Contenu commandité
Des activités surprenantes à essayer à la semaine de relâche

Relâche

Des activités surprenantes à essayer à la semaine de relâche

Myriam Arsenault - Rédactrice publicitaire
Myriam Arsenault - Rédactrice publicitaire
Le Quotidien
La semaine de relâche, du 2 au 6 mars prochain, est le moment parfait pour profiter de temps en famille. C’est une occasion en or pour essayer quelque chose de nouveau, alors que la région déborde d’activités en tous genres qui rejoindront assurément chacun des membres de votre famille. Les aventuriers, les amateurs de plein air et les plus tranquilles y trouveront leur compte. Voici quelques idées pour tenter de nouvelles expériences qui vous amuseront tout autant que vos enfants, lors de cette semaine bien spéciale.

La pratique de sports hivernaux

Enfin du temps pour s’initier à un nouveau passe-temps! Lors de cette semaine de relâche, pourquoi ne pas suivre un cours pour d’apprendre un sport d’hiver? La région abonde d’endroits où faire la pratique du ski de fond, de la raquette, du «fat bike», du ski alpin, de la planche à neige, de l’escalade sur neige et plus encore. Ces initiations sont organisées aux quatre coins de la région. Vous profiterez ainsi de l’air frais tout en passant un agréable moment en famille. Renseignez-vous auprès des différents monts de la région ou encore centres plein-air afin d’avoir plus de renseignements sur leurs activités d’initiation. 

De nouveaux types d’hébergement

Camper, ce n’est pas seulement l’été! Plusieurs centres d’activités de la région offrent la chance aux familles de dormir dans des types d’hébergement inusités, même lors de la période froide. Il faut savoir qu’ils sont beaucoup moins rustiques que les tentes utilisées dans les campings en été, mais ils sont tout aussi amusants! Les enfants n’oublieront pas de sitôt ces nuits extraordinaires avec des points de vues à couper le souffle sur la nature qui nous entoure. En plus, pas besoin d’aller loin pour vivre de nouvelles expériences! Les Coolbox du Valinouët seront parfaites pour ceux qui souhaitent être confortables et profiter des attraits de la montagne. L’Igloft permet quant à lui de faire vivre à ses visiteurs une expérience unique et douillette sur le lac Saint-Jean.

Les bienfaits des vacances sur soi

Relâche

Les bienfaits des vacances sur soi

Myriam Arsenault - Rédactrice publicitaire
Myriam Arsenault - Rédactrice publicitaire
Le Quotidien
 La semaine de relâche, c’est une occasion pour plusieurs parents de prendre quelques jours ou même toute la semaine de congé, afin de passer du temps en famille. Si certains profitent de ces vacances pour quitter le pays, d’autres choisissent de prendre ce temps pour visiter la famille dans une autre ville. Ils sont également plusieurs à choisir de se reposer à la maison. L’important est que pour tous ces gens, la routine sera oubliée, le temps de quelques jours et le repos sera prescrit. Ces moments de détente, loin des obligations du travail et de l’horaire serré des enfants, nous apportent de surprenants bénéfices et vous encourageront peut-être à prendre, l’année prochaine, une semaine de vacances de plus!

 LES VACANCES FONT BAISSER LE NIVEAU DE STRESS

Selon l’Agence de la santé publique du Canada, le fait de prendre une pause aide à diminuer notre taux de stress. Que ce soit d’aller prendre une marche, voir un film ou sortir de la ville pendant quelques jours, ces actions ont un rôle très positif sur notre niveau de stress et d’anxiété. Cela fait toujours du bien de se sortir de nos tracas du quotidien, comme les contraintes au bureau ou le stress des transports, et prendre le temps de respirer de l’air frais.

ELLES NOUS PERMETTENT DE CONSOLIDER NOS RELATIONS

En vacances, autant à la maison qu’à l’hôtel, nous sommes plus détendus. Cet état d’esprit plus décontracté nous permet d’améliorer la qualité de nos relations avec nos proches. En couple, il est plus facile de solidifier nos liens lorsque nous sommes tous reposés. Même chose avec les enfants et les ados!

