Contenu commandité
Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Plaisirs d'hiver

Mon pays c'est l'hiver

Force est d’admettre qu’au Québec, les hivers sont parfois rudes. Dès le mois de novembre, la nordicité de notre territoire se manifeste en effet par les chutes abondantes de neige ainsi que le mercure à la baisse. Deux choix s’offrent alors à nous, rester encabané tout l’hiver durant et attendre le retour du beau temps ou sortir au grand air et profiter pleinement de tout ce que l’hiver a à nous offrir en termes d’activités. Et puisque l’hiver se prolonge pendant plusieurs mois, mieux vaut alors choisir l’option numéro deux! Raquette, course à pied, ski alpin, glissade en tube, patin, motoneige, vous ne serez pas en reste avec la panoplie d’activités qui s’offrent à vous. Voici d’ailleurs quelques activités prisées à faire dans la région durant la saison hivernale, de quoi vous réchauffer le cœur et l’esprit!

Une excursion en traîneau à chiens

Pour réaliser cette activité mémorable, rendez-vous à la pourvoirie du Cap au Leste, située dans la municipalité de Sainte-Rose-du-Nord. Vous aurez la chance de sillonner les sentiers couverts de neige et d’apprécier la beauté sans pareille des paysages nordiques. 

Plaisirs d'hiver

Découvrir un tout nouveau Zoo sauvage sous la neige

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien, l’hiver, ça vaut le détour! Si un habitué de l’attraction ne l’a jamais vue portant son manteau blanc, il sera surpris de voir comment tout est différent lors de la période froide. Les décors et l’ambiance sont complètement changés sous la neige, mais le zoo lui, reste tout aussi amusant. La majorité des animaux peuvent être aperçus et les activités continuent de plus belle.

Paysages surprenants

Le parc dans les sentiers de la nature est encore accessible en hiver et son trajet dure environ 50 minutes. Christine Gagnon, biologiste et directrice conservation et éducation pour le Zoo sauvage de Saint-Félicien, tenait à rassurer les futurs visiteurs que des couvertures de laine sont prêtées lors de la balade. «Le parc des sentiers de la nature, c’est le cœur du Zoo sauvage de Saint-Félicien et ça le reste en hiver. On peut apercevoir un tout nouveau paysage et les animaux arborent leur plus belle fourrure», explique-t-elle.

La période hivernale est le moment parfait pour rencontrer les nouveaux pensionnaires du zoo. Selon Mme Gagnon, les petits pandas roux gagneront certainement le cœur des visiteurs. «Pour ceux qui ne les ont pas encore vus, je pense que ça va devenir un coup de cœur. Ils l’ont été pour plusieurs cet été, mais avec le fond blanc et la couleur de leur fourrure, ils vont conquérir les cœurs de tout le monde», affirme-t-elle. 

Les bébés oursons, qui ont maintenant un an, seront aussi un incontournable des visites puisqu’ils sont toujours aussi joueurs. Ils sont très actifs, ils bougent, ils glissent sur le ventre, bref ils donneront tout un spectacle. 

Plaisirs d'hiver

Qu'est que le skijoring?

Qu’est-ce qui mélange le ski de fond, l’adrénaline, et la course de chien? C’est le skijoring (ou ski joering), un loisir de plus en plus populaire au Québec. Attelé à son chien, le skieur de compétition doit effectuer différents parcours dans la forêt, le plus rapidement possible. Pour les amateurs de sensations fortes, cette course combine la vitesse, l’agilité et bien sûr, permet de partager un bon moment avec son pitou.

Si en été, de plus en plus de coureurs s’initient au canicross, l’hiver, c’est au tour du skijoring de faire sa place. À l’aide d’un harnais, les skieurs peuvent être tirés par leur animal. Si certains font des courses de compétition, d’autres le font seulement pour le plaisir, afin de découvrir une nouvelle façon de profiter de l’hiver, en bonne compagnie!

Tous les sports attelés connaissent une hausse de popularité fulgurante. En hiver, il est également possible de pratiquer le canicross, soit la course attelée, la trottinette des neiges attelée et également le fatbikejoring. Il est même possible de pratiquer le skijoring avec des chevaux! Bref, il existe une foule de variations afin d’adapter le sport à ses préférences.

