackburn et Nicolas Boulianne, s’est rendue à Valloire pour participer à son concours de renom. Saguenay en Neige est très fier de voir l’une de ses équipes briller à l’étranger.

Saguenay en neige

Des habitations de glace au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Martin Thivierge et sa conjointe Fanny Fay Tremblay-Girard sont venus à Saguenay en Neige démontrer leur MaisoNeige. On invite les gens à visiter cette maisonnette de neige et de glace tout au long du festival. En plus de présenter ce produit, ils donnent un avant-goût du nouvel hébergement construit à Sainte-Rose-du-Nord: une auberge de glace appelée Ô Pirates de l’art.

isoNeige car il pense que ce produit pourrait devenir populaire. M. Thivierge et sa conjointe en ont déjà construit six, de différents modèles. Ils n’en font jamais une pareille, parce que comme cela, ils ont davantage de choix à montrer à un potentiel acheteur.

Ô pirates de l’art

Le couple a aussi une auberge de glace à s’occuper. Il y a quelques années, le sculpteur Martin Thivierge se cherchait un nouveau projet. «C’est un projet dont tous les artistes parlaient pendant les fêtes. Tout le monde avait des idées, mais moi, je me suis tanné d’attendre et je me suis dit que je le faisais.» Il a embarqué sa conjointe dans l’idée et ensemble, ils ont créé la première MaisoNeige, chez eux. L’an dernier, ils ont répété l’expérience, mais elle était située cette fois-ci près de l’auberge d’un ami, à Sainte-Rose-du-Nord. Elle comportait une chambre luxueuse dans laquelle les convives pouvaient dormir.

Cette année, le couple a décidé de prendre ce qui a fonctionné des autres années et de diversifier leur offre de produits. Ô pirates de l’art est située sur leur terrain, au 288 rue du Quai. «Parce que c’est chez nous, j’ai toute la neige, j’ai le territoire, le propriétaire est toujours d’accord avec moi et tout marche», souligne le créateur. 

La pièce ressemble maintenant à un dortoir avec quatre lits. Les intéressés peuvent la louer pour y passer un séjour. Elle est située à côté d’une cabane à pêche, recyclée en cuisinette. Ce qui fait que quelqu’un peut louer l’auberge, y dormir, se faire à manger et profiter du coin! On peut aussi avoir accès à des auberges du village lorsqu’on réserve pour la nuit.

Mais ça ne s’arrête pas là. On peut aussi simplement louer l’auberge pour faire un souper avec des amis. M. Thivierge explique qu’il y a plusieurs possibilités : «C’est aussi une salle en location pour faire un événement, on l’appelle la salle Multineige! Tu pourrais venir te marier dedans, faire un souper de famille ou encore un party d’employés.»

Ce qui est intéressant avec cette auberge, c’est qu’elle s’agrandit avec le temps. «L’auberge de glace qu’on a fait est constamment en construction. À toutes les fois qu’on a fini une partie, on prend le coffrage, on le met à côté et on continue», relève le sculpteur. C’est ce qui fait que quelqu’un qui serait venu au début de l’hiver pourrait voir de nouvelles pièces lorsqu’il y reviendra plus tard. Le couple aimerait bientôt ajouter une chambre fermée avec un lit king.

Activités en tout genre  

Il y a aussi plusieurs événements qui se déroulent sur le site. «Pour rentabiliser, il faut diversifier nos moyens surtout parce que nous ne sommes pas connus. C’est ce qui fait que toutes les deux semaines on fait des événements culturels, comme des spectacles, une soirée geek, un beach party ou une soirée de feu et glace. On veut faire connaître la place et qu’elle vive autrement que par la location», précise Fanny Fay Tremblay-Girard. Si certains veulent s’initier à la sculpture sur neige, ils peuvent le faire sur place.

Le couple bouillonne d’idées pour le futur de leur projet. Bien qu’il en soit à sa troisième année, le projet est encore en stade embryonnaire. Ils aimeraient voir d’ici quelques années un véritable village de glace, dans leur cour. La sculpteure s’imagine très bien faire une chapelle païenne, pour des rituels ou des cérémonies.

Des sculpteurs d’expérience

Martin Thivierge avoue que c’est grâce à Saguenay en Neige qu’il est sculpteur aujourd’hui. «Nous sommes des étudiants du festival, c’est ici que nous avons commencé», rapporte-t-il. Cela fait maintenant 22 ans qu’il a commencé dans le volet scolaire, tandis que Mme Tremblay-Girard compte 12 ans d’expérience, alors qu’elle s’était jointe à l’équipe de son conjoint dans la catégorie professionnelle. Tous les deux ont travaillé à l’Hôtel de Glace, à Québec, où ils ont appris les rudiments pour créer leur propre auberge de glace. Ils sont aussi derrière les décors ornementaux du site, avec Thomas Meloche.

Toutes les informations concernant les MaisoNeiges se retrouvent au maisoneige.wixsite.com/maisoneige.