Même si les vacances apportent parfois quelques chicanes et tensions, il est majoritairement plus facile pour tout le monde de relaxer lors des congés, ce qui aide à notre humeur et à nos relations.

 ELLES RECHARGENT NOTRE PRODUCTIVITÉ

Décrocher des tâches de notre travail et de nos problèmes de la vie courante nous aide à mieux nous reconnecter. Bien souvent, quand nous sommes tristes ou fatigués, il est plus difficile de se concentrer sur nos tâches au travail et ces dernières nous prennent souvent beaucoup plus de temps! Lorsqu’on s’absente du travail, seulement pour quelques jours, cela nous permet de décrocher et de revenir plus tard plus motivé, énergisé et reposé.

Et si on restait à la maison?

Relâche

Et si on restait à la maison?

Myriam Arsenault - Rédactrice publicitaire
Myriam Arsenault - Rédactrice publicitaire
Le Quotidien
Que ce soit pour des raisons de budget, d’envie ou d’énergie, l’option de rester à la maison pendant la semaine de relâche peut être attrayante pour plusieurs. Autant vous que votre marmaille pourrez apprécier le calme et le confort de votre demeure. Votre portefeuille vous remerciera également de cette sage décision.

Toutefois, ce n’est pas parce que les vacances se déroulent à la maison qu’elles doivent être ennuyeuses. Une foule de projets peuvent être mis sur pied afin que vos enfants ne se rendent même pas compte qu’ils n’ont pas quitté le domicile. Transformez votre quotidien en y ajoutant quelques étonnantes activités qui amuseront tous les membres de la famille.

Un camp de jour pour former des apprentis cuisiniers

Relâche

Un camp de jour pour former des apprentis cuisiniers

Myriam Arsenault - Rédactrice publicitaire
Myriam Arsenault - Rédactrice publicitaire
Le Quotidien
Lors de la semaine de relâche, vous souhaiteriez que votre enfant puisse tout faire. Vous aimeriez qu’il passe une semaine à s’amuser, mais qu’il apprenne également de nouvelles connaissances, qu’il bouge, et qu’il se fasse de nouveaux amis. Avez-vous pensé au camp de jour offert à l’École culinaire de Provigo le Marché de Saguenay? Depuis plusieurs années, il propose aux jeunes cuisiniers d’apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur la cuisine, dans un contexte ludique et amusant.

Chaque jour, un thème différent et des recettes qui leur sont associées sont proposés aux jeunes. Par exemple, lundi le 2 mars, ce sera la journée Spaghetti en folie, où les enfants pourront découvrir les courges spaghettis, les coupelles de spaghetti, comment faire la sauce, et plus encore.

Déroulement d’une journée

Lorsque les petits chefs arrivent, ils se retrouvent au deuxième étage du magasin du boulevard Talbot, lisent ensemble les recettes du jour et dressent la liste de leurs ingrédients manquants. Ils se rendent ensuite à l’épicerie pour trouver ce qu’ils leur manquent. Des animateurs leur donnent des trucs pour bien choisir leurs aliments. Les enfants passent ensuite à la caisse, où chacun leur tour, ils jouent le rôle du caissier et tentent de deviner le prix de la facture. Certains sont surpris!

Par la suite, les jeunes se mettent aux fourneaux. Tous ensemble, ils devront préparer une entrée, un repas et un dessert. Les tâches seront distribuées selon l’âge et l’aise de chacun. Ils dégustent leur création à l’heure du repas.

En après-midi, c’est l’heure de se dégourdir! Les amis ont un moment pour jouer et bouger à leur guise. Il y a toujours une foule de jeux prévus, comme un bingo alimentaire, qui leur permet d’en apprendre plus sur les aliments dans un contexte ludique. Éducatives, divertissantes et dynamiques, ces journées remplies de jeux et de nouvelles responsabilités sont une expérience unique pour les enfants.

Nouveauté

Les activités du camp de jour se terminent vers 16 h. Un service de garde a été ajouté, en nouveauté cette année, pour que les enfants puissent rester à l’École culinaire jusqu’à 17 h 30. 

