Contenu commandité
<em>Des films courts... et des nuits longues!</em>

REGARD

Des films courts... et des nuits longues!

Roger Blackburn
Roger Blackburn
Le Quotidien
CHRONIQUE / Si les films sont courts, les nuits sont longues au Festival REGARD sur le court métrage. Je me rappelle qu’un soir, au Cabaret de l’Hôtel Chicoutimi, l’auteur-compositeur-interprète Dumas avait été invité pour animer la soirée dans un combat de DJ. Je sirotais une bière en jasant avec des copains, quand tout à coup, une bagarre éclate en face de Dumas qui semblait calme derrière ses engins à musique. Bienvenue à une soirée Cabaret de REGARD!
Le début d’une grande histoire

REGARD

Le début d’une grande histoire

Emilie Gagnon
Le Quotidien
La machine de REGARD décolle en 1996, alors que le fondateur du festival, Éric Bachand, crée REGARD sur la relève du cinéma québécois, qui deviendra par la suite le Festival international du court métrage au Saguenay. La première édition présente un évènement plus intime, mais le festival fait ses preuves dès le début et ne tarde pas à se faire un nom rapidement dans le milieu cinématographique.
Voir grand en conservant la beauté d’un petit festival

REGARD

Voir grand en conservant la beauté d’un petit festival

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
Si on le compare à il y a 25 ans, REGARD a bien changé, évidemment. Du festival mis sur pied par des amis amoureux de courts métrages en 1997 à l’événement annuel devenu une porte d’entrée pour les Oscars, un pas de géant a été franchi. Toutefois, tout s’est fait tranquillement, une étape à la fois, afin d’être fidèle à l’idée de départ voulant que la beauté réside souvent dans les petites choses.
Le volet animation, un ajout intéressant

REGARD

Le volet animation, un ajout intéressant

Mariane Guay
Le Quotidien
Le Festival REGARD occupe une place spéciale dans le cœur du cinéaste d’animation originaire de Chicoutimi, Patrick Bouchard. Comme pour plusieurs, c’est lors de la présentation de son premier court métrage animé pendant le festival que l’aventure a commencé. Depuis, le volet animation du festival a bien évolué.
Une belle vitrine pour Saguenay

REGARD

Une belle vitrine pour Saguenay

Mariane Guay
Le Quotidien
Les retombées du Festival REGARD sont considérables pour la Ville de Saguenay depuis ses débuts, mais encore plus particulièrement dans les dernières années. La mairesse Josée Néron est fière de cet événement qui est une «belle vitrine» pour Saguenay.
<em>Les valeurs de REGARD, gages de sa pérennité</em>

REGARD

Les valeurs de REGARD, gages de sa pérennité

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
BILLET / Ce mot écrit au nom de l’équipe n’était pas signé, mais ça n’a guère d’importance. À l’intérieur de cette phrase toute simple, on retrouve l’ADN de cet événement qui, bientôt, soufflera ses 25 bougies. L’ouverture sur le monde, la fougue et l’idée de la fête, qui peut épouser des formes étonnantes, constituent pour lui des valeurs refuges, au même titre que l’or ou les cartes de hockey pour ceux qui craignent de voir fondre leurs économies.
REGARD, c'est plus qu'un festival, c'est...

REGARD

REGARD, c'est plus qu'un festival, c'est...

Le Progrès
Chaque année, une personnalité du milieu artistique campe le rôle de porte-parole de REGARD. Comme ses prédécesseurs, elle obtient ainsi un accès à vie à l’événement. Des comédiens et gens du milieu sont aussi devenus des habitués du festival qu’ils ne voudraient rater pour rien au monde. Ainsi, au fil du temps, une grande famille s’est formée autour du festival du court métrage. Pour tous ces gens, REGARD est beaucoup plus qu’un festival. REGARD, c’est...