QuébecBio

Rachelle Béry innove avec un partenariat bio local

La Vitrine
Contenu commandité
Au fil des sondages menés au Québec, on apprend que les consommateurs veulent davantage de produits locaux dans leur panier d’épicerie. Et, quand on met côte à côte les mots bio et local, la réponse des Québécois et Québécoises est d’autant plus positive qu’elle tient compte des bienfaits du bio d’ici, tant pour la santé de l’environnement que pour notre économie locale.

Mme Jane Collin, gestionnaire de la catégorie fruits et légumes chez Sobeys, explique que «la popularité grandissante des produits bios locaux depuis quelques années a donné naissance, à l’été 2019, à un projet-pilote misant sur une collaboration des 10 épiceries santé Rachelle Béry avec quatre fermes québécoises».

Cet approvisionnement direct d’une épicerie en aliments bios locaux, une première au Québec, comporte plusieurs avantages tant pour les détaillants et les entreprises agricoles participantes que pour les consommateurs.

QuébecBio souhaite donc vous faire connaître davantage ce projet de partenariat entre une bannière et plusieurs petites entreprises québécoises en production maraîchère biologique.

Un défi pour les détaillants: personnaliser l’offre

Les résultats intéressants générés en 2020 par le projet de partenariat avec les fermes sous régie bio ont incité Rachelle Béry à poursuivre sur cette lancée en 2021.

Les détaillants de la bannière souhaitent en effet continuer à personnaliser leur offre alimentaire en rapprochant les consommateurs citadins des artisans qui cultivent les produits pour eux.

Mme Collin tient d’ailleurs à le mentionner: «Ce projet, qui était expérimental au départ, fait son chemin et prend de l’ampleur. Les consommateurs semblent ravis de l’offre proposée et en redemandent.» Voilà donc une nouvelle des plus réjouissante pour notre économie locale!

Pour les épiceries santé Rachelle Béry, on peut dire que ce partenariat fait partie de leur ADN. En effet, qui ne connaît pas le slogan représentatif de cette chaîne de détaillants spécialisés qui se décline ainsi: Local par fierté et bio par conviction.

Pour les détaillants participants, le plus grand avantage de faire partie de ce projet demeure la fierté de pouvoir offrir à leur clientèle une belle variété de fruits et légumes bios d’ici, frais et savoureux, qu’on retrouve majoritairement en vrac sur les étals des épiceries.


« Les épiceries Rachelle Béry contribuent à rapprocher les consommateurs des producteurs grâce à leur offre de fruits et légumes bios locaux. »
QuébecBio

De nombreux avantages pour les fermes participantes

Les quatre fermes qui ont accepté avec enthousiasme de participer à cette initiative de Rachelle Béry sont les suivantes: les Jardins de la Pinède dans les Laurentides, la Ferme aux Pleines Saveurs en Outaouais, La Ferme De La Berceuse au Centre-du-Québec ainsi que la ferme Vallée des Prairies en Chaudière-Appalaches. Les dirigeants de ces fermes se disent tous enchantés des avantages de cette formule et saluent l’ouverture de la bannière à bien prendre en compte leur réalité, en assurant des échanges réguliers avec eux.

Ferme aux Pleines Saveurs
Jardins de la Pinède

Les entreprises apprécient particulièrement le fait que les livraisons de fruits et légumes bios se fassent directement auprès des magasins chaque semaine. De plus, comme la bannière prend en considération la capacité de production de chaque ferme, il devient possible d’agir en complémentarité pour ajuster l’offre au besoin et ainsi mieux répondre à la demande.

Mme Marie-Josée Daguerre, copropriétaire des Jardins de la Pinède, commente la situation ainsi: «Les épiceries apprennent à connaître notre calendrier de production, ce qui permet de faire les ajustements en diversité et en quantité, en fonction des besoins».

De façon générale, les dirigeants des fermes reconnaissent que cette initiative conjointe avec Rachelle Béry favorise une stabilité de leur carnet de commandes hebdomadaires tout en ouvrant un marché de belle envergure. Pour eux, c’est une bonne façon de rejoindre une clientèle qui ne fréquente pas nécessairement les marchés publics et qui a généralement peu ou pas de contacts directs avec les producteurs locaux.

Les fermes participantes sont d’avis que ce projet permet une belle diversification de la mise en marché de leurs produits. Robin Fortin, propriétaire de La Ferme De La Berceuse, exprime d’ailleurs que son entreprise, qui profite déjà de circuits courts tels les paniers bios et les marchés publics, apprécie ce nouveau débouché pour ses fruits et légumes bios.


« Le partenariat de Rachelle Béry avec les fermes sous régie bio favorise une plus grande régularité des commandes et une façon intéressante de rejoindre les consommateurs. »
QuébecBio

Pour les consommateurs: un accès aux produits bios d’ici en épicerie

Pour les consommateurs, le projet de Rachelle Béry, c’est une occasion en or de goûter la différence avec le bio local en épicerie! C’est un accès privilégié aux fruits et légumes bios d’ici, frais et croquants, juteux et savoureux, qui donnent le goût d’augmenter la proportion de cette catégorie de produits bios dans notre alimentation. Une autre façon pour Rachelle Béry de favoriser une alimentation santé.

C’est aussi la fierté et la satisfaction pour les consommateurs d’acheter des aliments bios provenant d’entreprises dynamiques de chez nous, qui cultivent avec une volonté constante de nous offrir des aliments de haute qualité. Et c’est également le plaisir de contribuer directement à notre richesse collective en consommant des produits bios de proximité!

Le saviez-vous? Dans son Défi 12$ lancé aux familles québécoises, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation nous demande de remplacer, chaque semaine, 12$ d'aliments provenant d'ailleurs par 12$ d'aliments québécois. Un tel geste de solidarité aurait des retombées économiques importantes pour les entreprises d'ici, en générant des revenus supplémentaires d‘un milliard de dollars par année au Québec.


« Chez Rachelle Béry, on encourage le choix des fruits et légumes bios de nos fermes québécoises, accessibles en saison et toujours frais et savoureux. »
QuébecBio

Une voie d’avenir à privilégier

En 2021, assurer la traçabilité des aliments de la ferme jusqu’aux présentoirs des épiceries est devenu un facteur d’importance, pour ne pas dire un incontournable, dans l’expérience d’achat alimentaire.

Ainsi, grâce au partenariat établi entre Rachelle Béry et certaines fermes québécoises, les consommateurs pourront, dans un avenir proche, associer les noms des fermes aux fruits et légumes bios qu’ils achèteront en magasin.

Comme le souligne Mme Collin, «c’est une façon de répondre à la demande des consommateurs en leur offrant des produits personnalisés et dotés d’une traçabilité bien visible.»

De plus, pour répondre à la croissance de la demande, La Ferme De La Berceuse a saisi la balle au bond et a décidé de construire une méga serre. Les épiceries Rachelle Béry pourront donc très bientôt bénéficier d’une production hâtive au printemps et de quelques variétés de légumes bios comme les verdures, qui s’étendent au-delà de la fin des récoltes à l’automne.

Les nombreux avantages de ce projet qui s’inscrit dans une forte tendance alimentaire vont assurément inciter d’autres fermes locales à emboîter le pas sous peu. Les partenariats qui mettent à profit le bio local en épicerie font donc partie des voies d’avenir à privilégier!

Contenu produit par QuébecBio