Les inscriptions peuvent être faites à la demi-journée, la journée ou pour la semaine. Le camp culinaire de l’École de cuisine est également offert à l’été, à compter de la dernière semaine de juin. Il est possible d’effectuer une réservation en ligne au ecoleculinairepc.ca. Des places sont toujours disponibles pour la semaine de relâche, alors n’attendez plus!

Cuisiner, savourer et s’amuser

Relâche

Cuisiner, savourer et s’amuser

Sophie Richard - Rédactrice publicitaire
Sophie Richard - Rédactrice publicitaire
Le Quotidien
Véritable gourmand, il adore goûter à tout, découvrir de nouveaux aliments et de nouvelles saveurs. Plus encore, il aime cuisiner, expérimenter et apprendre. Vous reconnaissez votre enfant dans cette description? À l’occasion de la relâche scolaire, offrez-lui un camp culinaire qui lui permettra de développer davantage son intérêt pour la cuisine et l’alimentation. Une expérience enrichissante qu’il n’oubliera pas de sitôt!

Le camp culinaire de l’École culinaire Provigo le Marché, situé au deuxième étage du magasin d’alimentation du boul. Talbot, à Chicoutimi, propose une formule simple et amusante pour les 6 à 11 ans.

Sous la supervision de la coordonnatrice de l’école de cuisine et son équipe, les jeunes sont amenés à développer leurs compétences en cuisine, mais aussi leur curiosité et leur autonomie le tout, dans un cadre à la fois éducatif et ludique.

Chaque jour, une nouvelle thématique leur est proposée. Par exemple, durant la semaine de relâche, les apprentis cuistots découvriront la cuisine grecque, les mets fromagés, différentes recettes de lunchs et gourmandises à emporter et plus encore.

«Il n’y a pas deux journées pareilles, mentionne Jasmine Côté, coordonnatrice à l’École culinaire Provigo le Marché. Nous faisons toujours de nouvelles recettes et de nouvelles activités. Ça fait maintenant six ans que nous offrons cette formule et les participants sont toujours très satisfaits de leur expérience», souligne-t-elle.

Des journées bien remplies

En matinée, les jeunes sont d’abord accueillis dans le local de cours situé tout juste au-dessus du Provigo Chicoutimi. Après s’être assuré que tout un chacun a pris un bon petit-déjeuner, les animateurs invitent les cuisiniers en herbe à débuter leur journée en prenant connaissance des recettes du jour.

Ensemble, les jeunes préparent ensuite leurs postes de travail, mais ils doivent aussi s’assurer d’avoir en main tous les ingrédients nécessaires à la réalisation de leurs recettes. Ainsi, après avoir identifié les éléments manquants, ils doivent faire une liste d’épicerie et aller chercher les ingrédients au commerce.

«C’est vraiment comme à la maison. On ne leur donne pas tous les ingrédients déjà pesés et mesurés. Ils doivent tout prendre en charge eux-mêmes», souligne Mme Côté.

S’en suit la préparation des recettes qui serviront de repas pour le dîner. 

Puis, dans l’après-midi, les jeunes profitent d’un moment plus calme pour participer à diverses activités comme un bingo alimentaire, une session de bricolage et autres. Ils ont également l’occasion de prendre part à une deuxième activité culinaire plus simple, soit la préparation de petites collations qu’ils pourront rapporter à la maison.

Camp d’été

Tout au long de la période estivale, un camp de jour basé sur le même principe que le camp culinaire de la relâche sera également offert aux enfants de 6 à 11 ans. Chaque semaine, des recettes et des activités différentes seront proposées aux participants.

Tous ceux et celles qui inscriront leur enfant avant le 31 mars, en ligne, via le ecoleculinairepc.ca, profiteront d’un rabais de 10 % sur le coût de l’inscription.

Il est possible de réserver à la journée, en ligne au ecoleculinairepc.ca ou directement en magasin. Ceux et celles qui souhaiteraient inscrire leurs enfants pour la demi-journée seulement peuvent aussi le faire en communiquant directement avec Mme Jasmine Côté, coordonnatrice de l’école culinaire, au 418 690-0063.