La Fédération québécoise des sports canins attelés (FQSCA) souligne sur son site Internet que ce type d’activité peut amener plusieurs bénéfices autant aux animaux qu’à l’humain. «Les sports attelés sont la parfaite combinaison entre le bonheur de l’humain et le bonheur canin. Ils permettent de dépenser l’énergie physique et mentale de nos chiens, tout en développant un esprit d’équipe incomparable.»

Endroits pour le pratiquer au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Selon le site de la FQSCA, plusieurs parcs de la province permettent la pratique du skijoring dans leurs sentiers. Pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, la fédération suggère deux endroits. Le premier est le club de ski de fond Dorval, à Alma, qui donne accès à certains sentiers, dans des plages horaires prescrites, pour les membres du FQSCA. Un tarif est demandé.

Accessible en tout temps, il y a également le centre plein air Bec-Scie, à la Baie, qui accueille les skieurs et leurs pitous. Un sentier de 4 km est aménagé, spécialement pour les adeptes de sports canins attelés. Un tarif est également demandé.

Où s’initier?

Si certains n’ont pas d’animal, mais aimeraient essayer ce nouveau sport, le rendez-vous au Saguenay-Lac-Saint-Jean est au Aventuraid, à Girardville, au nord du lac Saint-Jean, selon le site de Québec Aventure Plein Air. On retrouve parmi leur liste d’activité l’initiation au skijoring. 

Équipements nécessaires

Trois items sont nécessaires pour du skijoring réussi! Il suffit d’avoir en sa possession une ceinture de type harnais pour le skieur. Elle sert de point d’attache à la longe et offre un support pour le dos de l’humain. La longe est également essentielle. De type bungee, elle relie le skieur à l’animal tout en amortissant les coups. Finalement, le chien a lui aussi besoin d’un harnais, conçu pour qu’il puisse tirer le skieur, tout en étant confortable. Pour ce qui est des skis, des experts conseillent les skis de patin de moins d’1.5 mètre, afin de ne pas nuire à l’animal.

Le plus important est de vérifier si les animaux sont acceptés dans les sentiers que vous empruntez et de respecter les limites de vos compagnons. Alors qu’attendez-vous? Le skijoring vous apportera autant de bienfaits tout en vous permettant de tisser des liens solides avec votre animal. 

Plaisirs d'hiver

L'hiver, ça se passe avec Contact Nature

Pour Contact Nature, l’hiver, c’est le temps de s’amuser. Avec la foule d’activités proposées dans ses divisions, il n’y a aucune raison de rester encabané lors de la saison froide. Les activités hivernales proposées par Contact Nature vous permettront de découvrir la région d’un nouvel œil. Que ce soit pour ceux qui rêve d’un temps confortable entre amis ou qui recherchent des sensations fortes, l’organisation a une activité pour vous, avec sa division Okwari Aventures ou encore au Centre plein air Bec-Scie.

L’éventail de choix d’activités d’Okwari Aventures comprend la motoneige, la raquette, le traîneau à chien et la pêche blanche. Il est important de savoir que différents choix de durée sont possibles. Certaines activités sont offertes en combo, alors que d’autres sont disponibles en forfait demi-journée ou journée complète. Tous les détails se retrouvent au contact-nature.ca.

Plaisirs d'hiver

Ultraviolet Sports: un incontournable pour les amateurs de sports hivernaux

Les amateurs des sports de glisse n’ont qu’un endroit où se rendre pour trouver le matériel nécessaire afin de pratiquer leurs loisirs préférés cet hiver. Que ce soit pour le fat bike, le ski alpin, la planche à neige ou le ski de fond, l’entreprise régionale Ultraviolet Sports a tout ce qu’il faut pour vous équiper, de la tête aux pieds.

À l’approche de l’hiver, le détaillant compte plusieurs nouveautés qui sauront en surprendre plus d’un dans chacun de ses départements. Que ce soit de nouveaux types de fixations pour planche à neige ou pour ski de fond ou des modèles innovants de fat bike, on retrouve une foule de nouveautés à prix très compétitif.

Plaisirs d'hiver

De nouveaux sports à pratiquer au Valinouët

Après une saison record, la station de ski le Valinouët refait le plein de nouveautés, afin d’en mettre plein la vue à ses visiteurs avec l’hiver qui approche. En effet, la saison dernière a été plus qu’exceptionnelle pour la montagne, alors qu’elle a reçu plus de 800 cm de neige, ce qui a lui a donné le titre de montagne la plus enneigée du Québec, pour la saison 2018-2019. C’était la deuxième année avec la plus enneigée pour le mont en 35 ans!

