Marc G. Bellemarre, chercheur senior chez Google Brain et professeur associé de l’Université McGill, Pierre-Luc Déziel, professeur adjoint à la faculté de droit de l’Université Laval, François Laviolette, directeur du Centre de recherche en données massives de l’Université Laval, Lyse Langlois, directrice générale de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique de l’Université Laval, et Vincent Bergeron, associé, avocat et agent de marques de commerce chez ROBIC
Marc G. Bellemarre, chercheur senior chez Google Brain et professeur associé de l’Université McGill, Pierre-Luc Déziel, professeur adjoint à la faculté de droit de l’Université Laval, François Laviolette, directeur du Centre de recherche en données massives de l’Université Laval, Lyse Langlois, directrice générale de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique de l’Université Laval, et Vincent Bergeron, associé, avocat et agent de marques de commerce chez ROBIC

Rendez-vous IA

Une IA responsable et éthique: L’importance de l’élaboration d’une charte éthique

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
L’intelligence artificielle (IA) et le numérique révolutionnent nos modes d’action et pourraient bouleverser nos repères éthiques, déjà parfois bien fragiles. À titre d’exemple, l’IA programmée dans la voiture autonome pose des questions morales impossibles à résoudre même pour un être humain: en cas de défaillance de ma voiture, est-ce que je choisirais de tuer deux enfants ou trois personnes âgées, si ceux-ci venaient à croiser ma trajectoire? Une question pertinente soulevée par François Laviolette, directeur du Centre de recherche en données massives de l’Université Laval, lors du panel IA responsable et éthique réunissant cinq intervenants lors du Rendez-vous IA Québec.