Pas de repos pour Le Valinouët

Relâche

Pas de repos pour Le Valinouët

Rédaction publicitaire
Pour la semaine de relâche, c’est au Valinouët qu’il faut aller! Les activités battront leur plein pour accueillir parents, enfants et amis lors de leurs congés. Ce sera le moment idéal pour s’initier ou renouer avec sa passion des sports de glisse. Les deux versants de la montagne seront ouverts tout au long de la semaine. Mais, ce ne sont pas les seules activités qui seront offertes au Valinouët. On pourras aussi y faire de la glissade en tubes, du ski de fond, de la raquette et plus encore.

Journée d’ouverture renversante

Les festivités de la semaine commenceront avec un incontournable à la station: le Grand Prix 3 Skis. Lors de cette compétition amicale, qui se tiendra le 2 mars, les participants descendront l’une des pentes de ski de la montagne sur leurs traîneaux à trois skis. Deux parcours seront aménagés. L’un sera adapté pour les enfants, tandis que l’autre sera extrême pour le plaisir des petits et grands courageux. On demande 10 $ à l’inscription et plusieurs prix seront partagés entre les concurrents, dont un voyage à New York.

«C’est une journée vraiment très festive, c’est très amusant. Les gens amènent des costumes et leurs trois skis qu’ils ont eux-mêmes fabriqués. C’est un événement qui lance bien la relâche!», ajoute le directeur du marketing de la station Le Valinouet, Stéphane Leblond.

Ça bougera tout au long de la semaine

Le Valinouët souhaite encourager les jeunes à bouger tout au long de leur semaine de congé. Il y aura des cours de groupes offerts à faible coût, entre le 4 et 8 mars. Il est possible d’en suivre pendant trois ou cinq jours. Les cours sont pour les jeunes d’environ 5 à 12 ans. Il faut s’inscrire à l’École de glisse du Valinouët pour réserver une place. 

Pour le plaisir des gourmands, il y aura également sur le site une cabane à sucre. Vous serez invités à déguster à de la tire ainsi que différents produits de l’érable, du 2 au 10 mars.

Terminer la semaine en grand

Afin de clôturer cette semaine d’activités, la station profitera de l’occasion pour présenter la Démo d’Ultraviolet, le 9 mars prochain. «Plusieurs compagnies viendront exposer leurs produits pour les sports de glisse, mais aussi pour les fatbikes et les vêtements. Ils sont habituellement entre 15 et 20 compagnies, donc ça crée un village devant le chalet», explique le directeur du marketing. En plus, vous pourrez essayer certains équipements de ski et de planche, directement sur place. Il y aura aussi de nombreux prix de présence.

Finalement un party BBQ pour les familles qui se tiendra à la terrasse Propane MM. Il y aura de la dégustation de saucisses de la charcuterie Perron, ainsi que de l’animation, de la musique et beaucoup de plaisir en vue!

Qu’attendez-vous? Allez profiter des belles conditions de ski que propose la station pendant la semaine de relâche et vous ne serez pas déçus. Pour avoir plus d’informations sur les conditions, les activités ou l’horaire, visitez la page Facebook Le Valinouët ou encore leur site Internet www.valinouet.qc.ca.

Le Zoo sauvage l’hiver: une nouvelle expérience

Relâche

Le Zoo sauvage l’hiver: une nouvelle expérience

Rédaction publicitaire
Durant la semaine de relâche, l’organisation du Zoo sauvage de Saint-Félicien a mis le paquet en activités pour qu’enfants, parents et amis puissent s’amuser en regardant les animaux dans un décor enchanteur.

Aussi divertissant qu’en été, le zoo avec son manteau blanc a quelque chose de féérique. Selon Christine Gagnon, biologiste et directrice conservation et éducation du Zoo sauvage, c’est une façon méconnue de redécouvrir le zoo, qui devient complètement un autre endroit, mais qui reste  tout aussi charmant. 

«Ça a beaucoup d’avantages de venir l’hiver. Les animaux nous présentent leur plus belle fourrure. Le décor est tout blanc, ce qui fait que les animaux sont très visibles alors qu’ils cherchent le soleil», confirme la biologiste.