En arrivant, les sportifs pourront remarquer que la construction du nouveau chalet va bon train. Selon le directeur du marketing de la station, Stéphane Leblond, la nouvelle construction sera prête à l’été 2020. Mais, soyez sans crainte, les skieurs et planchistes ne verront pas de différences lors de leurs activités quotidiennes. Seules la billetterie et l’école de glisse seront relocalisées dans des roulottes pour la saison hivernale.

Plaisirs d'hiver

Le Mont-Édouard - Une montagne déferlant d’activités

Nichée à 635 mètres d’altitude, se trouve la station de ski le Mont-Édouard qui offre à son sommet une vue imprenable sur le Fjord du Saguenay. Avec sa neige en abondance, le Mont-Édouard est une véritable oasis pour tous ceux et celles qui désirent profiter de l’hiver au grand air. Raquette, ski alpin, planche à neige, ski de fond, fat bike, glissades en tube, la station de L’Anse-Saint-Jean est un réel terrain de jeux hivernal qui permet d’apprécier notre territoire nordique. Au cours des dernières années, le Mont-Édouard a investi 2,4 millions afin d’améliorer sans cesse son offre. Ainsi, pour la saison 2019-2020, des nouveautés attendent les amateurs de plein air, de quoi rendre leur expérience encore plus exaltante!

La montagne gagne du terrain

Les amoureux de ski de randonnée seront plus que comblés cette année avec l’ouverture de deux nouveaux secteurs haute-route qui viennent s’ajouter aux quatre secteurs déjà bien établis. Aux secteurs Sacré-Cœur, celui de la Vallée des Géants, de la Grive et du Grand Pic viennent se greffer les secteurs du Gardien et du Hibou. Alors que le secteur du Gardien était déjà dans les plans d’expansion de la station, celui du Hibou est une surprise plutôt insoupçonnée. En effet, alors que la station traçait les nouveaux sentiers d’ascension pour le secteur du Gardien, le secteur du Hibou leur est apparu à gauche avec son dénivelé de 180 m à une altitude de 800 m. Cette heureuse découverte sera accessible par les mêmes sentiers que celui du Gardien, mais les skieurs devront utiliser d’autres sentiers d’ascension pour atteindre le sommet. 

Le secteur du Gardien, qui offre un dénivelé de 300 m, se trouve quant à lui à l’ouest du domaine actuel et vient former une boucle avec les autres secteurs haute-route. Pour une expérience des plus immersives, un tout nouveau refuge locatif a également été érigé au sommet de la montagne. « L’expérience haute-route est unique, les gens sont plongés au cœur même de la nature dans un décor époustouflant avec de la neige à perte de vue. Les gens qui auront la chance de loger dans l’un des refuges pourront être les premiers à skier la neige fraîche au petit matin», mentionne Marie-Ève Carrier, coordonnatrice marketing au Mont-Édouard. 

Plaisirs d'hiver

Trop ou pas assez habillé ?

Pratiquer la course à pied en hiver peut s’avérer un peu plus hasardeux que lors des autres saisons. La chaussée glissante ainsi que les températures sous le point de congélation participent en effet à rendre cette activité physique un peu plus difficile! Alors que certaines personnes préfèreront remiser leurs espadrilles de course pour la saison hivernale, d’autres choisiront plutôt de se prémunir de vêtements adéquats qui leur permettront de pratiquer ce sport pendant toute l’année! On retrouve effectivement dans les magasins spécialisés de quoi se vêtir convenablement pour affronter les aléas de la température et faire perdurer le plaisir de la course été comme hiver!

Superposer les vêtements

Si par peur de geler vous vous habillez trop chaudement, vos vêtements gagneront en humidité et le froid aura raison de vous. Si au contraire, vous optez pour des vêtements trop légers, le résultat risque fort bien d’être le même; le froid gagnera la bataille. Dans les deux cas, votre expérience de course ne sera guère satisfaisante puisque vous repartirez bredouille à la maison, le corps frigorifié. Ainsi, pour courir tout en restant confortable et bien au chaud, il est recommandé de miser sur de multiples couches de vêtements.