Retraite

Le RQRA déboulonne les mythes

«Les résidents s’ennuient.» «On y mange des patates en poudre.» «On se berce à longueur de journée.» « Il n’y a pas de vie sociale. » Autant de mythes que le Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) prend plaisir à déboulonner dans le cadre de sa campagne annuelle d’information qui atteindra son couronnement lors d’une grande journée portes ouvertes qui se déroulera dans des centaines de résidences participantes le 29 avril prochain.

Sous le thème Les résidences pour aînés, ce n’est pas ce que vous pensez, le RQRA remet les pendules à l’heure, tout en mettant l’accent sur les nombreux avantages de vivre en résidence. «Cette campagne s’adresse aussi bien aux aînés et à leurs familles qu’aux personnes âgées de 50 à 65 ans. Bien que la situation s’améliore, certains mythes ont encore la vie dure. Il est temps de rétablir les faits et de montrer que les gens qui habitent en résidence y mènent une vie très agréable», explique Yves Desjardins, président-directeur général du RQRA.

Campagne bien orchestrée

Afin de bien livrer son message, le RQRA utilise judicieusement les médias traditionnels, l’Internet et les médias sociaux. De plus, le microsite de l’organisme met en vedette Florence et Jean-Christophe, deux jeunes qui ont vécu des moments inoubliables lors d’un récent séjour en résidence. «Je n’aurais jamais pensé que la vie pouvait y être si intense», affirme Jean-Christophe. Quant à Florence, elle dit avoir vécu une journée «mégastimulante». Une visite sur le microsite www.jeunes-aines.com vous permettra de partager leur expérience et surtout de constater «qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer en résidence privée pour aînés.» 

Des témoignages qui en disent long

Lors du tournage de la vidéo, plusieurs témoignages qui mettent en valeur les différentes facettes de la vie en résidence ont été recueillis. Sur le plan de la vie sociale, «il y a toujours des sourires ici et des bonjours», affirme une résidente. Au sujet de la qualité des repas, «les gens de la cuisine sont affables. Ils nous demandent ce qu’on veut et ce qu’on aime», souligne un occupant. Quant aux activités, «c’est comme un resort, ici ! On ne s’ennuie pas.» En conclusion, un résident précise qu’il n’a plus d’abri Tempo à monter, plus de gazon à tondre et plus de neige à pelleter. Et vive les services! «Les résidences privées pour aînés sont des milieux chaleureux et confortables où chacun peut avoir une vie active, épanouissante et heureuse», mentionne Yves Desjardins.

Vivez l’expérience le 29 avril

Le RQRA vous invite à participer à la journée portes ouvertes qui se tiendra dans près de 400 résidences le dimanche 29 avril 2018, de 13 h à 16 h. En plus de visiter les lieux et de discuter avec le personnel et les résidents, vous constaterez vous aussi que «Les résidences privées pour aînés, ce n’est pas ce que vous pensez.» Le RQRA organisera d’autres événements publics au cours de l’automne. Pour plus d’informations, visitez jeunes-aines.com