Tous les secteurs pourront être visités, que ce soit la Forêt mixte, l’Asie ou encore la Mongolie lors de cette semaine de congé scolaire.

Foule d’activités diversifiées

Les 2 et 3 mars, afin d’ouvrir la relâche en grand, le Zoo sauvage de Saint-Félicien célèbre la journée internationale des ours blancs. Kiosques, jeux, bricolages seront disponibles sur place, pour en apprendre davantage sur ces animaux tout en s’amusant. Il sera également possible de préparer des surprises alimentaires pour les ours blancs du zoo afin de les gâter. 

Le 6 mars, c’est au tour de l’activité Cuistot en herbe, qui revient année après année, au plaisir des visiteurs. On invite un groupe de personnes à vivre l’expérience d’un technicien à l’enrichissement et à l’entraînement. Ils prépareront avec le spécialiste des jouets, de la nourriture ou encore des odeurs qui aident les animaux à être stimulés physiquement et mentalement.  Ensuite, ils les distribueront. Un coût supplémentaire est demandé pour participer à cette activité où seulement 20 personnes peuvent être admises. Il est conseillé de réserver en appelant le au zoo au 1 800 667-5687, poste 0 ou au 418-679-0543. 

L’accès exclusif hivernal se déroulera quant à lui le 7 mars. 20 participants sont invités à rencontrer les spécialistes du zoo et à visiter l’envers du décor. On discute avec un professionnel de l’entraînement, des techniciennes en santé animale, et plus encore. Il y a aussi un coût supplémentaire et les places sont limitées, donc il est également recommandé de réserver si vous êtes intéressé à prendre part à cette activité spéciale.

Finalement, afin de terminer la semaine de relâche en beauté, toutes les personnes qui se présenteront les 9 et 10 mars au Zoo sauvage de Saint-Félicien recevront gratuitement un café ou un chocolat chaud.

La semaine de relâche, c’est le moment idéal pour redécouvrir le zoo sous une nouvelle facette. Toutes les informations concernant les activités se retrouvent sur le site Internet de l’organisation ainsi que sur sa page Facebook.

L’art de faire relâche

Relâche

L’art de faire relâche

Sophie Richard - Rédactrice publicitaire
Sophie Richard - Rédactrice publicitaire
Le Quotidien
Vous sentez la fébrilité dans l’air? C’est que la semaine de relâche approche à grands pas. Du 4 au 8 mars, ils seront des milliers de jeunes à travers le Québec à profiter de quelques jours de repos pour faire le plein d’énergie. Si ça se trouve, vous aussi aurez peut-être la chance de faire relâche et l’instant d’une semaine vous mettre en mode vacances. Afin de profiter pleinement de ce moment de répit, voici quelques conseils qui pourraient vous aider à mieux planifier votre congé.

Planifier, mais pas trop

On oublie souvent que la relâche est un moment pour faire «relâche». Ainsi, bien qu’il soit naturel d’avoir envie de profiter pleinement de ces jours de congé pour faire toutes sortes d’activités auxquelles on a généralement peu de temps à consacrer, il importe de se réserver du temps pour ne rien faire, du moins, ne rien faire de prévu.

Les vacances ne devraient pas être gérées comme un horaire de travail. Vous pouvez, certes, mettre quelques activités incontournables à votre agenda familial, mais il faut aussi laisser place à l’imprévu.

Briser la routine

Les enfants ont besoin de sortir de la routine. Laissez-les se coucher plus tard, se lever plus tard et vaquer seuls à leurs occupations. La relâche, c’est aussi ça, une semaine où on n’a pas d’obligations. 

Déconnecter pour mieux reconnecter

Durant la relâche, lancez un défi à votre famille. Ne serait-ce que durant quelques jours ou quelques heures par jour, mettez de côté vos appareils électroniques. Profitez de ces moments pour faire des activités en famille : se glisser, jouer à un jeu de société, faire la cuisine, faire une bataille d’oreiller, etc.

Les journées de congé en famille sont propices aux rapprochements, mais encore faut-il se montrer disponibles et ouverts à reconnecter avec nos proches.

Pas une question d’argent

Il serait faux de croire qu’il faut une tirelire bien garnie pour passer d’agréables moments en famille durant la relâche. En fait, il y a tant d’activités gratuites offertes partout au Québec, qu’il n’est pas du tout nécessaire de mettre la main dans ses poches pour profiter de ce congé hivernal. Visitez le site Internet de votre municipalité pour connaître la programmation détaillée dans votre secteur.

Vous pouvez aussi profiter des plaisirs de l’hiver en allant tout simplement marcher, patiner ou vous glisser à l’extérieur.

La relâche est également l’occasion de visiter la parenté et les amis, des sorties qui font toujours du bien.

Relâcher la pression

Tout n’a pas besoin d’être parfait. Chaque journée de congé n’a pas besoin de surpasser la précédente. Les parents ont cette fâcheuse habitude de s’en mettre beaucoup trop sur les épaules. Pourtant la relâche ne devrait pas être une source de stress, mais bien une source de bonheur.

N’essayez donc pas de jouer les parfaits organisateurs. Faites les choses simplement. Laissez vos enfants participer aux choix des activités. Laissez-les aussi s’ennuyer. Si ça se trouve, ils feront alors preuve de créativité pour se divertir.

Pensez aussi à vous et si le besoin s’en fait sentir, n’hésitez pas à confier les enfants aux grands-parents pour vous offrir une petite journée de détente. Il y a fort à parier que grand-papa et grand-maman seront ravis de prendre soin d’eux. Pareillement, les enfants trépigneront de joie à l’idée de passer une journée avec leurs grands-parents.

Relâche : les activités culturelles à l'honneur

Relâche

Relâche : les activités culturelles à l'honneur

Rédaction publicitaire
La semaine de relâche, c’est le moment rêvé pour passer du temps en famille. Avec la foule d’activités proposées dans la région, c’est l’occasion idéale d’essayer quelque chose de nouveau, sans casser son budget. Plusieurs organisations ont justement des activités culturelles spécialement pensées pour divertir les petits et grands lors de cette semaine très attendue.

Les bibliothèques de Saguenay regorgent d’idées

Les bibliothèques de Saguenay organiseront plusieurs activités sous le thème de la ville, afin de divertir les familles lors de la relâche. Une activité de bricolage vous encouragera à laisser votre imagination aller avec papier, colle, ciseaux, couleurs, pour réaliser une création inspirée par votre ville. On peut y participer à partir de 13 h 30 à La Baie le 5 mars, à Arvida le 6 mars et à Chicoutimi le 7 mars.

Vous êtes également invités à une compétition amicale de construction de Lego, durant cette semaine d’activités. Apportez vos blocs, formez votre équipe d’au plus cinq personnes et mettez en scène votre ville pour gagner. Il y aura des prix de participation. Ces compétitions se dérouleront le 5 mars à Arvida, le 6 mars à Chicoutimi et le 7 mars à La Baie à 13 h 30.

Aussi, les bibliothèques de Saguenay réinventeront le bingo, dans une version littéraire. Vous serez invités à jouer dans une version qui place les personnages de livres au lieu des chiffres. Les places sont limitées pour cette activité. Elle se déroulera le 5 mars à Chicoutimi, le 6 mars à La Baie, et le 7 mars à Arvida, toujours à compter de 13 h 30.

Les adolescents ne sont pas oubliés, alors que les bibliothèques de Saguenay ont créé une activité spécialement pour eux, appelée  Les ados en relâche : fais ça court! Avec Bogdan Stefan, ils sont invités à apprendre l’art de l’écriture de scénario avec le cinéaste professionnel. L’activité se déroulera à trois reprises, toutes à la bibliothèque de Jonquière, à 13 h 30,
du 5 au 7 mars. La première journée sera dédiée à la scénarisation des courts-métrages de fiction, la deuxième pour les documentaires et la dernière pour les animations.

Essayer l’origami avec le Centre d’histoire Sir-William-Price

Le Centre d’histoire Sir-William-Price vous invite à découvrir, ou à redécouvrir, les possibilités de l’origami le 5 mars prochain. Vous pourrez essayer les modèles à réaliser proposés par le musée sous le thème de l’eau et de la forêt, en plus de les décorer. Il faut réserver sa place par téléphone au 418-695-7578 et il faut savoir qu’on demande 5 $
par participant. Plus de détails concernant l’activité se retrouvent sur l’événement Facebook : Le papier sur tous ses plis.

Visites amusantes et diversifiées au Musée du Fjord

Le Musée du Fjord a dévoilé plus tôt cette semaine qu’une programmation chargée allait animer sa semaine de relâche. Sans donner tous les détails, l’organisation a indiqué qu’il y avait à l’horaire des visites animées de ses expositions, des ateliers divertissants avec des passionnés d’animaux et des animateurs rigolos! Les activités sont pour tous les membres de la famille, du 2 au 10 mars. C’est un rendez-vous à ne pas manquer.

Cinéma Odyssée: programmation éclectique 

Le Cinéma Odyssée aura plusieurs films à l’affiche, lors de la semaine d’activités. En plus de présenter des films exclusivement pour la relâche, il y aura plusieurs nouveautés à voir. Action, animation, comédie, il y en aura pour satisfaire tous les goûts. On retrouvera en salle : 

-    Astérix, le secret de la potion magique

-    Dragon: Le monde caché

-    Léo Da Vinci : Mission Mona Lisa

-    Le film LEGO 2

-    L’incroyable aventure de Bella

-    Ralph brise l’Internet 

-    Alita : L’ange Conquérant

-    Capitaine Marvel

La liste peut être sujet à changement. Bon visionnement!

Profitez des joies de l’hiver

Relâche

Profitez des joies de l’hiver

Sophie Richard - Rédactrice publicitaire
Sophie Richard - Rédactrice publicitaire
Le Quotidien
En bon Québécois que nous sommes, il nous arrive fréquemment d’oublier la chance que nous avons de vivre dans une province où les quatre saisons sont aussi clairement définies par les changements de température et de paysages. Il suffit pourtant de se tourner vers nos voisins du sud pour percevoir leur envie face à ce climat nordique qui nous permet entre autres de pratiquer des sports de glisse et de profiter de la beauté des décors enneigés durant près de cinq mois.

À l’occasion de la relâche, oubliez les périodes de grand froid connues plus tôt cette saison et qui vous ont forcés à vous encabaner et renouez avec cet hiver enivrant source de mille et une possibilités.

Motoneige

Avec pas moins de 3794 km de sentiers de motoneige, le Saguenay – Lac-Saint-Jean est un véritable paradis pour les amateurs du genre. Les restaurants, auberges, hôtels et centres de détente sont par ailleurs nombreux à avoir mis sur pied des services spécifiquement adressés à cette clientèle.

Si vous ne possédez pas de motoneige, mais souhaiteriez vivre l’expérience d’une journée passée dans la poudreuse, sachez qu’il est possible d’en faire la location auprès de divers commerçants régionaux. Vous pouvez même réserver votre périple familial avec ou sans guide. 

Sports d’hiver

Que vos enfants et vous pratiquiez le ski de fond, le ski alpin, la planche à neige, la raquette ou encore le «fatbike», vous trouverez dans la région de nombreux endroits où vous adonner à votre sport de prédilection. Le Valinouët et le Mont-Édouard font notamment figure d’incontournables pour les skieurs. Plus près de la ville, on retrouve également le Mont-Bélu, le Mont-Fortin et le Mont Lac-Vert.

Lorsqu’il est question d’activités extérieures hivernales, on pense aussi au Bec-scie, au Norvégien, au Tobo-Ski et au Do-mi-ski ainsi qu’au centre de villégiature Dam-en-terre sans oublier, bien sûr, les parcs nationaux. Ce ne sont donc pas les sites qui manquent pour vous encourager à bouger et à profiter du grand air. 

Il est aussi possible de trouver de nombreux secteurs où se glisser en famille. Et pour prolonger le plaisir en soirée, on se dirige vers les patinoires extérieures qui devraient être ouvertes pour quelques semaines encore.